Remontant aux premières heures des appareils photo hybrides, la gamme GH de Panasonic est toujours parvenue, de génération en génération, à séduire les vidéastes à la recherche d'un boîtier à la fois compact et polyvalent. Quelques semaines après avoir dévoilé la fiche technique du Lumix GH5 à l'occasion du CES, la marque japonaise nous a invités à prendre en main cet appareil aux caractéristiques prometteuses.

Test - 21/04
Panasonic Lumix DMC-GH5
Fnac.com marketplace 1989,99 €
Materiel.net 1999,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 1999,00 € Voir l'offre
LDLC 1999,95 € Voir l'offre
Fnac.com 1999,99 € Voir l'offre
Amazon 2084,00 € Voir l'offre
Digixo 2299,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Prise en main

Appareil photo hybride Panasonic Lumix DMC-GH5 et objectif Leica 12-60 mm f/2,8-4

En conservant la forme de petit boîtier reflex des précédentes itérations, le GH5 ne dépaysera pas les habitués de la série. Malgré quelques discrètes évolutions en ce qui concerne l'emplacement des commandes, on retrouve ainsi de nombreuses qualités ergonomiques du GH4. Parmi celles-ci, le chassis en alliage de magnésium conçu pour résister aux intempéries et aux chocs offre au boîtier un caractère baroudeur, tandis que son écran orientable et tactile facilite grandement les angles de prise de vue originaux.

Dans la configuration que nous avons adoptée pour cette prise en main, l'aspect professionnel du GH5 est accentué par l'adjonction de sa poignée d'alimentation, qui double l'autonomie du boîtier (au prix d'une certaine perte de compacité).

Appareil photo hybride Panasonic Lumix DMC-GH5 et objectif Leica 12-60 mm f/2,8-4
Appareil photo hybride Panasonic Lumix DMC-GH5 et objectif Leica 12-60 mm f/2,8-4
Appareil photo hybride Panasonic Lumix DMC-GH5 et objectif Leica 12-60 mm f/2,8-4
Appareil photo hybride Panasonic Lumix DMC-GH5 et objectif Leica 12-60 mm f/2,8-4

Galerie d'images

Le capteur du GH5, bien que sa définition ne dépasse pas 20 Mpx, est dépourvu de filtre passe-bas et octroie ainsi une meilleure retranscription des détails que son prédécesseur. Un nouveau processeur Venus Engine permet quant à lui de profiter du mode Photo 6K, celui-ci autorisant l'enregistrement de rafales d'images JPEG de 18 Mpx à une cadence de 30 images par seconde. Le mode Photo 4K, déjà présent sur différents boîtiers de la marque, évolue quant à lui pour passer d'une cadence de 30 à 60 i/s.

Particulièrement adaptés aux photos de sport et d'action, ces modes de prise de vue bénéficient d'un autofocus amélioré grâce à la technologie DFD (Depth From Defocus), cette dernière limitant les effets de pompage du système autofocus par détection de contraste en permettant de définir le sens de la mise au point, à l'aide de la différence de netteté de deux images. Dans la pratique, celui-ci s'est montré efficace lors de la capture de sujets en mouvement, et ce, malgré des rafales à la cadence d'images particulièrement soutenue.

Mode vidéo

Les options de captation vidéo proposées par le GH5 doivent évoluer au cours de l'année 2017 par le biais de différentes mises à jour. Durant cette première prise en main du boîtier, nous avons pu capturer des images en 4K UHD 25p et nous essayer au HDTV 1 080p à une cadence de 180 i/s, mode de prise de vue qui s'avère lui aussi particulièrement efficace lorsqu'il s'agit de capturer des scènes d'action.

Notre premier avis

Se parant une nouvelle fois d'atouts qui devraient combler les vidéastes, le nouveau boîtier de la gamme GH se fixe également comme objectif de séduire les photographes de sport et d'action, notamment grâce à mode Photo 6K qui assure des rafales de 30 i/s dans une résolution conséquente de 18 Mpx. La richesse de la fiche technique du GH5 se trouve en grande partie confirmée par notre première prise en main du boîtier. Si un avis final ne pourra se faire qu'après notre traditionnel passage en laboratoire et l'utilisation d'un firmware (micrologiciel) définitif, le nouveau boîtier de Panasonic s'annonce comme le digne représentant de la série GH.

Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications