En présentant le HX350, Sony complète sa gamme d’appareils bridges d’un modèle qui vient légèrement surpasser le HX300 tout en laissant au HX400V l’avantage d’une connexion Wi-Fi.

Sony HX350
Il n’y a rien de très enthousiasmant dans ce nouveau venu qui offre une légère montée en gamme par rapport à son prédécesseur, sans présenter de réelles nouveautés.
Au cœur de l’appareil, on retrouve le capteur CMOS ExmorR de 1/2,3" et 20,4 Mpx qui opère déjà sur les deux modèles précédemment cités. Cette fois, il s’accompagne d’un processeur Bionz X de dernière génération, déjà à l’œuvre sur le HX400V et qui devrait permettre d’obtenir des images mieux corrigées que sur le HX300. Étonnamment, la plage de sensibilité se trouve cependant réduite entre 80 et 3 200 ISO.

Sony HX350

Côté optique, pas de changement : c’est un zoom 50x équivalent à un 24-1 200 mm f/2,8-6,3 qui se charge d’offrir une plage suffisamment large pour s’adapter à tous les types de sujets. Bien évidemment, les utilisateurs pourront compter sur le soutien de la stabilisation optique SteadyShot ainsi que sur le mode Actif intelligent qui évite les tremblements pendant l’enregistrement de vidéos. Ces dernières sont enregistrées en Full HD à 60 ou 24 i/s.
Pour viser, les utilisateurs ont le choix entre l’écran inclinable de 7,5 cm et 921 000 pts, dépourvu de fonctionnalités tactiles et placé à l’arrière, ou le viseur électronique de seulement 201 000 pts. Pour une raison étrange, Sony n’a pas équipé ce viseur d’une fonction de détection de l’œil, ce qui impose aux utilisateurs de basculer manuellement entre les deux formes de visée.

Sony HX350

Enfin, on remarque que si l’appareil possède des modes de prise de vue semi-automatiques et manuel, il n’est pas possible d’enregistrer les images au format RAW. Il ne possède pas non plus la connexion Wi-Fi qui équipe le HX400V, ni de griffe porte-accessoire.

Toutes ces absences auraient pu être excusables dans la mesure où l’appareil est prévu pour un public amateur qui ne souhaite pas forcément investir dans un appareil sophistiqué. Mais à 450 €, le HX350 n’a finalement que l’argument du zoom en sa faveur et fait bien pâle figure par rapport à ce que propose la concurrence dans cette gamme de prix. La sortie du Sony HX350 est prévue pour le mois de janvier.

Source : Sony

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés