La photographie vue à travers le prisme de la figure humaine. Tel est le thème choisi par le festival Portrait(s), que la ville Vichy accueillera cette année pour une 5e édition comportant notamment une rétrospective à ciel ouvert du travail de l'artiste chinois Liu Bolin.

© Catherine Balet.© Catherine Balet.
© Catherine Balet.© Catherine Balet.

Durant tout l'été, la ville de Vichy, avant tout connue pour son eau et son activité thermale, propose une déambulation photographique dans le centre-ville, l’espace des galeries du centre culturel Valery-Larbaud, et à ciel ouvert, devant l’église Saint-Louis ou encore sur l’esplanade du lac de l’Allier.

Le festival sera l'occasion de découvrir la série "Looking for the Masters in Ricardo's Golden Shoes" que nous vous présentions il y a quelques mois. Celle-ci est née de la collaboration entre la photographe Catherine Balet et son ami, le styliste Ricardo Martinez Paz, un même et unique interprète avec lequel elle a revisité les icônes du portrait. La photographe nous embarque ainsi dans un voyage temporel et culturel fascinant.

Vous pourrez également admirer la série "Power to the People" de Stephen Shames, au centre culturel Valery-Larbaud. Chroniqueur du Black Panther Party, le photographe américain a couvert dans les années 60 et 70 les principaux événements en lien avec les citoyens afro-américains et leur lutte au quotidien pour la reconnaissance de leurs droits. À partir des années 80, il a ensuite réalisé des séries sur la violence, la précarité et l'univers carcéral, en particulier chez les mineurs.

© Stephen Shames. Courtesy Steven Kasher Gallery. Adolescent portant un chapeau orné d’un pins de soutien à Bobby Seale, 1970, Chicago, Illinois, États-Unis.© Stephen Shames. Courtesy Steven Kasher Gallery. Adolescent portant un chapeau orné d’un pins de soutien à Bobby Seale, 1970, Chicago, Illinois, États-Unis.
© Stephen Shames. Courtesy Steven Kasher Gallery. Vente à la criée de The Black Panther, le journal du parti, par l’un de ses membres, 1970, Quartier de Roxbury, Boston, Massachsetts, États-Unis.© Stephen Shames. Courtesy Steven Kasher Gallery. Vente à la criée de The Black Panther, le journal du parti, par l’un de ses membres, 1970, Quartier de Roxbury, Boston, Massachsetts, États-Unis.

Toujours au centre culturel, vous pourrez voir les clichés du portraitiste français Pierre Gonnord. Surtout connu pour ses portraits de personnages marginaux qu'il rencontre dans la rue, il proposera à Vichy une intéressante vision de la jeunesse actuelle, dans un hommage aux techniques de clair-obscur.

© Pierre Gonnord. Courtesy galerie Juana de Aizpuru. Alexander, 2010.© Pierre Gonnord. Courtesy galerie Juana de Aizpuru. Alexander, 2010.
© Pierre Gonnord. Courtesy galerie Juana de Aizpuru. Sophie, 2012.© Pierre Gonnord. Courtesy galerie Juana de Aizpuru. Sophie, 2012.

Le principal événement de cette 5e édition de Portrait(s) est cependant la rétrospective de l'artiste chinois Liu Bolin, qui utilise son corps pour se fondre littéralement dans les décors de son choix et réaliser d’étonnantes performances photographiques. Au travers de ces expositions, Liu Bolin a toujours cherché à montrer l'impact social du développement économique de la Chine, se faisant de façon très rapide et bien souvent au détriment de l'humain.

© Liu Bolin. Courtesy of the artist / galerie Paris-Beijing. Great Wall, série "Hiding in the city", 2010.

© Liu Bolin. Courtesy of the artist / galerie Paris-Beijing. Instant Noodles, série "Hiding in the city", 2013.

Informations pratiques

Portrait(s)
Ville de Vichy
Du 16 juin au 10 septembre 2017
Entrée libre

Voir aussi

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications