Poursuivons la viste du musée Nikon au siège social de la marque dans le quartier de Shinagawa à Tokyo. Nous découvrons cette fois un modèle encore inconnu de nos services : le Fisheye Nikkor Camera.

Nikon est connu pour ses optiques fisheye, notamment le toujours impressionnant Fisheye-Nikkor Auto 6 mm f/2,8. Cette optique dispose d'un angle de vue de 220° et peut donc "voir" derrière elle !

Fisheye Nikkor 6 mm f/2,8

Mais Nikon — Nippon Kogaku à l'époque — a été pionnier dans le domaine avec Zeiss. En 1938, la marque présenta une optique fisheye 16 mm f/8 conçue avant tout pour l'observation du ciel et les études météorologiques. Sa conception est assez "simple", 5 lentilles en 4 groupes. La couverture angulaire de 180° permet de photographier facilement le ciel.

schéma optique du Nikkor 16,3 mm f/8Le système optique simple du 16,3 mm fisheye-Nikkor f/8, capable de projeter une image sur un film 6x6 120.

Un appareil photo spécifique a même été créé et commercialisé à partir de 1957, mais uniquement sur commande. Le boîtier disposait naturellement d'un retardateur, pour que son opérateur puisse s'éloigner et ne pas être trop présent sur le cliché. Il est intéressant de noter que ce boîtier est le seul boîtier moyen format argentique de Nikon ! Entre septembre 1960 et septembre 1961, il a connu une nouvelle jeunesse avec une commercialisation grand public. Le Fisheye Nikkor Camera est livré dans un petit boîtier et l'optique présente un traitement antireflet, indiqué par la lettre C.

Crédit photo Archives Nikon Co.La version grand public du Fisheye Nikkor Camera.

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés