Du classique WeTransfer au plus exotique Takeafile, les services en ligne de partage de fichiers "pullulent". Comment est-il donc désormais possible de se faire une place dans cette jungle ? Smash vous propose de découvrir de nouveaux talents photographiques pendant les transferts. Réjouissant.

Service en ligne de partage de fichiers Smash

C'est en utilisant les services de Smash que nous avons découvert deux photographes ayant récemment fait l'objet de nos publications "Inspiration photo". La première concerne la rafraîchissante Reine Paradis et son univers coloré tandis que la seconde met en avant une série consacrée aux Ghetto Blaster. L'idée est simple, mais efficace. Pendant le transfert de vos fichiers, un travail photographique d'environ 10 images est proposé pour faire patienter. Avouons que c'est tout de même plus sympa qu'une simple page publicitaire.

Mais Smash ne s'arrête pas en si bon chemin. Ainsi, contrairement à la plupart des services de transfert de fichiers, Smash ne vous limite pas par la taille des éléments envoyés. Qu'il s'agisse d'un simple PDF ou d'un portfolio en haute définition de plusieurs Go, tout sera avalé par Smash. De plus, Smash permet à vos destinataires de voir vos images, écouter vos musiques, regarder vos vidéos et lire vos documents avant de les télécharger et ce à partir de n'importe quel support. Voilà qui est également très appréciable.

Service en ligne de partage de fichiers Smash

Serait-ce le Saint-Graal ? En réalité, ce service souffre d'un défaut qui peut s'avérer important. Smash est lent. Parfois trop lent. Lors de nos essais, nous avons tenté des transferts de plus de 8 Go de photos à partir d'une connexion ADSL classique... Autant dire que nous avons eu le temps de contempler consciencieusement les photos présentées. Ce temps de transfert (principalement lors de l'envoi) est donc le principal frein à l'adoption de Smash. Mais l'idée et la simplicité de fonctionnement méritent très certainement de s'y essayer.

Source : Smash

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications