On pensait la Compact Flash moribonde, supplantée par sa gracieuse carte SD. Pourtant, la CFA (Compact Flash Association) vient de présenter un projet de développement d'interface SATA (contre PATA actuellement) pour carte Compact Flash. L'intérêt de la chose ? Une interface encore plus rapide (le PATA est à 133 MB/s) et surtout plus au goût du jour. La Compact Flash n'a pas dit son dernier mot.

Source : Compact Flash Association

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenu sponsorisé