C'est une histoire longue de 80 ans qui prend fin avec l'arrêt de la vente de l'EOS 1V. Bien que Canon ait stoppé la production d'appareils argentiques dès 2010, ce reflex commercialisé depuis 2000 constituait en effet le dernier représentant non numérique de la gamme EOS (pour Electro Optical System) encore présent au catalogue de la marque.

Canon EOS 1V
Canon EOS 1V

Fondée en 1933, à l'époque baptisée Seiki-Kogaku Kenkyusho ("laboratoire d'instruments de précision optique”), la société que l'on appelle aujourd'hui Canon avait dévoilé son premier prototype d'appareil photo argentique, le Kwanon, en 1934. Le but de Goro Yoshida, fondateur de la marque et créateur de ce prototype, était alors de créer le premier appareil télémétrique japonais utilisant des films 35 mm. Jadis, des constructeurs européens tels que Leica et Contax régnaient en effet en maîtres sur le marché de la photographie…

Si le dernier appareil conçu par Canon est l'EOS 300X (commercialisé à partir de 2004), c'est donc le reflex professionnel EOS 1V (ancêtre de l'EOS-1D X Mark II) qui est resté le plus longtemps au catalogue de la marque. Bien que la commercialisation du boîtier soit aujourd'hui arrêtée, Canon annonce qu'il prendra en charge les réparations le concernant jusqu'au 31 octobre 2025. Certaines réparations pourraient cependant être refusées en fonction des pièces disponibles.

Notons que cette nouvelle intervient alors que les rumeurs concernant l'arrêt de la production du Leica M7 – au profit d'appareils argentiques plus récents – vont bon train. Chez Nikon USA, la boutique en ligne de la marque propose toujours deux références argentiques.

Source : Canon

Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications