Et voici le Leica M10, l'appareil télémétrique M numérique le plus plat de tous les temps. Les ingénieurs de Wetzlar ont travaillé sur la compacité du boîtier, amélioré la visée et défini un nouveau capteur à 24 millions de pixels.

Leica M10 silverLe Leica M10 se décline en deux versions dont une bicolore noir & argent.

Chaque nouveau M chez Leica est un moment attendu à la fois par les aficionados, mais aussi par un public plus large et toujours attentif aux développements de l'une des marques les plus prestigieuses dans le monde la photographie. Que l'on soit adepte ou non de la mise au point manuelle et télémétrique, les M fascinent par leur construction impeccable, leur design intemporel et leur compacité.

La ligne retrouvée

Il y a encore peu, le M était l'un des plus petits appareils 24x36 à objectifs interchangeables. Avec des optiques très compactes (pas de motorisation pour la mise au point, pas de système de stabilisation), c'était un appareil léger et discret : l'outil idéal — pour ceux qui maîtrisent la mise au point à la main — pour le reportage. Cependant, avec l'arrivée du numérique, le M a pris de l'embonpoint. Pas grand-chose, mais suffisamment pour que certains photographes regrettent cet empâtement en se remémorant leur M argentique à la ligne svelte.

Toujours numérique, le M10 a retrouvé sa ligne plus élancée. Son capot mesurerait exactement 33,75 mm — excusez la précision — soit 4 mm de moins que le Leica M (Typ 240) son prédécesseur dans l'ère des photosites.

Autre trait caractéristique des M : la simplicité d'usage et une ergonomie orientée avant tout pour les photographes — d'ailleurs, le M ne filme pas. Ici, point de fioriture, le concept photographique est réduit à l'essentiel avec un accès rapide aux paramètres de prise de vue. Comme les Fujifim X-Pro 2 ou X-T2, le M10 dispose désormais d'une molette pour régler la sensibilité ISO à l'extrémité gauche. Ainsi, vous pouvez désormais effectuer manuellement les réglages de la prise de vue tels que la mise au point, la sélection de l’ouverture, de la vitesse et de la sensibilité ISO, sans passer par un menu, ni devoir mettre l’appareil sous tension.

Leica M10 vue de dessusDu nouveau ! Le Leica M10 dispose d'une molette de réglage pour la sensibilité ISO.

Au dos, l'interface est réduite au minimum : un écran LCD de 8,1 cm affichant 1 036 800 points (verre Gorilla), un trèfle de sélection et 3 touches pour la lecture, le live view et le menu. Leica reconduit le principe du menu personnalisable qui existe déjà chez d'autres constructeurs comme Nikon, pour permettre à l'utilisateur de regrouper les fonctionnalités qu'il utilise le plus fréquemment.

Leica M10 vue de dosLe M10, une ergonomie à la Leica : minimaliste voire monacale, mais efficace.

Nouvel œil numérique...

Le M10 dispose d'un tout nouveau capteur 24x36 développé spécifiquement pour lui. Leica assure que :

L’architecture exclusive des pixels et des micro-lentilles permet une acquisition de la lumière utile sur une large surface. Ainsi, même les rayons de lumière qui parviennent au capteur selon une trajectoire oblique sont efficacement pris en compte par les photodiodes.

Nous attendrons de pouvoir tester ce nouveau M pour juger de la qualité du capteur. Ce dernier n'est plus recouvert d'un filtre passe-bas, ce qui devrait permettre d'obtenir un peu plus de micro-contraste. Le M10 intègre également le processeur de traitement des données Leica Maestro II qui permet au nouveau boîtier d'enchaîner les vues à la cadence de 5 i/s jusqu'à 30 à 40 images selon les réglages. En outre, le M10 pourra travailler avec une plage de sensibilités de 100 à 50 000 ISO.

... et un nouveau viseur optique

Pièce maîtresse, voire essentielle pour certains photographes, le viseur optique télémétrique a été amélioré sur ce nouveau modèle. Ainsi, le champ de vision a été agrandi de 30 % et le grossissement porté à 0,73x. En outre, il sera possible d'utiliser le M10 en mode visée directe sur écran et d'utiliser une loupe pour agrandir en temps réel la scène photographiée afin de s'assurer de la mise au point. Le nouveau M est compatible avec un viseur électronique de 2,4 millions de points. Baptisé Visoflex, ce viseur est vendu séparément. Il bénéficie d'une monture pivotante et intègre un module GPS pour la géolocalisation des photos enregistrées.

Leica M10 écran, commandes3 commandes à l'arrière et un joypad. Rien de plus.

Le M10 est également le premier de la série à posséder une puce Wi-Fi pour, à la fois, transférer les images (JPEG et RAW DNG) vers des périphériques mobiles afin de les partager sur Internet ou piloter le boîtier à distance depuis un smartphone. Un mode idéal pour les poses longues.

Notre premier avis

Bien entendu, dans la plus pure tradition des appareils Leica de la série M, le M10 fait l'impasse sur de nombreuses technologies plus ou moins récentes (absence de stabilisation, d'écran tactile, impossibilité de capturer des vidéos, etc.) pour se concentrer sur une idée de la photographie qui voudrait réconcilier simplicité et efficacité. S'il conviendra d'observer les premières images capturées à l'aide du capteur de 24 Mpx pour se faire un véritable avis sur le M10, ce nouvel appareil se présente comme la déclinaison d'un concept qui se perfectionne avec le temps plutôt que comme un nouveau boîtier révolutionnaire. Contrairement à ce que Leica propose avec ses appareil Q et SL, la marque allemande semble donc s'adresser ici avant tout aux adeptes de la série M qui souhaiteraient faire évoluer leur boîtier.

Prix et disponibilité

Le Leica M10 sera disponible au mois de janvier pour un tarif conseillé de 6 500 €

Source : Leica France

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications