Quelques heures seulement après que le rideau tombe sur le Mobile World Congress 2017, il est temps de dresser notre bilan. Si Apple a toujours préféré faire cavalier seul pour présenter ses terminaux phares et si Samsung n'a pas dévoilé le tant attendu Galaxy S8 au MWC, le salon barcelonais n'en demeure pas moins la grand-messe de la mobilité. Il se fait ainsi l'écrin de nombreuses annonces et le baromètre des tendances à venir, notamment en ce qui concerne le domaine qui nous tient le plus à cœur : notre bien-aimée photographie sur smartphone.

MWC 2017

Huawei P10 : un Mate 9 dans un corps de P9

Bien que l'effet d'annonce soit moindre qu'à la sortie du P9, le P10 et le P10 Plus renouvellent le partenariat photographique noué par Huawei avec Leica et le prolongent tranquillement. La technologie de double module photo développée par les deux marques repose sur le fait que deux objectifs de même focale sont couplés à des capteurs aux rendus photographiques différents : le premier permet de prendre des photographies en couleur, tandis que le deuxième est dépourvu de matrice de Bayer de façon à se spécialiser dans la capture d'images monochromes.

Test - 17/03
Huawei P10
Webdistrib 598,98 €
Amazon 599,00 € Voir l'offre
Darty.com 599,00 € Voir l'offre
Fnac.com 599,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 599,00 € Voir l'offre
Conrad 679,00 € Voir l'offre
Huawei P10 Plus
Il n'y a actuellement aucune offre.

Le Huawei P10 reprend non seulement ce principe, mais aussi les exactes caractéristiques techniques des modules photo dorsaux du Mate 9, tout en profitant d'une taille bien plus contenue. On retrouve ainsi deux objectifs siglés "Leica Summarit-H" proposant chacun une ouverture de f/2,2 et une focale de 27 mm. Ceux-ci sont associés à un capteur de 12 Mpx en couleur et à un autre de 20 Mpx en noir et blanc. Le module couleur dispose de plus d'un système de stabilisation optique et de la technologie de zoom hybride introduite par le Mate 9.

Le Huawei P10 sur le stand de Huawei au MWC 2017

Peut-être voit-on donc poindre un schéma qui pourrait se répéter dans les prochains mois : la série Mate initierait les nouvelles technologies de la marque, et la gamme P les reprendrait quelques mois plus tard dans un boîtier plus compact. Si le P10 apporte lui aussi un certain nombre d'optimisations logicielles (apparition d'un mode Portrait, utilisation désormais possible du module noir et blanc en mode Grande Ouverture, etc.), c'est du côté du P10 Plus qu'il faut regarder pour trouver de véritables innovations : son double module photo s'équipe en effet de deux objectifs ouvrant à f/1,8 et disposant de l'appellation Leica Summilux.

Stand Huawei MWC 2017

LG G6 : un très grand-angle qui monte en définition

Sans surprise, le LG G6 se débarrasse quant à lui de l'idée — intéressante mais peu aboutie — de modularité initiée par le G5 pour mieux reprendre le concept photographique défendu par la marque depuis maintenant un an : pallier les limitations des focales fixes équipant la plupart des smartphones en se dotant de deux objectifs de longueurs focales différentes. Contrairement à ce qu'on a pu voir il y a quelques mois lors de l'annonce de l'iPhone 7 Plus, c'est cependant le choix d'un module photo grand-angle et d'un autre très grand-angle qui est ici retenu.

LG G6
Il n'y a actuellement aucune offre.

Le premier appareil dispose ainsi d'un angle de champ de 71° (relativement standard pour un smartphone), d'une ouverture de f/1,8 et de la stabilisation optique, tandis que le deuxième propose un angle de champ de 125° et une ouverture de f/2,4. Alors que le G5 s'équipait de capteurs photo de 16 Mpx et 8 Mpx, chaque module photo est désormais associé à un capteur de 13 Mpx (1/3" / photosites de 1,12 µm). Parmi les originalités du G6, on notera également la présence d'un écran IPS de 5,7 pouces (14,5 cm env.) dit "QHD+", soit une définition de 2 880 x 1 440 px, dans un ratio peu commun de 18:9.

