Nous venons de recevoir à la rédaction de Focus Numérique la première optique SIgma en monture native Sony E compatible, entre autres, avec les boîtiers hybrides 24x36 mm Sony A7/9. Et il ne s'agit pas de n'importe laquelle puisque nous avons la main sur le 85 mm f/1,4 DG HSM, soit une optique de rêve pour les portraitistes.

Rapide prise en main

85 mm f/1,4 Art Sigma en monture Sony E

Nous ne reviendrons pas en détail sur la prise en main de l'objectif. Nous avons déjà écrit noir sur blanc nos impressions à ce sujet dans le test complet de l'objectif (accès libre). Vous pouvez donc vous y référer. Nous allons nous pencher plus particulièrement sur les mensurations de l'optique. En effet, pour pouvoir rendre ses focales fixes compatibles avec les A7, Sigma a dû, entre autres tâches, allonger leur base de quelques centimètres. Le 85 mm f/1,4 reflex n'étant déjà pas réputé pour sa compacité et son poids, c'est encore pire ici sur la version Sony.

85 mm f/1,4 Art Sigma en monture Sony E

Autant dire qu'avec un poids et des mensurations tels, l'objectif est totalement disproportionné par rapport au calibre des boîtiers A7/9. Le centre de gravité de l'ensemble est très à l'avant, et du coup, cela tire fort sur le poignet à main levée. L'utilisation d'un grip permet de recentrer légèrement le centre de gravité, mais l'ensemble reste assez lourd. Monté sur un trépied, cela tire fort sur la monture du boîtier – l'utilisation d'un collier peut être une solution plus sûre pour stabiliser l'ensemble.

IMG_6053
IMG_6054

Tests labo

Bien entendu, nous avons déjà testé cette optique au moment de sa sortie en monture reflex. Nous l'avions testée en 2016 sur un Canon EOS 5DsR et son capteur de 50 Mpx. Voyons ce que cet objectif donne sur un A7R II et son capteur de 42 Mpx. Nous repassons donc ce nouveau modèle au labo !

Une fois de plus, nous recommandons sans la moindre hésitation cette optique. Sigma signe de nouveau un objectif de haut vol qui fera le bonheur des amoureux du portrait.

Art 85 mm f/1,4 DG HSM
Fnac.com marketplace 914,95 €
Miss Numérique 1039,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 1089,00 € Voir l'offre
Digixo 1089,00 € Voir l'offre
Digixo 1089,00 € Voir l'offre
La Redoute 1099,00 € Voir l'offre
Amazon 1099,99 € Voir l'offre
Fnac.com 1099,99 € Voir l'offre
Fnac.com 1099,99 € Voir l'offre
Amazon Marketplace 1115,65 € Voir l'offre
Miss Numérique 1249,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Qu'est-ce que le piqué ?

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la “sensation de netteté” et/ou à la “précision” que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à l'autre, d'une focale à l'autre et d'une ouverture à l'autre. Elle peut également varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11, par exemple. De plus, le piqué va dépendre de la taille et de la définition du capteur de votre appareil. Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

85 mm f/1,4 Art Sigma en monture Sony E

Testé avec Imatest.

Dans l'ensemble, ce 85 mm s'en sort très bien, sans être pour autant parfait. Son comportement est globalement cohérent sur l'ensemble de la plage de diaphragmes avec un piqué qui augmente progressivement et de manière assez régulière à mesure que l'on ferme. Il atteint son maximum à f/11. Passée cette ouverture, diffraction oblige, il commence à redescendre très légèrement, mais les images sont tout à fait exploitables et au niveau de ce que l'on peut obtenir à f/4. Concernant l'homogénéité, c'est assez bon, voire presque parfait entre le centre et les 2/3 des images. Seuls les bords extrêmes sont un peu en retrait entre f/2 et f/4. Enfin, le niveau de piqué à la plus grande ouverture déçoit, même si l'image est alors parfaitement homogène.

Notre scène test et les zones d'intérêt.

Comparé avec le 85 mm f/1,4 G Master

Évidemment, nous organiserons un duel entre ce nouveau 85 mm f/1,4 et le fameux G Master équivalent chez Sony – notre référence de guide d'achat dans la catégorie des meilleures focales fixes pour le portrait ! Comme notre test commence à dater un peu et que, entre-temps, nous avons changé de scène test et de laboratoire, nous avons fait revenir un exemplaire pour le repasser sous nos fourches caudines.

Au final, Sony signe avec ce G Master 85 mm f/1,4 très lumineux une optique d'exception. Sa qualité d'image est impressionnante et il engloutit sans sourciller les 42 Mpx d'un A7R II. Nous avons été particulièrement surpris par son niveau de piqué et, surtout, son homogénéité à la plus grande ouverture f/1,4 !

G Master FE 85 mm f/1,4
Fnac.com marketplace 1486,00 €
Rakuten - priceminister 1496,44 € Voir l'offre
Amazon Marketplace 1659,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 1879,00 € Voir l'offre
Digixo 1899,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1939,99 € Voir l'offre

Les comportements des deux objectifs sont totalement différents : le Sigma présente un piqué qui augmente progressivement et une belle homogénéité ; le Sony, pour sa part, est beaucoup plus piqué au centre dès f/2, mais clairement moins homogène. Leur point commun : des performances en retrait à la plus grande ouverture f/1,4.

85mmf14
85mmf14
Sigma Art 85 mm f:1,4 DG HSM @ f:1,4Sony G Master 85 mm f:1,4 @ f:1,4
Sigma Art 85 mm f:1,4 DG HSM @ f:2,8Sony G Master 85 mm f:1,4 @ f:2,8
Sigma Art 85 mm f:1,4 DG HSM @ f:5,6Sony G Master 85 mm f:1,4 @ f:5,6

Au final

Le 85 mm f/1,4 de Sigma se marie-t-il bien avec les hybrides Sony ? Assurément, tout du moins d'un point de vue qualité optique. Pour ce qui est de l'ergonomie, c'est beaucoup plus discutable. Quoi qu'il en soit, Sony ne fait désormais plus la course seul dans la catégorie des focales fixes ultra lumineuses haut de gamme. Ce modèle est d'ailleurs nettement moins cher que le G Master équivalent. Nous devrons réaliser un duel plus poussé pour déterminer lequel des deux est à recommander.

Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications