DJI vient d'annoncer officiellement la sortie de son nouveau drone : le Spark. Petit et léger, ce quadricoptère dispose d'un prix accessible et emporte une caméra montée sur une nacelle stabilisée sur deux axes et permettant de filmer en HDTV 1 080p 60 ips. La détection d'obstacles et le contrôle avec les gestes de la main sont également de la partie.

DJI Spark
Priceminister 426,99 €
Darty.com 459,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 475,00 € Voir l'offre
Mistergooddeal 487,65 € Voir l'offre
Digixo 498,95 € Voir l'offre
Amazon 499,00 € Voir l'offre
Rue du Commerce 499,00 € Voir l'offre
Cdiscount 529,99 € Voir l'offre
Top Achat 549,90 € Voir l'offre
Auchan 559,00 € Voir l'offre
Rue du commerce (market place) 583,80 € Voir l'offre
Materiel.net 599,00 € Voir l'offre
LDLC 599,95 € Voir l'offre
Webdistrib 599,99 € Voir l'offre
Boulanger.com 699,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres

Avec le Spark, DJI entre dans la course aux drones grand public principalement destinés à flatter l'ego de certains "photographes" — en permettant de se prendre soi-même en photo de haut, tout en montrant le décor environnant. Mais il y a plus : ce serait en effet mal connaître DJI que de penser que le géant chinois pourrait se contenter d'un drone aux performances modestes et à l'usage si restreint. DJI entend en effet conquérir un marché d'amateurs qui souhaitent s'initier à la prise de vue aérienne sans toutefois trop dépenser. Avec un prix d'attaque à 599 €, le Spark se place en face d'un Bebop, avec cependant beaucoup plus de modernité et de fonctionnalités.

La principale source d'attraction du Spark est son pilotage à la main, le PalmControl, lequel autorise, grâce à la reconnaissance gestuelle, la possibilité de faire décoller, atterri, avancer ou revenir son drone. Ce pilotage ludique le destine principalement aux personnes qui n'ont pas envie de se perdre dans les manipulations parfois complexes d'une télécommande ou d'un smartphone.

Drone DJI Spark.

Au rayon des nouveautés, la nouvelle fonction de vol intelligente QuickShot permet d'accéder à quatre options de vol automatique : "Rocket" fait décoller le drone à la verticale — la caméra pointée vers le bas —, "Spirale" autorise un décollage vertical en spirale, "Circle" réalise des cercles autour du pilote et "Dronie" permet au Spark de s'éloigner du sujet. Chacun de ces modes lance l'enregistrement d'une séquence de dix secondes, directement partageable sur les réseaux sociaux via l'application DJI GO 4. D'autres modes de vol automatiques — comme Tapfly, qui envoie le drone à l'endroit désigné du doigt sur un écran de smartphone, ou l'ActiveTrack, qui permet de suivre un sujet via la reconnaissance 3D — sont également de la partie.

La détection d'obstacle est aussi présente, ainsi que la possibilité de voler dans des conditions de sécurité et de stabilité optimales. En effet, le Spark embarque une batterie de capteurs redondants, le GPS/GLONASS, un système de positionnement optique inférieur, la détection 3D frontale jusqu'à 5 m, un module de mesure de l'inertie et 24 processeurs pour calculer les données collectées. En outre sachez que le Spark intègre désormais le système de limitation géographique GEO ou NFZ et adaptera automatiquement ses capacités de vol en fonction des zones ou vous vous trouvez. Ainsi, il ne sera en théorie plus possible de décoller dans une zone interdite à la prise de vue aérienne...

Drone DJI Spark.

Le Spark est équipé d'une caméra dotée d'un capteur CMOS 1/2,3" permettant de prendre des clichés de 12 Mpx et de filmer en HDTV 1 080p 30 ips. Il dispose d'une nacelle stabilisée mécaniquement sur deux axes et d'un système de stabilisation logicielle avec correction du rolling shutter. Deux nouveaux modes sont intégrés : Pano et ShallowFocus. Lorsqu'elle est en mode Pano, la caméra crée des panoramiques horizontaux ou verticaux en déplaçant la nacelle et en ajustant l'orientation de l'appareil, prenant plusieurs clichés et les assemblant ensuite. Le ShallowFocus intensifie quant à lui la netteté d'une zone de l'image et adoucit celle du reste pour simuler un effet de bokeh.

Enfin, l'application DJI GO 4 intègre un éventail de modèles d'édition automatique et de filtres pour que les créateurs éditent leurs vidéos et les partagent rapidement. Notez que pour le moment, nous n'avons pas d'information sur l'éventuelle possibilité de filmer en 4K.

Avec la radiocommande, le retour vidéo est assuré en 720p jusqu'à 2 km. Cette dernière permettra de passer en mode Sport et d'atteindre la vitesse maximale de 50 km/h. Dans ce mode, la nacelle passe en vue à la première personne (FPV) par défaut, la caméra suit alors l'inclinaison de l'appareil en vol. Pour le moment, nous n'avons pas de détails techniques supplémentaires, si ce n'est que l'autonomie de la batterie Lipo devrait permettre 16 minutes de vol.

Prix et disponibilité

Les commandes peuvent être passées dés maintenant sur le site de DJI, avec des prix allant de 599 € pour le Spark seul, jusqu'à 799 € pour un kit Bundle Spark Fly (comprenant le Spark, une radiocommande, une batterie supplémentaire et un sac en bandoulière). Différents coloris (rouge, vert, jaune, bleu et blanc) seront disponibles. Les livraisons débuteront mi-juin.

Voir aussi

Source : DJI

David Lefevre

Photographe et vidéaste professionnel, spécialiste des reportages, des conseils photo et surtout adore regarder la terre vue du ciel avec ses drones. Ses publications