Deux photographes, Benedikt Ernst et Firat Bagdu, souhaitent ressusciter une ancienne optique du début du 20e siècle dédiée au portrait. Leur projet Kickstater est d'ores et déjà atteint. Il ne reste plus qu'à attendre les premiers modèles.

Portrait en noir et blanc. L'optique est une focale fixe, bokeh, Glaukar f/3,1.Exemple de photo réalisée avec un prototype du Glaukar moderne. © Benedikt Ernst.

Avec presque 150 000 $ (au moment de rédaction de cet article) alors que les deux photographes n'en demandaient que 60 000 pour débuter leur projet, le Kickstarter de Benedikt Ernst et Firat Bagdu semble plutôt bien parti ! On se souvient, bien sûr, de l'extraordinaire réussite du Lomography Petzval qui avait réussi il y a quelques années à "lever" plus de 1,4 million d'euros pour faire renaître l'antique optique. Ici, l'engouement est bien moindre, mais reste important pour une optique totalement manuelle.

Le Glaukar f/3,1 version 1910

Glaukar... Drôle de nom pour cette optique pourtant historique introduite par l'un des pionniers allemands dans la fabrication d'optiques photographiques, Emil Busch, en 1910. À l'époque, cette optique était l'une des premières (voire la première) dont la formule optique limitait les aberrations sphériques, le coma et surtout l'astigmatisme. Des caractéristiques techniques uniques qui permirent au Glaukar f/3,1 Anastigmat de se tailler une belle réputation.

Le Glaukar f/3,1 "moderne"

Les deux photographes prévoient de décliner l'optique selon les montures suivantes : Nikon, Canon, Sony E, Fujifilm, Micro 4/3, Leica M et T. Les pentaxistes auront naturellement noté l'absence de leur baïonnette...
La fiche technique technique est la suivante :

Glaukar f/3,1
Focale 97 mm
Ouverture maximale f/3,1
Ouverture minimale f/22
Cercle image 43 mm
Angle de champ 25°
Distance minimale de mise au point 1,5 m
Diamètre du filtre 37 mm
Poids 410 g

Le projet Glaukar f/3,1 sur Kickstarter

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications