On ne s'en lasse pas. La série "Chambre noire", qui diffuse régulièrement des portraits de photographes, s'arrête aujourd'hui sur les clichés de Bülent Kiliç.

crédit Bülent KiliçCrédit photo : Bülent Kiliç

Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre 2014, élu meilleur photographe d'agence de l'année en 2014 par Time et le Guardian, Bülent Kiliç a couvert de nombreux conflits et signé certains des clichés les plus marquants de ces dernières années.

La rubrique "Chambre noire" du magazine Envoyé Spécial revient sur l'une des photos les plus émouvantes de Bülent Kiliç, prise alors qu'il couvrait la guerre en Syrie et en Irak. Pour une fois, la photo ne s'arrête pas sur un massacre, mais sur un moment de joie. Des retrouvailles. Celles de femmes isolées pendant la guerre et qui se retrouvent à travers un grillage, après deux ans de séparation.

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications