Depuis plusieurs années, les spéculations sur un potentiel hybride haut de gamme chez Nikon vont bon train et s'accélèrent ces dernières semaines. La firme, qui fête son centenaire cette année, nous réserverait-elle encore une dernière surprise d'ici la fin 2017 ?

Tout le monde attend de pied ferme l'arrivée d'un hybride sérieux chez Nikon. Le constructeur a déjà tenté une percée remarquée sur ce marché il y a quelques années avec son concept Nikon 1 (capteurs), mais les différents appareils de la gamme n'ont pas réussi à séduire les photographes experts et professionnels à cause principalement de la taille du capteur utilisé (1 pouce) et des limitations du point de vue de la qualité d'image qui en découlent.

Nikon travaille sur un nouvel hybride, on le sait. L'information nous avait déjà été plus ou moins confirmée il y a deux ans par Benoît de Dieuleveult, président de Nikon France, à l'occasion de notre rencontre au Salon de la Photo.

On ne s'interdit rien. On pense que nous avons une légitimité sur l'ensemble des segments du marché de la photo. On a tous les savoir-faire. Il faut laisser le temps industriel, on travaille.

Salon de la Photo 2015 - Benoît de Dieuleveult, président de Nikon Imaging France

Le développement de ce nouvel appareil a été une nouvelle fois suggéré en juillet par le président de Nikon, M. Kazuo Ushida puis confirmé sans aucune ambivalence possible. Le président de Nikon, pour sa part, a fait référence à un nouvel appareil conçu pour les nikonistes et qui surpassera ses concurrents en qualité d'image.

Depuis, la firme a enchaîné la publication de brevets optiques conçus pour un potentiel hybride. Il y a d'abord déjà eu un 35 mm f/2 conçu pour fonctionner de pair avec un capteur courbe, puis encore plus récemment, on a vu arriver des brevets pour un 50  mm f/0,9, un 35 mm f/1,2 et un 24 mm f/1,8 conçus pour des hybrides équipés d'un capteur au format APS-C.

Brevets Nikon : un 50 mm f/0,9 et un 35 mm f/1,2 pour son hybride ? (Les Numériques)

L'un des designs proposés pour le 50 mm f/0,9.

Enfin, dernier indice en date qui émane d'une interview de Tetsuro Goto (que nous avions déjà rencontré il y a plusieurs années), responsable du centre de recherches et développement de Nikon, qui a confié à un média chinois que le 24x36 mm a le vent en poupe, et que si Nikon devait se relancer dans l'hybride, il devrait le faire en 24x36 mm.

Qu'est-ce que l'on peut donc affirmer à l'heure actuelle : beaucoup et pas grand-chose à la fois !

Est-ce qu'un nouvel hybride Nikon arrive ? → Oui.
Quel sera son positionnement ? → Probablement haut de gamme.
Quelle sera la taille de son capteur ? → APS-C probablement (a minima).
Quand cet appareil sera-t-il annoncé ? → Au mieux avant la fin de l'année.
Quand cet appareil sera-t-il disponible ? → Probablement en 2018.

Certes, il est vrai que ces quelques informations sont assez maigres, mais elles laissent encore pour quelques semaines/mois la place aux fantasmes les plus fous sur ce que sera (ou ne sera pas) le premier hybride Nikon à grand capteur. Peut-être que l'on est complètement à côté de la plaque et que Nikon nous prépare simplement un Nikon 1 V4 avec un capteur de 1 pouce.

Affaire à suivre, évidemment !

Lire aussi :

Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Contenus sponsorisés