Le LG G6 sur le stand de LG au MWC 2017

À la suite de notre test du LG G5, notre constat était simple : après avoir été dans un premier temps sceptiques quant à l'association d'un module photo grand-angle classique à un module très-grand-angle, nous avions été agréablement surpris par le rendu original de ce dernier. Ses performances étaient cependant entachées par une rapide dégradation de la qualité des photos capturées lors de la montée en sensibilité, avec une forte présence de bruit numérique et un traitement d'image entraînant une perte de détails relativement forte. En équilibrant les rendus photographiques des deux modules, l'évolution proposée par le G6 nous semble ainsi bienvenue.

Stand LG MWC 2017

Sony Xperia XZ Premium : le "'super slow motion" en ligne de mire

Si nous doutions de la présence de Sony au MWC sur le secteur des smartphones haut de gamme, la marque est restée fidèle à son rythme quasi frénétique de renouvellement de gamme. Annoncé moins de 6 mois après le Xperia XZ, c'est au XZ Premium qu'incombera la tâche de contrer la concurrence et de rappeler à tous que le constructeur japonais est bel et bien leader sur le marché des capteurs pour smartphones.

Sony Xperia XZ Premium
Il n'y a actuellement aucune offre.

Le Xperia XZ Premium est ainsi le premier terminal mobile à incorporer la technologie du capteur Exmor RS annoncé par la marque il y a un mois, cette dernière permettant au smartphone de capturer des vidéos en 720p à 960 images par seconde grâce à une conception intégrant une couche de mémoire vive DRAM. Ce capteur Exmor RS de 19 Mpx (1/2,3" / photosites de 1,22 µm) est associé à une optique 25 mm (équivalent 24x36) ouvrant à f/2. La grande nouveauté mise en avant est l'intégration d'un écran LCD IPS Triluminos 5,5  pouces (≈14  cm) 4K HDR.

Le Sony Xperia XZ Premium sur le stand de Sony au MWC 2017

Point de double module photo chez Sony ; le constructeur japonais, leader sur le marché des capteurs pour smartphones, intègre néanmoins à son nouveau smartphone des technologies de pointe qui font rêver nombre d'utilisateurs. Si l'on salue de telles innovations, il convient de rappeler que le XZ Premium pourrait hériter de certains défauts du premier XZ : absence de stabilisation optique et de support du format RAW, interface de prise de vue largement perfectible, etc. Nous espérons que les efforts de Sony se porteront également sur l'expérience utilisateur, de façon à faire du XZ Premium autre chose qu'une vitrine technologique.

Stand Sony MWC 2017

MWC 2017 : un grand cru pour la photographie ?

Après une année extrêmement riche en matière d'innovations technologiques photo sur les smartphones, les annonces du Mobile World Congress 2017 se sont révélées quelque peu timorées. Placé sans surprise sous le signe du double module photo, le salon a confirmé les tendances de l'année écoulée, plutôt que d'en esquisser de nouvelles. Cependant, bien que plus excitant pour les amateurs de photographie que nous sommes, l'inverse n'aurait pas été souhaitable : si nous avons accueilli à bras ouverts les innovations de 2016, nous leur avons reproché un certain manque de maturité au fil de nos différents tests. Huawei, LG et Sony ont ainsi conforté leurs positions respectives, chacun confirmant une proposition singulière face à l'essor de la captation d'images sur smartphones.

Stand Samsung MWC 2017

Le cru de l'année 2017 ne pourra véritablement être jugé lui aussi qu'à l'aune de nos tests. Il sera aussi intéressant d'observer quelles propositions apporteront prochainement Samsung, et dans un second temps Apple, les deux marques ayant l'année dernière utilisé des technologies qui demandent maturation. Et pour nos lecteurs affamés d'innovation, sachez que le prototype de zoom stéréoscopique dévoilé par Oppo a prouvé cette année qu'il constitue bien l'une des voies photographiques à explorer.

Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

À lire aussi