En parallèle de ses nouveautés reflex EOS 800D et 77D, Canon dévoile un nouvel appareil dans sa gamme hybride : l’EOS M6. Ce dernier reprend pratiquement toutes les caractéristiques techniques de l’EOS M5 dans un boîtier plus compact, dont le viseur électronique est proposé en option (comme pour l’EOS M3).

Canon EOS M6 face capteur

Après un EOS M et un EOS M2 timides, Canon avait revu sa copie en sortant il y a deux ans l'EOS M3. Plus musclé, il profitait notamment de l’introduction d’un capteur 24,2 Mpx et d’un autofocus hybride avec 49 collimateurs. Canon avait ensuite introduit un viseur électronique directement dans l’EOS M5 sorti en fin d’année dernière, lui conférant une ergonomie proche d’un mini reflex. Aujourd’hui, la marque nippone dévoile un peu plus ses ambitions de proposer une gamme complète : l’EOS M5 avec visée électronique et l’EOS M6 plus compact avec viseur en option.

Canon EOS M6 vue de dessus

Mêmes performances

Vous l'aurez compris, il n’y a donc pas grand-chose d'enthousiasmant dans l’EOS M6 annoncé aujourd’hui. Au cœur de l’appareil, on trouve le capteur CMOS APS-C de 24,2 Mpx équipé de la technologie autofocus Dual Pixel avec 49 collimateurs qui officie déjà dans l’EOS M5. Le processeur chargé du traitement des informations est un Digic 7, comme sur l’EOS M5 (il s’agissait d’un Digic 6 sur l’EOS M3). Ce capteur est doté d’un filtre passe-bas et d’un système de nettoyage des poussières. La stabilisation d’image passe par l’usage d’objectifs stabilisés. En vidéo, on pourra cependant s’appuyer sur une stabilisation électronique 5 axes pour des images exemptes de tremblements. La définition et la cadence des vidéos n’augmentent malheureusement pas. L’EOS M6 propose au maximum de filmer en Full HD à 60p. La rafale, elle, progresse par rapport à l’EOS M3 : elle est ici de 7 i/s avec autofocus continu et peut monter à 9 i/s avec une mise au point fixe. L’EOS M6 intègre un intervallomètre pour la réalisation de time-lapses, une multitude de modes scène, de filtres créatifs et des modes manuels.

Ergonomie différente

L’ergonomie de l’EOS M6 est proche de celle de l’EOS M3. On retrouve sur le dessus les molettes de réglage, la griffe porte-accessoire centrale et, à gauche, le flash pop-up dont le nombre guide n’excède pas 5 à 100 ISO. Le champ de couverture correspond à celui d’un objectif 24 mm en 24x36. Côté connectique, l’EOS M6 hérite des transmissions sans fil Wi-Fi et NFC de l’EOS M5, ainsi que de la puce Bluetooth qui, semble-t-il, rend possible le téléchargement des images sur un smartphone, à la manière du Snapbridge de Nikon.

Canon EOS M6 avec son viseur optionel

Si l’EOS M6 n’est pas équipé de son viseur optionnel, la visée passe obligatoirement par l’écran inclinable et tactile à l’arrière. Inchangé, il mesure toujours 3" (≈7,6 cm), affiche 1 040 000 pts et s’incline de 180° vers le haut ou 45° vers le bas.

Comme l’EOS M3, l’appareil est dépourvu de viseur intégré, mais il est possible d’en ajouter un, vendu en option. Il s’agit ici d’un nouveau modèle dont les caractéristiques correspondent à celles du viseur intégré dans l’EOS M5. Cet EVF-DC2 possède une dalle de 0,39" (1 cm) affichant 2 360 000 pts avec une cadence de 120 i/s. Il pèse 29 g et est vendu 299 €.

L’EOS M6 sera quant à lui disponible fin mars/début avril à 799 € boîtier nu, 899 € avec le 15-45 mm et 1 149 € avec le 18-150 mm.

Canon EOS M6 lifestyle

Source : Canon

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés