Présenté il y a quelques jours et disponible avant la fin de l'année pour macOS et iPad, Pixelmator Pro, le fruit de 5 années de travail, compte bien devenir une référence dans la retouche d'images sur la plate-forme d'Apple. En attendant un test en profondeur, voici les principales fonctionnalités du logiciel.

Pixelmator Pro

Alors qu'Adobe se taille la part du lion dans le segment de la retouche photo / vidéo, la résistance — qui vient surtout du monde macOS — s'organise avec notamment un nouveau venu : Pixelmator Pro. Nouveau venu, pas tout à fait, puisque le logiciel est prévu pour cet hiver avec un tarif non communiqué. Pour info, un autre logiciel pour la création vectorielle Vectormator est également au programme.

Retouche et traitement Raw

Certains d'entre vous connaissent sans doute déjà Pixelmator le logiciel de retouche photo disponible sur macOS. Vous pouvez d'ores et déjà l'oublier. La version Pro n'a pas grand-chose à voir avec le programme vendu moins de 30 € sur l'Apple Store. Pixelmator Pro regroupe toute l'interface dans une seule fenêtre à la manière d'un Lightroom sans les effets trop vite brouillon des palettes flottantes. Moderne, le logiciel s'appuie sur les technologies récentes d'Apple, comme Metal 2 pour l'accélération graphique et Core ML pour les morceaux d'intelligence artificielle.

Les photographes pourront ainsi ouvrir leurs fichiers bruts (Pixelmator ne précise pas si le logiciel utilise le moteur de dématricage de macOS ou des algorithmes maison) et les développer de manière non destructive. D'après les captures d'écran, le logiciel proposera les outils classiques pour traiter les fichiers bruts, comme la balance des blancs, le traitement du bruit électronique, l'accentuation, le passage en monochrome ou la correction des défauts optiques. Les outils comme les courbes, les niveaux sont également de la partie. Pas de révolution donc, mais une interface classique qui sera sans doute rapidement maitrisée.

Pixelmator Pro raw

Le logiciel offre bien sûr la possibilité de retoucher les images là encore avec des outils classiques comme la fonction Repair Tool Magic qui permet de supprimer rapidement et simplement des éléments indésirables. Les retouches locales sont également au programme pour améliorer précisément les zones d'une image.

Un peu d'intelligence

Pixelmator Pro s'appuie également sur de l'intelligence artificielle pour améliorer certaines fonctions comme la sélection d'objets complexes, redresser l'horizon d'une photo ou donner automatiquement des noms pertinents aux calques créés. Et les développeurs ne veulent pas s'arrêter en si bon chemin : ils prévoient déjà d'autres fonctionnalités comme l'enregistrement optimisé pour Internet ou la possibilité d'éditer et de manipuler des textes de manière très précise. On ne sait pas encore si le logiciel acceptera des plug-ins développés par des sociétés tierces.

Pixelmator Pro retouche

Le premier sur HEIF !

MacOS oblige, Pixelmator Pro sera le premier logiciel a exploiter le nouveau format photo généré par iOS 11 : le HEIF. Une bonne nouvelle qui pourrait "pousser" d'autres éditeurs à prendre rapidement en compte cet intéressant format photo.

Pixelmator va bien au-delà de la simple retouche photo et pourra également séduire les créatifs de tout poil avec la possibilité d'ajouter du texte, mais également d'expérimenter des effets peinture. Le logiciel propose une grande variété d'outils, de pinceaux ou d'aérographes. Ce qui peut manquer aux photographes ? Des outils pour faciliter l'éditing des images à la manière d'un Adobe Bridge.

En attendant de pouvoir "jouer" avec la première version Pro de Pixelmator, vous pouvez ronger votre frein en regardant la vidéo de présentation qui donne bien envie.

(Re)Lire aussi :

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés