Après plusieurs semaines d’utilisation, nos 6 lecteurs donnent leur avis sur le Nikon D7500 et son optique AF-S DX Nikkor 16–80 mm f/2,8–4E ED VR. Ergonomie, réactivité, vitesse, montée en ISO, visée, captation vidéo, développement, autonomie… Ils vous disent tout sur ce nouveau réflex APS-C !

Nikon D7500
Priceminister 949,00 €
Fnac.com marketplace 979,00 € Voir l'offre
Amazon 1319,00 € Voir l'offre
Webdistrib 1390,58 € Voir l'offre
Digixo 1398,90 € Voir l'offre
Rue du Commerce 1419,00 € Voir l'offre
LDLC 1419,95 € Voir l'offre
Fnac.com 1472,50 € Voir l'offre
Materiel.net 1549,00 € Voir l'offre
Darty.com 1549,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 1549,00 € Voir l'offre
Mistergooddeal 1549,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres


Avis de Lucas Nikon D7500

Possesseur d’un Canon 700D, je trouve le passage au D7500 assez marquant. Son boîtier est plus massif. Il tient mieux en main grâce à une poignée plus profonde et une hauteur plus importante de l'appareil. Le tout pour un poids à peine plus important (140 g d’écart). La boîte ne contient pas de notice d’utilisation ni de logiciel. Tout se télécharge sur le site de la marque. Nikon propose également d'installer Capture NX-D pour traiter les fichiers Raw de l’appareil, Lightroom ne prenant pas encore en charge les fichiers bruts du D7500. Mais, surprise, en remplaçant le nom de l’appareil par celui du D500 (qui partage la même architecture) dans les Exif, les fichiers Raw deviennent lisibles dans le logiciel d’Adobe.

photo de Lucas Auvray Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Une fois sur le terrain, j’ai très vite découvert la redoutable efficacité de l’appareil. La mise au point est extrêmement rapide et le suivi du sujet fait un quasi sans faute : couplé à une rafale de 8 ips, cela fait des merveilles en photo de sport. Les 51 collimateurs autofocus remplissent déjà une partie très honorable du cadre, mais ils se révèlent presque trop nombreux lorsqu’on veut effectuer une mise au point sur un emplacement précis. La présence d’un joystick aurait été la bienvenue...

photo de Lucas Auvray Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500
photo de Lucas Auvray Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

J’ai aussi particulièrement apprécié le mode de suivi 3D, efficace et polyvalent. La gestion des ISO se révèle très efficace. Même si le bruit apparaît clairement dès 1 600 ISO, il reste très fin et "agréable" à l’œil, au point d’avoir sorti des clichés utilisables à 25 600 ISO et même à 81 000 ISO avec un post-traitement ! La dynamique du capteur est utile pour déboucher les ombres ou les scènes à gros contrastes, comme un coucher de soleil, mais cela ne dispensera pas de réaliser des HDR. J’ai un véritable coup de cœur pour la touche dédiée au bracketing qui permet de prendre jusqu’à 9 expositions différentes.

photo de Lucas AuvraysLecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

En photo de nuit, l’écran LCD et son rétroéclairage se sont révélés très utiles, tout comme le changement automatique de la couleur du fond d’écran. Pratique pour éviter de s’éblouir et maximiser le confort de lecture. En revanche, je n’ai pas trouvé d’utilité aux 2 touches Fn, même si j’apprécie leur présence. En ce qui concerne la partie vidéo, je note la très très belle image des fichiers UHD, beaucoup plus détaillée qu'en Full HD, mais avec un énervant cadrage de 2,2x (par rapport au format 24 x 36, NDLR). Une bonne note pour la prise casque, connectique trop souvent absente sur les boîtiers APS-C. Le principal défaut du Nikon D7500 est son unique port SD. Cela bride le potentiel professionnel de cet appareil très performant. Un boîtier reflex idéal pour les amateurs éclairés qui souhaitent se faire plaisir sans mettre le prix d’un D500 !




Ophélie avis Nikon D7500

À la réception du colis, la fameuse boîte noire et or fait son petit effet. Au premier abord, le boîtier nu semble solide, plutôt compact et léger. Le nombre de boutons en façade est assez conséquent, voire un peu trop, mais l’on y retrouve toutes les fonctions principales. Je conseille vivement d’investir dans un protége-écran si l’envie vient de vouloir randonner avec l’appareil.

photo d'Ophélie Le Guen Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Une fois l'objectif fixé au boîtier, place à la prise en main et à l’allumage. Première constatation : le D7500 convient parfaitement aux petites mains, beaucoup moins aux plus grandes. Les menus restent classiques et la personnalisation prend une place importante, ce qui permet d’avoir un bon nombre de réglages préenregistrés pour accélérer la prise de clichés.

photo d'Ophélie Le Guen Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500
photo Ophélie Le Guen Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Premières photos, premières impressions. Un viseur confortable, des molettes de réglages intuitives et un autofocus efficace, le D7500 se révèle très agréable à l’usage. Petit bémol, l’écran tactile ne permet pas d’accéder aux réglages. Ne connaissant pas les boîtiers Nikon, j’ai mis un certain temps à trouver le retardateur. Concernant l’objectif, je me suis fait plaisir au vu de la qualité finale des photos. L’optique 16-80 mm est polyvalente et lumineuse, une référence en la matière. Attention toutefois, si comme moi vous fixez le pare-soleil à l’envers sur l’objectif tout en continuant à utiliser l’appareil photo, la bague de changement de focale devient alors inaccessible.

photo d'Ophélie Le Guen Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500
photo Ophélie Le Guen Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Enfin, en ce qui concerne le développement, n’oubliez surtout pas d’effectuer la dernière mise à jour de Lightroom sous peine de ne pas arriver à lire et éditer les fichiers NEF (le Raw de Nikon, NDLR). Avec du recul, je trouve ce boîtier intéressant pour les photographes amateurs qui ne désirent pas investir dans un plein format et qui souhaitent effectuer un achat pérenne.




Avis de Jean-Philippe Nikon D7500

Dans le colis expédié par Nikon et Focus Numérique, il y avait un 16-80 mm dans une sacoche, un pare-soleil, une boîte contenant le D7500 et une carte mémoire Toshiba SDHC 16 Go. À l’intérieur de la boîte du D7500, on retrouve le réflex, un manuel de 360 pages en français, un chargeur et sa batterie, une sangle, un câble USB et, enfin, un protecteur d'oculaire.

photo de Jean-Philippe Thevenoux Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Première impression : l'écran est plus grand, plus net et plus lumineux que celui de mon Nikon D90. Je prends quelques photos... Deuxième impression : la rapidité. L'évolution depuis le D90 est impressionnante. Le sélecteur de mode propose les classiques Auto, Sans Flash, P, S, A, M, mais aussi 2 modes "utilisateur" (U1 et U2), ainsi qu'un mode "effects" qui propose différents effets automatiques (High Key, Vision nocturne, Pop, Vif et Contrasté, Jouet...). Plutôt sympa pour ceux qui ne souhaitent pas passer du temps en postproduction.

photo de Jean-Philippe Thevenoux Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

L'appareil est intuitif et même les menus plutôt fouillis se montrent simples à utiliser grâce au tactile. Seul le sélecteur du mode de déclenchement n'est pas facile à exploiter, car il faut appuyer sur un petit bouton pour le déverrouiller en même temps qu'on le tourne. L'écran arrière est superbe. L’affichage est net, les couleurs vives et le tactile précis. En mode LiveView, on peut voir et régler les différents effets en temps réel. Par contre, la prise de photo en pointant sur l'écran là où on veut faire le focus, bien qu'efficace est très lente (de l'ordre de la seconde).

photo de Jean-Philippe Thevenoux Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Neuf années séparent ce Nikon D7500 de mon D90, et la progression s’avère nette sur tous les fronts. Rapidité, nombre de points de focus, taille de l'écran, vitesse, nombre de pixels, bruit électronique, ISO, et qualité d'image, il est difficile de prendre cet appareil en défaut et même le mode auto se révèle largement suffisant pour les photos de tous les jours. Enfin, le 16-80 mm fourni pour le test est un bon objectif bien qu’un peu lourd et légèrement mou à grande ouverture. Sa grande plage d’utilisation et sa polyvalence sont de véritables atouts au quotidien.




