Il y a quelques années, la mode était aux images très définies dans lesquelles il était possible de zoomer pour débusquer des petits détails. Nous avons ainsi vu des images “gigapixels” de Paris, de Vancouver ou de New York. Cette fois, c'est la capitale du Royaume-Uni qui s'y colle avec le photographe Henry Stuart.

Avec seulement 8 Gpx, le panoramique de Londres semble bien petit, mais contrairement à d'autres images d'envergure, celui-ci n'est pas sur 360°. C'est un plan fixe de la capitale que nous propose le photographe anglais Henry Stuart que nous avions déjà rencontré pour une autre photo : une prise de vue gigapixel du mariage royal du prince William et Kate Middleton commandée par la BBC (il faut malheureusement un lecteur flash, chose devenue rare de nos jours…).

Pour cette vue de Londres, ce sont près de 6 240 images qui ont été prises avec un Nikon D850, équipé d'un 300 mm, depuis le toit de la tour Canary Wharf’s One Canada Square pendant 24 h. Chaque plan est un assemblage de 260 vues, ce qui permet de zoomer facilement dans la vue à la recherche des moments de vie de la capitale.

Timelapse très lent

Pas d'image 360°, donc, mais une version timelapse plutôt intéressante. Ainsi, vous pouvez voir la ville se réveiller à 5 h du matin, vivre le temps de midi et lentement s'éteindre minuit passé. Et si nous avons l'habitude de timelapses plutôt rapides dans lesquels les nuages parcourent le ciel et l'activité humaine ressemble à un jeu, c'est exactement le contre-pied pris par le photographe pour son projet. Ici, les vues sont réalisées heure par heure, mais le résultat est fascinant.

Source : Lenstore

Renaud Labracherie
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications