Un an après avoir annoncé l'abandon de la gamme Nexus au profit de terminaux voués à séduire un plus large public, la firme de Mountain View a donné naissance à une seconde portée de smartphones haut de gamme. Baptisés Google Pixel 2 et Pixel 2 XL, ils fondent leur argumentaire sur des évolutions logicielles plus que matérielles. Petite surprise du chef, leur annonce a été accompagnée de celle du Google Clips, une caméra qui utilise l'intelligence artificielle pour déterminer quel moment capturer.

Ouverture f/1,6 et stabilisation optique

Google Pixel 2 et Google Pixel 2 XL

Bien que Google, contrairement à nombre de ses concurrents, mise toujours sur l'intégration d'un simple module photo pour séduire les amateurs de photographie, les caractéristiques de celui-ci ont quelque peu évolué depuis la première génération de terminaux Pixel. Si la définition de 12 Mpx reste inchangée, la taille physique du capteur passe malheureusement de 1/2,3” (photosites de 1,55 µm) à 1/2,6” (photosites de 1,4 µm). Notons qu'il se dote cependant de la technologie Dual Pixel AF, soit un autofocus à corrélation de phase qui a largement participé au succès de l'APN équipant le Samsung Galaxy S8, et que l'on retrouve sur le Galaxy Note 8. L'ouverture de l'objectif auquel il est couplé se fait, elle, plus lumineuse, passant de f/2 à f/1,8, tandis que la stabilisation optique fait son apparition. L'appareil photo frontal se dote pour sa part d'un capteur de 8 Mpx (1/3,2” / photosites de 1,4 µm) et d'une optique ouvrant à f/2,4.

Côté logiciel, Google mise toujours sur un mode HDR+ que nous jugions l'année dernière très efficace dans la retranscription des scènes contrastées, mais qui produisait alors des images dont l'esthétique HDR nous semblait trop prononcée. À voir si les nouveaux Pixel 2 parviennent à trouver un plus juste équilibre. Une intégration a de plus été effectuée d'un mode de prise de vue s'apparentant aux Live Photos d'Apple, d'un système de reconnaissance d'objets avec Google Lens, et d'un mode portrait (utilisable avec les APN avant et arrière) qui voudrait concurrencer les effets de profondeur de champ en vogue sur les smartphones à double module photo. Les options de captation vidéo devraient rester les mêmes que sur les premiers Pixel : 2 160p 30 i/s et 1 080p 60/30 i/s (jusqu'à 120 i/s en mode ralenti).

Comme prévu, les Pixel 2 se déclinent en deux gabarits différents : un écran Amoled de 5 pouces (≈12,7 cm) et d'une définition de 1 920 x 1 080 px équipe ainsi la version classique, tandis que la version XL dispose d'un écran Oled de 6 pouces (≈15,2 cm) et d'une définition de 2 880 x 1 440 px. Si le premier est produit par HTC et le second par LG, tous deux s'équipent d'un Snapdragon 835, une mémoire vive de 4 Go, une capacité de stockage allant de 64 à 128 Go et une batterie de 3 520 mAh. Conformément aux rumeurs, on note également l’absence de port mini-jack et l'apparition de tranches latérales sensibles à la pression.

L'intelligence artificielle intégrée à une caméra

Google Clips

Symbole de l'ambition de Google dans le domaine de l'intelligence artificielle, le Clips a constitué la surprise de la conférence organisée par la firme. Doté d'un objectif ultra grand-angle (angle de champ de 130°) ouvrant à f/2,4, cet appareil est conçu pour filmer en permanence votre vie privée et en détecter automatiquement les moments forts (détection des visages, des sourires, etc.), de façon à compiler photos et courtes vidéos dans une app dédiée. Si l'argument commercial est ici de libérer l'utilisateur de la lourde tâche de prendre des photos afin qu'il puisse profiter de moments en famille, le degré d'intrusion dans la vie privée qu'implique un tel produit est tout simplement énorme.

Prix et disponibilité

Les Google Pixel 2 et Pixel 2 XL d'une capacité de stockage de 64 Go seront respectivement proposés à 649 $ et 849 $, tandis qu'il faudra très certainement compter 100 $ supplémentaires pour faire l'acquisition des versions 128 Go. À noter que, comme les Pixel premiers du nom, ces smartphones ne seront malheureusement pas disponibles sur le marché français. La caméra Google Clips présentera quant à elle une étiquette de 249 $.

Voir aussi

Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Contenus sponsorisés