Il est désormais impossible de passer à côté : en quelques années, le logiciel DaVinci Resolve a su s’imposer comme un incontournable des flux de production vidéo, télévisuel et cinématographique. Au NAB 2017, son éditeur Blackmagic Design a levé le voile sur la version 14 du logiciel. Petit tour d’horizon des principales nouveautés.

Nouveau moteur de lecture

Cette version 14 embarque un tout nouveau moteur de décodage et de lecture des médias. Grâce à cette nouvelle architecture, DaVinci Resolve serait "10 fois plus rapide" que la version 12.5 à laquelle elle succède. DaVinci Resolve héritait en effet d’une pensée centrée autour de l’étalonnage, évidemment gourmande en ressources matérielles. Mais dans sa volonté de faire aussi de DaVinci le "logiciel de montage le plus innovant et le plus perfectionné du monde", Blackmagic Design ne pouvait faire l’impasse sur les monteurs utilisateurs d’ordinateurs portables. Avec ce nouveau moteur, la lecture de codecs redondants, comme le H264 ou l’utilisation d’effets OFX, ne devrait donc plus poser de problème, afin d’assurer une plus grande fluidité dans la manipulation des médias.

Interface revue et nouveaux effets

L’interface de DaVinci Resolve a elle aussi été revue et enrichie de nombreuses trouvailles et effets. Ainsi, il est possible d’afficher les formes d’ondes d’un clip dans le visualiseur afin de repérer facilement l’intensité des sons. Les chutiers peuvent s’afficher dans des fenêtres séparées et le logiciel se dote d’un historique. À la manière de Photoshop, vous pourrez désormais remonter à l’envi dans vos actions et retrouver ce fameux "moment à partir duquel tout a foiré".

Étalonnage : le bond en avant

De nombreux effets ont été ajoutés aux parties montage et étalonnage. Si la partie montage semble atteindre enfin une maturité conséquente (notamment grâce à l’amélioration de l’outil Trim), c’est du côté de l’étalonnage que l’avancée est spectaculaire. En effet, une nouvelle famille de plug-ins Resolve FX permet d’ajouter des effets de grain film, de flare, mais aussi de détecter et suivre les visages. La correction des lèvres, des yeux, de la peau à coups de points clés et de déformations de masque semble n’être plus qu’un vilain souvenir. De nombreux autres effets viennent faciliter la vie des étalonneurs sur nombres de tâches ingrates, comme la détection et correction des voiles atmosphériques et l’amélioration des cieux.

Intégration des outils Fairlight

Mais la nouveauté majeure de cette version 14 de DaVinci Resolve est avant tout l’intégration complète des solutions audio Fairlight. L’achat de cette société spécialisée dans le matériel et le logiciel d’édition sonore haut de gamme avait été annoncé à l’IBC 2016, en septembre dernier. Force est de constater que Blackmagic n’a pas chômé sur ce point, puisque c’est désormais tout un nouvel onglet "Fairlight" qui équipe ce DaVinci Resolve 14. Le logiciel se transforme ainsi en une véritable solution de mixage, compatible avec les pupitres Fairlight. Comprenant d’un moteur audio pouvant gérer sans latence jusqu’à 1 000 pistes 24 bits à 192 kHz (à l’aide d’une carte d’accélération Fairlight Audio quand même…), ce nouvel onglet prend en charge l’audio 3D afin de faciliter les spatialisations 5.1, 7.1, DTS, Dolby et 22.2, ainsi que les plug-ins VTS.

Travail collaboratif

Et comme si tout cela ne suffisait pas, DaVinci Resolve 14 devient collaboratif. Que vous soyez monteur, mixeur, étalonneur, ou encore assistant ou directeur de post-production chargé de suivre l’ensemble, c’est décidé, il n’y aura désormais plus qu’un seul projet à ouvrir. En effet, DaVinci Resolve 14 se dote d’un nouveau gestionnaire de projet qui sauvegarde les changements effectués par chaque utilisateur. Connectés à une même base de travail partagée — qui permet aussi de partager le stockage —, les utilisateurs peuvent échanger au sein d’une messagerie interne pour se prévenir en temps réel des modifications ou avancées en cours. À noter, grâce à un outil de comparaison de timeline, on peut vérifier d'un seul coup d’œil tous les changements effectués. Et un mode verrouillage permet de protéger ses chutiers.

Une solution de post-production tout-en-un

Plus qu’un simple logiciel, Blackmagic Design semble donc vouloir faire de DaVinci Resolve un véritable écosystème professionnel. Avec cette version 14, DaVinci Resolve fait un bond de géant qui justifie parfaitement l’abandon de la version 13. D'un logiciel d’étalonnage aux fonctions de montage, on passe à une véritable solution collaborative tout-en-un qui rappelle furieusement ce que l’on peut trouver sur des solutions comme MediaComposer. Au risque de mettre à mal son partenariat noué avec Fraunhofer et EasyDCP, il ne manque plus que la création de DCP pour faire de DaVinci un véritable outil parfaitement complet.

Comme à son habitude, Blackmagic sait se donner les moyens de bousculer les codes. La version Studio, auparavant vendue 1 000 $, est désormais disponible pour 299 $. Une version bêta est proposée au téléchargement, si vous n’avez pas de projet en cours, c’est le moment de partir à la découverte de ses innovations.

Principales nouveautés de DaVinci Resolve 14

• Nouveau moteur de décodage • 10 fois plus rapide • Interface revue • Nouveaux effets Resolve FX • Intégration de Fairlight • Outils collaboratifs poussés • Prix de la version Studio fortement diminué

Source : DaVinci Resolve sur le site officiel de Blackmagic Design

Sylvain Bérard

Photographe et étalonneur numérique pour le cinéma, amoureux du documentaire et des textures d’images. Grand utilisateur de sac à dos et de compagnie de voyages. Ses publications 

Contenus sponsorisés