Mois de la Photo 2014 - Isabel Muñoz a l'œil espagnol et ça se voit, même lorsqu'elle photographie à l'autre bout du monde. Née sous la lumière dure au pays du flamenco, elle travaille sur le corps dans des noirs et blancs intenses qui n'ont d'égal que la sensualité qu'elle capture.

Isabel Muñoz, Mare Piedra, exposition à l'institut Cervantes, Paris Les platinotypes d'Isabel Muñoz à l'Institut Cervantes. © Aurélie Coudière

Mare Piedra, "Mer de pierre", réunit une quarantaine de photos prises autour de la Méditerranée depuis les années 1990 entre l'Italie, la Turquie, l'Égypte ou encore l'Andalousie. Fragments de peau, de pierre, de sable, Muñoz nous parle toujours du corps, surface sensible d'une humanité pleine de désir. Une sensualité méditerranéenne vieille de plusieurs siècles, qui transpire dans les sculptures de la Rome antique recadrées par l'œil coquin de l'artiste ou bien dans le contraste d'un ventre souple de danseuse avec les pyramides sèches et angulaires du désert égyptien.

Les tirages réunis à l'Institut Cervantes sont des platinotypes, comme pour l'ensemble de l'œuvre d'Isabel Muñoz. Ce procédé technique coûteux, qui remplace les sels d'argent par des sels de fer et de platine, offre un riche dégradé de gris et des noirs profonds. Loin d'être un caprice de photographe, il révèle des images vibrantes de matière.

Les coups de pinceau qui ont préalablement enduit le papier d'un mélange magique et métallique créent de véritables surcadrages bruts autour d'images dont la précision évoquerait davantage le dessin.

Isabel Muñoz, Sans titre, Série Mythologies, 2012 Sans titre, Série "Mythologies", 2012, platinotype. © Isabel Muñoz

Isabel Muñoz reste fidèle à son style depuis plus de trente ans maintenant. La danse, qu'elle soit ballet, tango, lutte, corrida ou capoeira, l'architecture étudiée comme un corps, la peau, nue, peinte ou tatouée... Tout ce qui traverse son objectif semble garder un souffle vivant pour se coucher sur ses grands tableaux photographiques. Mare Piedra est une magnifique occasion de déambuler dans l'univers de Muñoz, pour retrouver la piste de ses voyages autour d'une mer aux terres latines.

Isabel Muñoz, Mare Piedra

Jusqu'au 15 janvier 2015

Dans le cadre du Mois de la Photo à Paris

Institut Cervantes

7 rue Quentin Bauchart, 75008 Paris

Du lundi au vendredi, de 10h à 20h

Entrée libre

Présentation sur le site de l'Institut Cervantes

Le mois de la photo 2014

Contenus sponsorisés