Sigma annonce la disponibilité du DP2x, un compact à optique et focale fixe (24,2 mm équivalent à 41 mm en 24x36 f/2,8) équipé d'un grand capteur au prix de 499 euros.

Sigma DP2x face 

Annoncé lors du CP+ 2011, le DP2x arrive finalement sur le marché français avec un tarif plus étudié que les précédents modèles. Rappelons pour mémoire que le DP1x et le DP2s sont proposés officiellement à plus de 650 euros. Une bonne nouvelle donc qui devrait permettre à Sigma de venir titiller plus facilement la concurrence sur le segment des compacts experts.

thead thead
Sigma DP1xSigma DP1x Sigma DP2s Sigma DP2s
[tab_prix2(,,,301,id_ln,,,)] [tab_prix2(Sigma,Sigma DP2s Black,2,569,id_shopping,7185,105849962,0)]

La principale évolution du DP2x réside dans l'intégration d'un nouveau processeur (qui répond au doux nom de AFE pour Analog Front End) qui devrait améliorer la mise au point automatique. Le communiqué de presse insiste également sur la nouvelle fonction de priorité à la prise de vue permettant la prise de vue d'images successives en vue par vue sans latence au déclenchement liée à l'acquisition des données par l'appareil.

Nous attendrons d'avoir un exemplaire entre les mains pour valider ces arguments, la réactivité du DP1x (qui dispose du même processeur) étant encore assez loin des standards actuels.

Pour le reste, le nouveau modèle reprend les principales caractéristiques de la gamme DP1 :

  • capteur FOVEON X3 (3 x 4,7 Mpx) de grande taille : 20,7 x 13,8 mm

  • une optique équivalente à un 41 mm en 24x36 ouvert à f/2,8

  • des dimensions assez modestes (113 x 60 x 56 mm)

  • un flash

  • un mode vidéo en 320x240 pixels frustrant

  • un écran LCD 6,4 cm affichant 230 000 points seulement

À l'heure de la multiplication des compacts à objectifs interchangeables (Sony NEX, Panasonic G, Olympus Pen...) qui intègrent également de grands capteurs, mais dotés de fonctionnalités nettement plus avancées (vidéo HDTV 1080, autofocus très rapide, écran LCD affichant 460 000 voire 920 000 points et orientables...), le DP2x apparaît comme faiblement armé. Reste à vérifier la qualité des images délivrées par le DP2x. Une affaire à suivre donc.

Source : Sigma France

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW.