Dévoilé à la photokina 2016 sur le stand de Fujifilm, le format carré instantanéInstax Square, donc — devient enfin une réalité dans un boîtier une fois de plus hybride. Explications.

Fujifilm instax Square SQ10 face et dos

Jusqu'à présent, chez Fujifilm, vous aviez deux possibilités pour réaliser des photographies argentiques : utiliser un appareil photo de la gamme Instax ou "imprimer" des clichés numériques à l'aide d'une "imprimante" Instax SP-1 ou SP-2. Dans le premier cas, la photographie est unique et disponible uniquement par le tirage. Dans le second cas, la prise de vue est complètement décorrélée du tirage et il est possible d'imprimer plusieurs fois la même image.

Adieu prise de vue analogique

Le SQ10 — c'est son petit nom — est donc le premier appareil photo de Fujifilm qui permet à la fois une prise de vue numérique et une impression argentique. Pour faire rapide, il s'agit d'une imprimante SP-2 dotée d'un capteur et d'un écran LCD pour la prise de vue. Ladite prise de vue est donc entièrement numérique, avec tout le confort associé.

La captation est confiée à un capteur 1/4" positionné dernière une optique équivalente à un 28,5 mm f/2,4 qui délivre des images en, tenez-vous bien, 1 920 x 1 920 px. Le boîtier dispose d'un autofocus à détection de contraste avec reconnaissance des visages, épaulé par un assistant à Led. La distance minimale de mise au point est de 10 cm. La sensibilité ISO s'étend de 100 à 1 600, l'exposition est confiée à une mesure sur 256 zones et le temps de pose pourra varier de 10 secondes à 1/1 000 s. Un mode pose B est également proposé, ainsi qu'un mode double exposition, et un flash (50 cm à 8 m). Quant aux images, elles seront stockées dans la mémoire interne (50 images) ou sur une carte mémoire microSD. Côté autonomie, la batterie du SQ10 est annoncée pour 160 images captées.

Fujifilm Instax square SQ10 fond noir

Un boîtier et un mini-labo argentique

Côté impression, le SQ10 embarque le même moteur que la SP-2 que nous avons testée. Les résultats sont bien meilleurs qu'avec la première version de la SP : les tirages sont plus précis et plus denses. Le boîtier proposera, comme sur l'application Instax Share, une panoplie de filtres créatifs dont les effets seront directement visibles sur l'écran LCD. Vous pourrez également jouer sur le vignetage et la luminosité. En mode édition, vous pourrez aussi agrandir ou recadrer les images, et même créer des mosaïques d'images.

Fujifilm SP-2
SP-2
Amazon 147,81 €
Webdistrib 180,50 € Voir l'offre
Priceminister 181,37 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 187,34 € Voir l'offre
Fnac.com 189,99 € Voir l'offre
Rue du Commerce 199,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 199,00 € Voir l'offre
Conrad 199,00 € Voir l'offre
Materiel.net 199,90 € Voir l'offre
Miss Numérique 199,90 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Films spécifiques

Naturellement, le Fujifilm Square SQ10 requiert des films spécifiques au format carré de 62 x 62 mm. Les films seront disponibles uniquement en couleur. Pour le noir & blanc, il faudra utiliser le mode spécifique présent dans le boîtier avant l'impression.

Le prix ? 9,99 € la boîte de 10 photos. Le SQ10 sera, quant à lui, disponible à partir du 19 mai pour 289 €.

Fujifilm Instax Square film SQ10

Source : Fujifilm France

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés