À grand renfort de communication marketing, et parfois par ignorance, certaines idées ou concepts perdurent. Et avec le temps, il devient parfois compliqué de s'en extraire. La confusion entre 4K et UHD, bien entretenue par les marques, amène désormais à utiliser la terminologie 4K Ultra HD, ce qui n'a pas vraiment de sens. Entre 4K et UHD, il faut savoir choisir !

Il est vrai que nous avons une part de responsabilité dans tout ce cafouillage et, la rédaction avec ses rédacteurs et relecteurs, avons à plusieurs reprises modifié notre nomenclature, passant de l'appellation 4K TV/4K Ciné à 4K et UHD, précisant parfois la définition pour plus de justesse.

Avec le test du Panasonic GH5s, la confusion est pourtant revenue chez nos lecteurs. Il faut dire que Panasonic joue clairement avec certains termes marketing bien fagotés pour entretenir le trouble. Difficile dès lors pour le client d'identifier ce qu'est la Photo 4K ou 6K (GH5).

D'un côté le cinéma, de l'autre la télévision

Essayons de débrouiller un peu ces notions et prenons le terme 4K. Il est directement et uniquement lié au cinéma numérique et notamment sa projection, le tout étant normalisé par une instance internationale depuis 2002, appelée DCI (Digital Cinema Initiatives), qui regroupe les principaux studios étasuniens. Le DCI reconnaît actuellement trois technologies de diffusion : DLP de Texas Instruments, SXRD de Sony et LPT (Laser Projection Technology) de Kodak. Les premières matrices de Texas Instruments sont capables d'afficher des images en 2 048 x 1 080 px (2K). Le SXRD et les nouvelles matrices ont une définition en 4 096 x 2 160 px (4K). La 4K est donc avant tout une norme industrielle de diffusion pour le cinéma numérique avec tout ce qui l'entoure, à savoir une cadence à 24 ou 48 i/s et un espace colorimétrique XYZ le plus large possible, adapté lors de la projection au P3 des projecteurs actuels.

Du côté de la captation, la 4K n'a donc finalement que peu d'intérêt puisque si les caméscopes ou appareils photo filment en 4K (4 096 x 2 160 px, donc), le ratio 17:9 de ce format n'est jamais (ou très rarement) utilisé. D'ailleurs, au cinéma, il n'y a pas de ratio, chaque réalisateur (ou chef opérateur) ayant ses préférences. Entre le 2,35:1 et le 1,85 (1,33:1), il existe une foultitude de formats. En filmant en 4K, vous faites l'acquisition de matière dans laquelle vous allez recadrer dans le ratio souhaité. Les modèles haut de gamme proposent d'ailleurs différents repères (2,35:1, 1,85:1, etc.) pour faciliter le cadrage. Notez que les caméras haut de gamme, telle l'Alexa 65, filment en 6 560 x 3 100 px, ou que la récente Venice de Sony filme sur un capteur 24x36 en 6 048 x4 032 px.

Les différents formats d'images proposés par la Venice de Sony.

UHD pour Ultra Haute Définition

Le standard UHD – UHDTV1 pour être précis – régit quant à lui la vidéo au niveau broadcast, pour la télévision donc. Le format UHD a une définition de 3 840 x 2 160 px que vous retrouverez aussi bien au niveau de la captation (caméras, appareils photo, smartphones…) que de la diffusion (téléviseurs). La norme UHD impose donc un ratio d'image en 16:9, mais également une cadence de 25 ou 50 i/s (jusqu'à 120 i/s) et un espace couleur BT 2020 large. L'arrivée du HDR (High Dynamic Range) fait également évoluer la norme vers le Rec2100. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter l'article sur le HDR en vidéo.

Ainsi, pour la plupart des usages, il convient de parler du format UHD et non de 4K, ou encore de spécifier la définition H/L sans se référer à une norme en particulier. Alors, aussi bien du côté des constructeurs que des consommateurs, utilisons désormais les bons termes !

Notre forum ouvre enfin ses portes

Dans des considérations moins techniques – qui a dit rébarbatives ? – et en ce début de mois de février, nous sommes heureux de vous inviter à découvrir notre forum. Après les commentaires apparus en septembre 2017, qui ont commencé à “nourrir” le forum, vous pouvez dorénavant participer à des discussions dans un environnement privilégié. Vous aurez ainsi la possibilité de créer des fils de discussion en dehors de nos publications. Notre forum est donc aujourd'hui votre espace de discussion dans lequel vous pouvez poser vos questions et naturellement apporter votre pierre à l'édifice. Bienvenue à vous !

forum discussion focus numerique
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications