L'édition 2018 de Circulation(s), le festival de la jeune photographie européenne, ouvrira ses portes au public du 17 mars au 6 mai, toujours au Cenquatre dans le XIXe arrondissement de Paris. Photo d'ouverture : Alma Haser, Allemagne.

festival Circulation(s) 2018

Les photographes exposés

900 photographes ont tenté leur chance pour être sélectionnés à l'occasion de l'édition 2018 du festival et seulement 16 d'entre eux ont été retenus, dont 6 Français. Les dossiers ont été examinés par un jury composé de professionnels du monde de l’image, réunis sous la houlette de José Manuel Gonçalvès, directeur du 104, et de la marraine Susan Bright, une commissaire d'exposition anglaise réputée. Parallèlement à la sélection du jury, de nombreux artistes sont invités et leur travail présenté sous forme d'installations et/ou d'expositions.

Sélectionné : Clément Chapillon, France. Promise Me a Land.

Invité : Franck Herfort, Allemagne. Russian Fairy Tales.

Invité : Guillaume Hebert, France. Updated Landscape.

Invité : Viacheslav Poliakov, Ukraine. Iviv – God's Will.

Une exposition pour les tout-petits

Très belle initiative renouvelée cette année, Circulation(s) met en place une exposition pour les tout-petits à hauteur des yeux des enfants. Outre l'exposition, l'espace sera également aménagé avec des jeux inspirés d'œuvres afin d'accompagner la visite ludique des jeunes visiteurs.

Les prix

Deux prix sont organisés par le festival. Le premier, en partenariat avec Tribview qui soutient la création contemporaine par l’édition et la diffusion de livres numériques pour l’art et la culture, a été attribué à la photographe italienne Alessandra Calo qui remporte l'édition d'un dossier d'artiste ARTYbook.

Alessandra Calo, Italie.

Alessandra Calo travaille avant tout avec des images d’archives, des photos trouvées et des textes littéraires. La construction du récit est souvent le résultat de la superposition d’images et de textes qui, combinés, donnent vie à une nouvelle image à découvrir. Dans Kochan, pour la première fois, l’artiste introduit des autoportraits envisageant le corps comme un territoire à explorer. En dialogue avec des plans et des cartes géographiques, les images nous conduisent à effectuer le voyage que chacun de nous accomplit chaque jour pour affirmer son identité.

Le second prix est celui du public, le coup de cœur des visiteurs.

Les animations

Tout bon festival photo qui se respecte se doit d'organiser un certain nombre d'animations pour enrichir sa programmation et attirer un maximum de public. Tous les week-ends, Circulation(s) mettra en place un véritable studio photo et les visiteurs (sur inscription et rendez-vous) pourront venir se faire tirer le portrait seuls ou en famille. Chaque week-end, c'est un photographe professionnel différent qui sera à la manœuvre avec sa technique et son univers. Cette animation est payante et proposée au tarif de 59 € (tirage A4 signé à la clef). Bien entendu, on pourra aussi se confronter à l'exercice périlleux des lectures de portfolios (payantes et sur inscription) et soumettre son travail au regard de “professionnels de la profession” (galeristes, agences, critiques, directeurs de festivals, iconographes, etc.). Des projections sont également au programme.

Hors les murs

Très à la mode en ce moment, les festivals de photographie se délocalisent de leurs sites de prédilection. Circulation(s) ne déroge pas à la règle et propose une série d'expositions et animations en dehors de ses murs. Comme les années précédentes, on retrouvera des tirages monumentaux de certaines œuvres qui seront accrochés dans différentes stations de métro parisiennes et une gare – pas moins de 12 stations sont concernées, ainsi que la Gare de l'Est.

La patronne sur le départ

L'information est tombée il y a quelques jours : Marion Hislen, jusqu'alors directrice (et fondatrice) du festival, quitte ses fonctions pour rejoindre Françoise Nyssen, actuelle ministre de la Culture en tant que déléguée à la photographie. C'est Céline Laurent, son acolyte et actuelle secrétaire générale de l'association Fetart (organisatrice), qui prend la relève, tout du moins pour l'édition 2018. Elle sera épaulée par Jérôme Kohler (ancien président de Paris-Musées et cofondateur du Groupe des amis de la photographie) qui vient d'être nommé président du festival.

Des sous pour le festival !

Comme l'an passé, le festival lance un appel à soutien sur la plateforme de crowdfunding française Ulule. Son objectif est de lever des fonds pour la publication de son catalogue d'exposition et la mise en place des studios photo éphémères qui seront installés les week-ends. Les dons commencent à partir de 10 € et donnent le droit à certaines contreparties : photos signées en tirages limités (offre limitée à 30 donateurs pour un don de 200 € ou plus), le classique tote bag, des jeux de plateau (memory ou dominos), des accès préférentiels aux animations et, évidemment, le fameux catalogue.

Infos pratiques

Circulation(s)
Festival de la jeune photographie européenne

Du 17 mars au 6 mai 2018
au Cenquatre-Paris
5 rue Curial 75019
Plein tarif : 5 €

Lire aussi…

Source : Circulation(s)

Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications