Lytro vient d'annoncer officiellement sa très prochaine fermeture définitive et l'arrêt de toutes ses activités. De nombreuses rumeurs avaient envahi Internet ces derniers jours sur un potentiel rachat de la société par Google, mais jusqu'ici, rien d'officiel n'a été divulgué. Quoi qu'il en soit, selon des sources proches de l'entreprise et relayées par DPreview, il ne s'agirait pas réellement d'une acquisition du géant nord-américain, plutôt d'une campagne de recrutement d'une partie des équipes de Lytro. Impossible pour l'heure de savoir si Google a des ambitions de poursuite du travail de Lytro sur la VR et les systèmes de captation plénoptique.

71mfD4G6gKL.<em>SL1500</em>
Lytro-Illum-rear-34

Cela faisait déjà un moment que Lytro avait décidé de jeter l'éponge sur ses solutions destinées au grand public. Souvenez-vous du Lytro premier du nom en forme de tube de rouge à lèvres, ou encore de l'Illum… La firme s'est spécialisée par la suite dans des solutions professionnelles pour le cinéma et le broadcast avec le Lytro Cinema et le Lytro Immerge.

Plénoptique, quèsaco ?

Le principe de l'appareil plénoptique repose sur le concept des champs lumineux. Les appareils plénoptiques peuvent les capturer en utilisant un réseau de microlentilles.
Le champ lumineux définit la manière dont une scène apparaît. En résumé, ce sont tous les rayons lumineux voyageant dans toutes les directions à travers chaque point de l'espace du champ. Un appareil traditionnel traite tous ces “rayons” comme un ensemble et aplatit le tout. Les capteurs de champs lumineux enregistrent l'intensité, la couleur, mais aussi la direction de chaque rayon. Ce sont ces informations directionnelles que les capteurs conventionnels ne savent pas enregistrer.

Source : Lytro

Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications