L’avènement du numérique a peu à peu éclipsé un grand nombre de produits nécessaires à la pratique de la photographie argentique : il n’existe aujourd’hui pratiquement aucune compagnie qui fabrique encore des appareils neufs et les petits laboratoires de quartier capables de développer des films et du tirage à l’agrandisseur ne courent pas les rues.

Contre toutes attentes — et portée par un engouement étonnant pour la photographie instantanée —, l’industrie argentique a cependant fait parler d’elle ces derniers mois, notamment avec la reprise de la production de plusieurs émulsions comme le JCH StreetPan 400, le Kodak Ektachrome, le Ferrania P30 ou encore le Bergger Pancro400. Dans vos courriers, vous avez déjà été amenés à nous questionner sur le bon appareil pour débuter ou encore sur les bases du développement à la maison. Ce qui nous amène à vous interroger cette semaine sur votre histoire et votre pratique de la photographie argentique ainsi que sur votre attrait pour ce support.

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés