Allez ! Une fois de temps en temps, on fait une pause de numérique pour retourner à ce bon vieil analogique, qui semble connaître un véritable retour en grâce depuis quelque temps. Ce n’est certainement pas Kodak qui nous dira le contraire, lui qui a occupé tout l’espace ce week-end à l’occasion du CES 2017. Lors de l’édition précédente, le constructeur avait annoncé le retour du Super 8, notamment grâce à la sortie d’une toute nouvelle caméra argentique. Après un an de silence radio, on en sait désormais un peu plus.

Caméra Kodak Super 8mm 2017Les nouvelles caméras Kodak Super 8mm.

Le Super 8 en mieux

Pour ceux qui prennent l’affaire en cours de route, la nouvelle Super 8mm de Kodak permet d’utiliser des cartouches classiques de film Super 8, tout en filmant avec un retour LCD. Une prise HDMI permet même d’effectuer un monitoring externe haute définition. Le son, quant à lui, est enregistré à part sur une carte SD, à partir d’un micro externe. À noter : il s’agira d’une caméra à monture C entièrement manuelle. L’occasion de donner à nouveau de belles heures aux optiques à faible couverture, quelque peu délaissées après l’abandon de Bolex et le non-renouvellement de la Pocket Camera chez Blackmagic.

Cependant, après son annonce, la Super 8 de Kodak avait littéralement disparu des radars ! On nous promettait de nouvelles informations au printemps 2016 pour une sortie fin 2017. Il n’en fut rien. C’est donc plutôt un soulagement de voir des prototypes fonctionnels lors de ce CES 2017. Et ceux-ci sont assez différents de ce que l’on avait pu imaginer il y a un an. Car pendant ces longs mois, Kodak a récolté les avis de ses premiers bêta-testeurs et d’utilisateurs enthousiastes pour adapter son concept en conséquence.

Prenant bonne note de ces retours, la nouvelle Super 8 Kodak se dote ainsi d’un écran LCD de 4 pouces (≈10,2 cm) beaucoup plus imposant, d’une roulette permettant de choisir sa cadence d’image (18, 24, 25 et 36 ips) et d’un bouton d’enregistrement sur la poignée supérieure. Voilà qui devrait faciliter la vie de ceux qui voudraient effectuer des plans en caméra portée.

Un rêve devenu réalité

Avant sa présentation, le concept d’une caméra hybride pellicule/retour numérique relevait pour beaucoup du fantasme. Fidèle à sa politique de sauvegarde du médium pellicule engagée il y a quelques années, Kodak a su rendre cette douce rêverie bien réelle. Après le très bel accueil qui lui était réservé l’année dernière, il n’est donc pas étonnant que la société veuille peaufiner les derniers détails, quitte à prendre son temps.

De fait, l’enjeu est gros. Le marché du film photo et cinéma demeure instable. Onéreux, possiblement sujet à un engouement passager, il est difficile d’annoncer la viabilité de ces supports à long terme. En se lançant dans la bataille, Kodak tient à soutenir toute une industrie dont il veut avoir le monopole. Fujifilm se concentre en effet sur l’instantané grand public : le marché professionnel ne semble pas l’intéresser, en témoigne l’arrêt du mythique film FP-100C. Il ne reste donc que de petits acteurs face au monstre Kodak, qui, depuis un an, noue des partenariats et finance des programmes afin d’inciter les cinéastes à retourner à la pellicule.

Le retour de l’Ektachrome 100, pellicule 100 ISO infiniment louée pour la finesse de son grain et de ses couleurs, est un appât de plus pour les curieux et les nostalgiques. Disponible en 135 mm et Super 8, l’émulsion devrait ravir les orphelins de ce rendu mythique qui ne retrouvent pas une telle chaleur dans la gamme actuelle des films Super 8 mm.

Prix et disponibilité

Les premiers exemplaires de cette toute première Kodak Super 8 nouvelle génération devraient être livrés en quantité limitée en mai. Pour bénéficier de cette édition limitée, il faudra débourser 2 000 $ (!), bien plus que les 400 $ et 750 $ annoncés il y a un an.

Si, comme moi, vous trouvez toujours un charme fou à filmer sans retour moniteur ; si comme moi vous trouvez que le prix d’un GH5 nu est peut-être un peu excessif pour soutenir le marché du film ; si toujours comme moi vous venez d’avaler de travers votre café en apprenant le prix de ce joli bijou design, vous pouvez toujours vous diriger sur les brocantes où vous trouverez de très belles occasions pour moins de 100 €. Vous pourrez toujours profiter des fabuleux films Super 8 de Kodak, sans pour autant vendre femme/mari et enfants.

Je vous le promets, ils vous en seront reconnaissants.

Source : Kodak