Avis de Sabrine Nikon D7500

"Nikoniste" depuis plusieurs années, je possède actuellement un D5100, un boîtier amateur qui a fini par montrer ses limites dans ma pratique de la photographie. J’ai eu la chance de profiter de plusieurs semaines avec le Nikon D7500 équipé du Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR. Au déballage du produit, on retrouve tout le nécessaire : le boîtier nu, la sangle, la batterie, le chargeur, un câble USB, un CD d’installation et le manuel.

photo de Sabrine Demni Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

La batterie étant déjà chargée à moitié, j’y insère ma carte mémoire SD d’une capacité de 64 Go pour le tester immédiatement. Je regrette toutefois l’absence d’un second emplacement mémoire comme sur le D7200. L’appareil se révèle robuste et bien fini. L’ergonomie experte est très appréciable, les commandes tombent correctement sous les doigts et restent facilement accessibles. La mise en route est instantanée. Je découvre également l’écran tactile et inclinable qui, sans être une révolution, se révèlera être un "plus" au quotidien. Pour le tester dans différentes situations, le D7500 m'a suivi tout l’été. J’ai pour habitude de toujours enrouler la sangle autour de mon poignet et d’avoir l’appareil constamment à bout de bras ; son poids (additionné à celui de l’objectif) n’est pas négligeable, mais sa compacité lui assure un certain confort d'utilisation.

photo de Sabrine Demni Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500
photo Jean-Philippe Thevenoux Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Je pratique énormément la photographie de rue, j’ai donc besoin d’un appareil réactif avec un autofocus rapide et précis. Le D7500 accompagné du 16-80 mm se révèle une combinaison gagnante. La polyvalence de l’objectif me permet à la fois de composer avec le paysage, mais aussi de me centrer sur un sujet, le tout avec une ouverture f/2,8 (non constante) très importante pour moi. Le zoom, à 80 mm, est plus que correct. En moyenne, je prends entre 300 et 400 photos par jour. À cette fréquence, je recharge la batterie totalement tous les deux jours.

photo de Sabrine Demni Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500
photo Jean-Philippe Thevenoux Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

N'ayant pas d’ordinateur portable, la fonction Snapbridge – qui permet de connecter le D7500 à un mobile – aurait pu être une révélation pour moi. Comme beaucoup de photographes, j’aime partager mes photos sur les réseaux sociaux et pouvoir le faire immédiatement est appréciable. Cependant, j’ai plusieurs fois rencontré des problèmes lors de la connexion entre les deux appareils. Et lorsque la connexion est établie, il est alors laborieux de sélectionner les photos à transférer.

photo de Sabrine Demni Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Sur le terrain, le Nikon D7500 répond à la plupart de mes attentes. La qualité d’image est irréprochable. Idéal pour la photographie de paysage, le boîtier se révèle également excellent dans l’exercice du portrait et de la photo de rue. Je regrette toutefois de ne pas avoir eu l’occasion de le tester dans des conditions plus difficiles telles que la photographie de concerts, mais je ne doute pas de ses capacités d’adaptation.




Avis de Thomas Nikon D7500

Possédant un Nikon D7100, j’ai très vite trouvé mes marques sur le D7500, tout en notant les évolutions parfois subtiles de l’appareil. À la prise en main, le boîtier semble plus léger que le D7100, à moins que les masses soient mieux distribuées. La préhension était perturbante au début et la poignée plus étriquée rend le bouton PV moins facile d’accès (pour vérifier le rendu de l’arrière-plan, NDLR). La touche ISO sur le dessus, déroutante au début, se montre assez pratique à l'usage.

photo de Thomas Augustin Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Malgré certaines errances de l'autofocus en basses lumières, l’appareil fait des merveilles dans ces conditions difficiles. La gestion de la montée en ISO est tout simplement bluffante. On prend vite l’habitude de se permettre des clichés à main levée en faible lumière, tout en jouant avec des ISO élevées (jusqu’à 10 000), les photos restant parfaitement exploitables.

Thomas Augustin Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Question raffinements, l’écran tactile inclinable devient vite indispensable. Le zoom à 2 doigts et le défilement par glissement sont un régale, et devenus tellement naturels de nos jours. Vérifier la mise au point d’un cliché n’est plus une contrainte. Le double niveau électronique est appréciable et la rafale 8 ips grisante.

Thomas Augustin Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

Bluetooth, Wi-Fi, interface tactile… Ces ajouts ont toutefois une incidence sur l’autonomie du D7500. Avec la connexion active en tâche de fond (même lorsque le boîtier est éteint) et l’écran beaucoup plus sollicité, la batterie peine en endurance. Mais récupérer ses JPEG via l'appli SnapBridge est vraiment confortable (jusqu'à la mise à jour de votre Android qui en plante le fonctionnement).

Thomas Augustin Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

En revanche, le réglage automatique de l’autofocus ne m’a pas convaincu. Avec un Sigma 18-35 mm au fort Front-Focus (correction manuelle correcte +10), l’appareil n’a compensé que de +1. Toujours du côté des défauts, signalons que le nouveau format Raw NEF n’est malheureusement pas pris en charge par les anciennes versions d’Adobe Lightroom et Photoshop. Il faudra alors installer l’application propriétaire Nikon pour convertir ses photos en DNG ou passer à la caisse pour upgrader ses logiciels.




Avis de Nelly Nikon D7500

Étant accoutumée aux boîtiers Nikon, la prise en main du D7500 a tout de suite été naturelle. Le boîtier se révèle légèrement plus lourd et plus encombrant que le D5000 auquel je suis habituée, mais il tient très bien en main, quelle que soit l'orientation qu'on lui donne. Tous les boutons de l’appareil tombent naturellement sous les doigts et la combinaison des 2 molettes rend l'utilisation des menus ergonomiques. La commande ISO actionnée par un bouton physique apporte de l'efficacité dans le choix des réglages.

Nelly Valence Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

L’inclinaison de l’écran LCD permet d'accéder à des points de vue supplémentaires, notamment en combinant avec l'utilisation de LiveView. Dommage que le manque d'inclinaison latérale limite la prise de vue dans certaines situations. La fonction tactile de l'écran se révèle très appréciable, notamment pour faire une mise au point ponctuelle. Celle-ci est généralement rapide, sauf en très basses lumières où elle est un peu laborieuse. L’ergonomie des menus suit le schéma classique des réflex Nikon et m’a permis de retrouver facilement les réglages souhaités. Certains réglages ne sont toutefois pas intuitifs, notamment la sélection du mode d’autofocus qui se fait avec les boutons physiques et l'utilisation d'un retardateur.

Nelly Vallance Lecteurs-Testeurs Focus x Nikon D7500

L'optique fournie (16-80 mm, f/2,8-4) est mixte, idéale pour partir en vacances sans trop se charger en matériel photo. Bon point : l'ouverture à f/2,8 délivre une grande luminosité très utile le soir ou en intérieur, d'autant qu'elle peut être combinée à une ISO relativement élevée. Enfin, la batterie reste facilement accessible et la recharge n’est pas trop longue. En revanche, l’autonomie est bien plus limitée que celle de mon D5000 qui a déjà 7 ans. Je suppose que l'utilisation du Wi-Fi pour transférer mes photos sur mon téléphone n’y est pas étrangère.


Bilan positif pour nos six lecteurs-testeurs. Le Nikon D7500 les a tous convaincus, qu’ils soient déjà possesseurs d’un reflex Nikon ou Canon. Du côté des points positifs, ils apprécient notamment la prise en main de l’appareil, la qualité de l’écran tactile, la montée en ISO et la rapidité du boîtier. Du côté des points à améliorer, nos lecteurs en remontent principalement deux : l’absence d’un second emplacement pour carte mémoire SD et l’impossibilité de développer les fichiers Raw NEF avec des logiciels photo un peu anciens.




Une opération en partenariat avec Nikon

Nikon et Focus Numérique sont partenaires pour cet événement "Lecteurs-Testeurs". Nikon fournit les boîtiers reflex D7500 et les optiques AF-S DX Nikkor 16–80 mm f/2,8–4E ED VR. À charge pour Focus Numérique de choisir les participants, de gérer la logistique, de définir un protocole de test "pratique", de réunir les avis des participants et de publier un article faisant la synthèse des retours d'expérience des 6 lecteurs sélectionnés.


La rédaction

Depuis 2006, Focus Numérique est le site n°1 pour la photo et la vidéo avec un fil continu d'actualités, des tests, des formations et des portfolios. Ses publications 

Contenus sponsorisés