La photokina, grand-messe allemande de la photographie, sera désormais célébrée tous les ans — et non plus tous les deux ans ! À partir de 2018, il faudra donc compter avec trois grands rendez-vous photo par an.

On commencera en février avec le CP+ à Yokohama, puis en mai avec la photokina à Cologne, et enfin en novembre avec le Salon de la Photo à Paris. Parallèlement à cet ambitieux programme, il faudra aussi compter sur des événements de plus petite envergure, comme la PhotoPlus Expo de New York et le WPPI à Las Vegas, ainsi que sur les salons dédiés à la vidéo, comme le NAB à Las Vegas et l'IBC à Amsterdam. Notez de plus que si la prochaine édition de la photokina aura lieu comme de coutume en septembre (du 26 au 28 septembre 2018), la salon allemand se tiendra en mai à partir de 2019.

Cette nouvelle stratégie de la photokina est pour le moins ambitieuse. Nul doute que de nombreuses études ont été faites et que l'industrie de la photographie a été sondée en profondeur avant de prendre une telle décision. Néanmoins, nous émettons des doutes sur la capacité des constructeurs à pouvoir supporter financièrement le poids de trois grands événements tous les ans. Les plus "gros" pourront sans doute suivre, mais quid des acteurs plus modestes ?

Un tel salon doit de plus attirer des annonces de produits fortes afin de disposer d'un rayonnement médiatique international. Si le Salon de la Photo a rarement été le théâtre de "grosses" annonces, le CP+, pour sa part, tend à devenir un rendez-vous incontournable. Il nous semble ainsi que les industriels auront du mal à proposer deux vagues d'annonces fortes tous les ans et que l'un des deux événements que sont la photokina et le CP+ sera par conséquent très rapidement privilégié.

Nous vous donnons quoi qu'il en soit rendez-vous en septembre 2018 à Cologne !

Voir aussi

Source : photokina

Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications