Il y a un peu plus d’un an, nous avions déjà eu l’occasion de vous parler d’une initiative similaire engagée par Photographie.directe. L’idée a fait des émules, puisqu’elle est ici exploitée par la société Lightyshare et appliquée à toutes les professions de l’audiovisuel.

Notre objectif est d’offrir aux créatifs un moyen simple et sécurisé d’accéder à un catalogue complet et professionnel de matériel audiovisuel. Nous souhaitons faciliter la création !

Jonathan Elalouf, cofondateur & PDG de Lightyshare.

Des appareils photo ou des caméras, des objectifs, une table de mixage, des micros, des accessoires de stabilisation, de l’éclairage : voici le genre de produit qu’on trouve sur la plateforme d’échange Lightyshare, aujourd’hui en version bêta. Comme pour son concurrent Photographie.directe, le concept est celui du service entre particuliers que le site propose de mettre en relation. Lightyshare entend ainsi proposer des tarifs de location de matériel inférieurs de 15 à 40 % à ceux pratiqués par les compagnies de location. Outre la plateforme d’échange entre propriétaires et utilisateurs, Lightyshare se charge d’assurer le matériel — un contrat est automatiquement souscrit avec une compagnie d’assurance — et de gérer la transaction financière entre les deux parties. La commission de la société s’élève à 15 % du montant de la location.

lightyshare

Le succès de ce type de prestation est fortement lié au nombre d’utilisateurs. Il est par conséquent difficile de présager de l’avenir de Lightyshare. Après plusieurs mois de test, la plateforme s’est ouverte en bêta publique, en région parisienne uniquement, et compte un peu plus de 300 produits. Les utilisateurs des autres régions de France peuvent s’inscrire pour être informés de l’ouverture de services à proximité de chez eux.

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications