Révélée lors du NAB 2017, la Panasonic EVA1 met entre les mains des vidéastes indépendants toute la science colorimétrique des VariCam. L'IBC a été l'occasion pour Panasonic de montrer en avant-première ce qui s'annonce déjà comme un best-seller.

Présentation de la caméra [publication-link id=Panasonic EVA1[/publication-link] au salon IBC"]La Panasonic EVA1 vue de côté et dotée d'un zoom Angénieux.

S'ils ne figurent pas au même endroit, le stand de Panasonic n'a rien à envier à celui de Sony. Peut-être un poil moins monumental, il demeure néanmoins impossible à rater. À la croisée entre deux halls, les curieux s'arrêtent pour venir contempler et toucher la petite EVA1. Présentée sous diverses configurations, Panasonic tient ainsi à montrer que sa caméra compacte peut s'adapter aussi bien aux dispositifs de stabilisation gyroscopique qu'aux lourds set-ups de cinéma.

Présentation de la caméra Panasonic EVA1 au salon IBCLa Panasonic EVA1 en configuration Cinéma.

Pari réussi, semble-t-il. La caméra fascine. Petit modèle Super 35 au capteur 5,7K, elle propose l'enregistrement d'un signal 10-bit 4:2:2 à 400 Mb/s, et ce jusqu'à 240 ips en Full HD. Compatible avec un enregistrement RAW à venir, l'EVA1 se situe dans ce cercle restreint des caméras qui s'adaptent aussi bien à une configuration de création qu'à une configuration sport.

Présentation de la caméra Panasonic EVA1 au salon IBCLa poignée amovible de la Panasonic Eva1 en version déportée.

On y retrouve même une fameuse poignée amovible, similaire à ce que l'on peut trouver chez Sony avec la FS7 et la FS5. L'objet semble moins confortable à la longue, mais tout aussi robuste. Le fabricant d'accessoires Shape propose déjà quelques produits pour équiper la bête et la transformer en véritable caméra d'épaule.

Avec le support des montures EF par plusieurs grands noms du marché de l'optique, Panasonic s'assure aussi du soutien des chefs opérateurs. De Canon à Cooke en passant par Zeiss et Angénieux, la monture EF jouit désormait d'une belle notoriété dans le monde du cinéma et permet de faire la passerelle entre amateurs exigeants et professionnels tatillons.

Quant à ces derniers, une poignée d'élus ont ainsi pu essayer pendant quelques jours la Panasonic EVA1. Cela a donné lieu sur le stand à la projection de quelques films qui ne font que rajouter à l'intérêt dont jouit cette nouvelle venue dans le marché ultra concurrentiel des caméras numériques.

Lire aussi

Sylvain Bérard

Photographe et étalonneur numérique pour le cinéma, amoureux du documentaire et des textures d’images. Grand utilisateur de sac à dos et de compagnie de voyages. Ses publications 

Contenus sponsorisés