Sur le stand de Sony à l'IBC, difficile d'approcher le RX0 annoncé quelques jours auparavant. Et pour cause, lors de son annonce, la caméra avait suscité autant de curiosité que de scepticisme. Qu'est-ce donc que ce petit bloc ? Un appareil photo ? Une action-cam ?

Il faut dire que le RX0 a de quoi étonner. Ce petit parallélépipède tient entre deux doigts et embarque un capteur 1 pouce similaire à celui qui équipe le RX100. Ses 15,3 Mpx, le 4K et la présence des courbes Slog lui promettent déjà de belles performances en matière d'images, mais son positionnement posait problème. Quand bien même la finition de l'engin était parfaite, son utilisation restait mystérieuse (comme nous le soulevions dans cet article).

En réalité, le RX0 est bien plus qu'une action-cam. Si son design rappelle furieusement celui des GoPro et autres, il n'en partage que sa robustesse. Bien sûr, le RX0 permet de plonger jusqu'à 10 m et de supporter 200 kg, mais son capteur non stabilisé en fait, en réalité, un bien piètre allié pour les sports extrêmes.

Sony, RX0, vidéo, multi-caméra, IBC

C'est que son utilité est tout autre. Voué à être synchronisé avec d'autres modules, le RX0, démonstration à l'appui, veut être un matériel de base à différents setups. Face cam, rig de réalité virtuelle, Bullet Time : le RX0 peut tout faire. Le jumelage avec ses pairs est au centre de l'écosystème du RX0. Ainsi, en un coup de télécommande sans fil, vous pouvez déclencher plusieurs RX0 qui vous permettront ensuite de recréer des effets dignes de Matrix.

Sony, RX0, vidéo, multi-caméra, IBC

Mais c'est véritablement comme un module d'une installation multi-caméra qu'il trouve toute sa pertinence. Équipé d'une sortie HDMI 4K non compressée, le RX0 se place discrètement dans des endroits difficiles à atteindre et s'intègre parfaitement dans des régies multi-caméras. Il permet dès lors d'offrir de jolis points de vue sur un clavier de piano lors d'un concert ou des vues de scène en surplomb.

On l'imagine volontiers combiné avec l'Atomos Sumo19 qui permet de se transformer en véritable switch de commutation HDMI. Cela soulagerait ainsi de petites salles de spectacles qui ne peuvent se permettre la présence de trépieds... ou le salaire de plusieurs techniciens.

Sony, RX0, vidéo, multi-caméra, IBC

Bien sûr, en surfant sur la vague de l'action-cam – pourquoi s'en priver ? –, Sony propose des accessoires plus ou moins pertinents. Du caisson étanche au porte-filtre en passant par la cage, les possibilités sont intéressantes, mais brouillent les pistes. Bien davantage qu'une GoPro de luxe, le RX0 est avant tout un petit pas en avant dans la simplification des setups multi-caméras complexes, sans sacrifier pour autant à la qualité, ni à la résistance du produit.

Le RX0 est attendu pour le mois prochain à un tarif avoisinant les 800 €

Sylvain Bérard

Photographe et étalonneur numérique pour le cinéma, amoureux du documentaire et des textures d’images. Grand utilisateur de sac à dos et de compagnie de voyages. Ses publications