Focus Numérique s'associe avec Wipplay pour son concours photo du mois et profite de la super Lune du mercredi 31 janvier pour faire de notre satellite le sujet de toute notre attention photographique.

Sony RX10 Mark IV luneLa Lune photographiée avec un Sony RX10 Mark IV à main levée.

Une lune de tous les noms

Super satellite bleu de sang, rien que ça ! La Lune de ce mercredi 31 janvier promet beaucoup, mais qu'en est-il réellement ? Il s'agit en réalité d'une corrélation de trois phénomènes assez rares : une super Lune, une Lune bleue et une Lune sang. Un festival de couleurs, donc. Mais revenons sur Terre et reprenons point par point la dénomination de cette Lune. Une super Lune, cela signifie que la Lune est à son périgée, c'est-à-dire à la distance la plus proche de la Terre dans sa révolution elliptique autour de celle-ci. Au périgée, la Lune est à environ 356 000 km de la Terre et peut s'en éloigner jusqu'à 406 000 km. Et lorsque le périgée coïncide avec une pleine lune, on appelle cela la super Lune. Le phénomène, s'il est rare, n'est pas exceptionnel et se produit plusieurs fois par an. Surtout, l'effet super Lune est souvent exagéré. La Lune apparaît certes un peu plus grosse et lumineuse, mais c'est surtout les prises de vue de certains photographes qui placent l'astre dans une composition où il présente un diamètre apparent proche d'éléments que nous connaissons bien, tel un monument.

Bleue ou rouge ?

Une Lune de sang est le nom donné à notre satellite lors d'une éclipse solaire. Les rayons du Soleil sont en partie déviés par l'atmosphère et viennent éclairer la Lune avec une teinte orangée (l'atmosphère absorbe les rayons bleus). Le phénomène ne sera malheureusement pas visible depuis la France et il faudra être présent en Russie ou dans le nord de l'Europe pour assister à l'éclipse.

Quant à la Lune bleue, l'origine est plus obscure… La Lune met 29 jours et demi pour faire le tour de la Terre et présente globalement une phase pleine par mois.

Les différentes phases de la Lune. Source : www.calendrier-lunaire.fr

Tous les trois ans environ, on peut compter jusqu'à 13 pleines lunes sur une révolution de la Terre, on parle alors d'année bleue. Or, en 2018, le mois de janvier compte deux pleines lunes : la première dans la nuit du 1 au 2 et la seconde qui aura lieu ce soir. Mais pourquoi bleue ? Mystère, car naturellement, la Lune ne devient pas bleue. Le terme est sans doute apparu pour présenter un phénomène assez rare.

Concours photo

Nous profitons de l'événement pour accompagner Wipplay dans son concours Dans la Lune. Malheureusement, la météo n'est pas de notre côté et le ciel très chargé de nuages ne permettra sans doute pas d'observer les différents phénomènes ce soir. Quoi qu'il en soit, le concours s'ouvre ce soir jusqu'au 7 mars. Vous avez donc tout le temps de préparer votre prise de vue, prévoir l'emplacement de la Lune, travailler votre cadre avec différents éléments. Vous avez également le temps de (re)lire notre dossier sur l'astrophotographie et notre tutoriel expliquant comment photographier la Lune.. Les trois lauréats du concours remporteront un abonnement d'un an au magazine www.focus-numerique.com.

Lire aussi…

Concours photo Wipplay/Focus Numérique – Dans la Lune

Renaud Labracherie
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications