Nikon relance la course aux pixels avec un D85O arborant un capteur 24 x 36 à 45,4 Mpx. Mais cette définition record pour un reflex Nikon n'est pas le seul argument avancé.

Photographie de la structure et de l'intérieur du nouveau Nikon D850.Les entrailles du Nikon D850.

Un tout nouveau capteur

Si le Nikon D800 fut le premier reflex 24 x 36 à atteindre la définition record — à l'époque — de plus de 36 millions de pixels, son remplaçant fixe la barre plus haut en ce qui concerne la définition, portant désormais à 45,4 millions le maximum de pixels embarqués sur un capteur chez Nikon.

Au petit jeu des records, Canon caracole toujours en tête avec son capteur à 50 Mpx niché dans le 5DS R. La prouesse technique date de 2015 et tient donc toujours. Avec l'Alpha A7R II et son capteur à 42,4 Mpx, Sony n'avait pas pu ou juger bon de venir jouer sur les platebandes de Canon sur le nombre de pixels, préférant alors jouer sur la nouveauté technologique avec le premier capteur BSI (Back Side Illuminated ou rétroéclairé) 24 x 36. Le D850 vient donc se positionner entre les deux premiers protagonistes en proposant également un capteur 24 x 36 rétroéclairé avec 3 "petits" millions de pixels en plus que le modèle Sony. Rappelons qu'un capteur rétroéclairé permet une meilleure capture de la lumière et un traitement plus rapide du transfert.

Schéma comparatif des capteurs rétroéclairés.

200 combinaisons de formats d'images !

Nikon reste donc en retrait par rapport à Canon et n'atteint pas la barre symbolique des 50 millions de pixels. La raison ? Un meilleur équilibre entre la définition, la sensibilité et la rapidité de traitement. Un discours qui ne ressemble point pour point à celui de Sony lors de la présentation du A7R II. Mais si le D850 n'atteint pas les 50 millions de pixels, cette définition offre déjà de nombreux atouts, à commencer par le recadrage bien sûr.

Ainsi et avec un recadrage DX (APS-C), les images enregistrées par le D850 "pèsent" encore 19,5 Mpx soit pratiquement la définition d'un D500 ou d'un D7500 ! Le D850 propose plusieurs formats d'images du classique 3:2 au 5:4 en passant par le recadrage 1,2x et désormais le format carré 1:1 (alléluia). Les différents ratios d'image sont également disponibles en plusieurs définitions avec les formats L/M/S à la fois en JPEG, mais également Raw. Notez d'ailleurs qu'une image enregistrée au format carré produira un fichier NEF également au format carré. Au total, ce n'est pas moins de 200 combinaisons qu'il est possible de réaliser avec des fichiers JPEG de 3 à 22 Mo et des fichiers bruts de 10 à 90 Mo.

200 combinaisons de formats d'image sont possibles avec le Nikon D850.

Une rafale jusqu'à 9 ips en pleine définition...

45,4 Mpx c'est bien, notamment pour le studio, pour répondre à tous les desiderata d'un client qui souhaitent utiliser des clichés à la fois pour une brochure papier qu'un kakemono de 5 m de haut. Mais le D850 ne se cantonne pas au studio et veut également sortir en reportage ou trouver sa place sur la ligne d'arrivée d'un 100 m. Le processeur de traitement des données Expeed 5 est ici le bienvenu et permet d'enchaîner des images à la cadence de 7 ips en pleine définition de 45,4 Mpx (FX). Une cadence qui peut grimper jusqu'à 9 ips lorsque le grip d'alimentation est utilisé avec la batterie du D5 à savoir l'EN-EL18 ce qui représente un traitement de 400 millions de pixels par seconde ! Attention, la poignée peut également recevoir une batterie EN-EL15 qui certes augmentera l'autonomie du boîtier sans toutefois lui octroyer un surplus de vivacité ! La mémoire tampon permet d'enregistrer jusqu'à 51 vues (Raw 14 bits) et jusqu'à 200  JPEG. Voici donc le D850 paré pour les événements sportifs. Bien sûr, tout le monde n'a pas besoin de 45 millions de pixels et il sera possible d'enregistrer les fichiers aux formats M ou S. Le recadrage DX (APS-C) n'affecte malheureusement pas la cadence rafale. Pour avaler tout cela, le Nikon D850 dispose d'un slot XQD ou SD. La fin de la CF chez Nikon est proche.

...Avec suivi AF

Précisons que la cadence de 9 ips est maintenue avec le suivi autofocus du sujet. Sur ce point, Nikon reconduit le module autofocus du D5 qui dispose de 153 collimateurs. Un module AF muni de son propre processeur de traitement de données et que nous avons particulièrement apprécié lors de nos tests. Le module AF est également épaulé par la cellule d'exposition de 180 000 points pour la reconnaissance des visages ou le suivi d'un sujet. Par ailleurs, le collimateur central du Mutli-CAM 20K est sensible jusqu'à –4 IL. Le D850 devrait être donc à l'aise dans les lumières délicates.

Colimateurs du Nikon D850.Couverture de champ du module AF du Nikon D850.

De 32 à 102 400 ISO

En faible lumière, le D850 devrait également savoir les "gérer" avec une plage ISO qui s'étend nativement de 64 à 25 600 ISO et qui pourra être étendu de 32 à 102 400 ISO. Nous avons pu essayer un boîtier de présérie et nous vous proposons quelques images avant de pouvoir tester le nouveau boîtier en studio selon notre protocole habituel.

DSC_0270
Exemple (avec prototype)
DSC_0265
DSC_0269
Exemple (avec prototype)

Le tout en silence, mais avec lenteur

Le D850 de Nikon est le premier reflex à disposer d'un obturateur électronique. Il est donc le premier à proposer un déclenchement totalement silencieux en visée sur écran. En pleine définition de 45 Mpx, la rafale peut atteindre 6 isp (la mise au point et l'exposition étant bloquées sur la première image) et peut grimper jusqu'à 30 ips en 8,6 Mpx. Une fonctionnalité qui sera appréciée des photographes de spectacle d'autant que le D850 dispose de commandes rétroéclairées et qu'il est possible de diminuer la luminance de l'écran pour perturber au minimum les spectateurs. Dommage que Nikon ne propose pas un tout nouvel autofocus par corrélation de phase intégré dans le capteur principal. En effet, le reflex utilise toujours un système autofocus à détection de contraste en visée écran ou vidéo. S'il est plus rapide à chaque nouvelle version, la recherche du point par tâtonnement produit toujours cet effet de pompage peu agréable.

Vidéo : l'UHD en 24 x 36

Le nouveau reflex est le premier reflex Nikon à proposer l'enregistrement UHD 3 860 x 2 160 px plein cadre 24 x 36 en 30 ips (144 Mbps). L'enregistrement UHD est également possible au format DX. Il est naturellement possible d'enregistrer en HDTV 1080 en 60p, 50p, 30p, 25p et 24p. Il sera également possible d'enregister en 120 ips pour réaliser des ralentis fluides avec un recadrage APS-C (DX). La sortie HDMI n'est pas compressée et permet d'enregistrer un flux vidéo en 4:2:2 10 bits tout en conservant l'enregistrement sur carte. Nikon ne propose toujours pas l'utilisation de Log, mais le D850 dispose d'un rendu Flat (plat) pour faciliter l'étalonnage couleur. Parmi les assistants, nous retrouvons les zébras et c'est l'une des nouveautés, un focus peaking. Celui-ci est d'ailleurs opérationnel en photo (visée écran). En outre, la stabilisation électronique (HDTV 1080 uniquement) est désormais de la partie. Enfin et en attendant l'enregistrement vidéo 8K, le D850 propose l'enregistrement de timelapse en 8K.

Tout le confort d'un reflex

Viseur d'exception

Beaucoup l'avaient noté depuis les premières images circulant sur Internet : le D850 ne propose pas de flash intégré pop-up. Trop peu utilisé, celui-ci cède sa place à un viseur optique au grossissement record de 0,75x. Pour mémoire le D810 offre un grossissement de 0,7x et le D5 de 0,72x. Un premier coup d'oeil dans le viseur (précis à 100 %) est un vrai régal et sans doute le plus beau viseur optique depuis bien longtemps. Rappelons également que certains viseurs électroniques font mieux à commencer par celui du Sony A9 qui offre un grossissement de 0,78x.

Écran orientable et tactile

Le D850 reprend un design assez classique des reflex de la marque. Par rapport au D810, la poignée est plus creusée et offre une meilleure prise en main. Le boîtier présente une finition à l'épreuve des intempéries avec de nombreux joints d'étanchéité. Le châssis en magnésium et l'obturateur garanti 200 000 déclenchements sont des arguments solides pour assurer une bonne longévité au boîtier.

Au niveau des commandes, vous retrouverez la touche ISO sur le dessus de la poignée, mais également le joystick tellement pratique sur les D5/D500 ainsi que la touche Fn2 à l'arrière. L'écran LCD de 8,1 cm est monté sur une double charnière pour une inclinaison vers le haut et le bas. Nous aurions préféré un écran monté sur une rotule. Tant pis. L'écran est également tactile et offre désormais une navigation dans les menus a doigt.

nikon, D850, reflex

Une autonomie record et des fonctionnalités

Nikon D850 ES-2


Sans flash, les données Cipa donnent une autonomie remarquable de 1 840 vues qui pourra grimper au chiffre record de 5 140 vues avec la poignée d'alimentation équipée de la batterie EN-EL18. Le D850 propose également quelques nouvelles fonctionnalités avec notamment la possibilité de réaliser du focus stacking (prise de vue répétée avec un léger décalage de la mise au point). Le reflex n'opère pas l'empilement des images et il faudra passer par un logiciel tiers pour augmenter la profondeur de champ. Le D850 propose toujours l'ajustement automatique de la mise au point pour limiter les problèmes de front ou back focus.

Le D850 intègre une puce Wi-Fi qui permet un pilotage distant sans fil, mais toujours aucun transfert direct vers un ordinateur. Le reflex dispose naturellement de la technologie SnapBridge qui permet de transférer tout en souplesse des images via une connexion Bluetooth vers un smartphone ou une tablette. Le D850 propose un nouveau mode de vue en visée écran pour la reproduction des films argentiques 24 x 36. À l'aide d'un accessoire ES-S (149 €) et d'une optique macro (6 mm), il sera possible d'obtenir rapidement des reproductions en 5 800 dpi. Le reflex Nikon est naturellement compatible avec le Creative Light System (CLS) en optique ou radio.

nikon, D850, reflex

Prix et disponibilité

Le Nikon D850 sera disponible le 7 septembre au prix conseillé de 3 799 € nu. Le grip d'alimentation MB-D18 sera proposé à 429 € auquel il faudra ajouter le prix d'une batterie supplémentaire.

nikon, D850, reflex

Galerie d'images (JPEG Nikon)

D850_01_LA_4677_A3
D850_02_LS_2055_A5 7vps
D850_07_JG_1797_A3 1600ISO
D850_11_JG_2170_A5
Exemeple Nikon
Exemple Nikon
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés