Inventé en 1976 par le vidéaste Garret Brown, le steadicam est devenu tellement populaire qu’en plus d’être une marque déposée, il est entré dans le langage courant pour désigner tous les systèmes de stabilisation avec contrepoids. Devenu propriété du groupe Tiffen en 2000, la marque vient de lancer une campagne Kickstarter pour réunir le financement de son prochain modèle, le Volt, une version motorisée pour smartphone.

Volt de Steadicam.

Conçu pour accepter une large gamme de smartphones, le Volt est équipé d’une pince dont l’écartement varie entre 58 et 80 mm. Doté d’un gyroscope alimenté par une batterie, il va stabiliser l’image selon différentes configurations, cinéma ou sport. La batterie a une autonomie annoncée de 8 heures, mais le fabricant indique qu’il est toujours possible de se servir du Volt en mode manuel, comme les modèles originels, une fois celle-ci épuisée.

Le Volt fonctionne de concert avec une application dédiée et intègre une connexion Bluetooth pour communiquer avec le téléphone, tandis qu’un port USB permettra d’effectuer d’éventuelles mises à jour.

Afin de le commercialiser, la société vient de lancer une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Elle entend récolter 100 000 $ et s’engage à livrer les premiers exemplaires au début de l’été. Les personnes qui soutiennent ce projet pourront alors acquérir le Steadicam Volt pour la somme de 119 $ (env. 113 €) avec deux batteries. Le produit sera ensuite vendu aux alentours des 199 $ (env. 189 €).

Bien que l’usage ne soit pas tout à fait le même en pratique, c’est un prix nettement plus accessible que les 339 € du DJI Osmo Mobile, dont une version Silver vient d’être dévoilée au CES de Las Vegas.

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications