Direction le parc des Ateliers pour débuter cette deuxième journée où le “rocher” signé Frank Gehry grandit à vue d'œil. Cette incroyable structure portée par la fondation Luma et Maja Hofman devrait ouvrir ses portes dans quelques mois. La rénovation des ateliers ne cesse d'avancer et la place des Rencontres dans ces magnifiques locaux de diminuer d'année en année. Quoi qu'il en soit, pour l'édition 2018, il y a tout de même pas mal de belles choses à découvrir sur ce site, qu'elles soient portées par les Rencontres ou bien par la fondation.

Place à la photo de plateau : Lily Gavin

Lily Gavin est une jeune photographe nord-américaine installée à New York à 22 ans. Récemment, elle a travaillé en tant que photographe de plateau sur le prochain film de Julian Schnabel qui a tourné à Arles, entre autres, un biopic sur la vie de Vincent Van Gogh, dont l'histoire est intimement liée à la ville et au sud de la France. Ce film, qui devrait sortir prochainement, s'intitule At Eternity’s Gate et réunit un casting de rêve composé de Mads Mikkelsen, Niels Arestrup ou encore Willem Dafoe.

L'exposition, intitulée Une histoire avec Vincent, présente une série de photos de tournage (avec et sans équipe apparente), Vincent est mort, Vive Vincent, ainsi qu'une série de portraits pris “à la façon” des différents personnages du film. Ce travail a été réalisé en noir et blanc et en argentique. Les images, très belles, sont assez dérangeantes. On a réellement l'impression, pour certaines d'entre elles, de découvrir un reportage sur la mort de Vincent Van Gogh.

Tchou, tchou : Paul Fusco

Toujours dans une thématique un peu macabre, mais non moins intéressante, l'exposition en trois volets intitulée The Train revient sur le transport funéraire en train de la dépouille de Robert F. Kennedy entre New York et Washington, mais aussi l'hommage que l'Amérique a rendu à son sénateur engagé aux cours de ce trajet. Le premier volet est constitué des images du photographe Paul Fusco qui était à bord du convoi et qui a immortalisé les personnes qui regardaient le train passer. Les images produites sont sublimes et très touchantes.

REM04533
REM04535

Le second volet de l'exposition est dédié au travail de collection réalisé par l’artiste hollandais Rein Jelle Terpstra. Il a en effet essayé de mettre la main sur les documents (photo et vidéo) produits par ces personnes qui ont observé le train passer. Enfin, le dernier volet est constitué d'une vidéo réalisée par l'artiste français Philippe Parreno qui a reconstitué ce célèbre trajet funeste et l'ambiance de recueillement qui allait avec.

La mode, la mode, la mode

La mode est omniprésente cette année aux ateliers. Trois expositions différentes sont proposées au public. La première, et probablement la moins intéressante, est la présentation des lauréats du prix Dior de la photographie pour jeunes talents. La seconde est une très dense exposition de la photographe étatsunienne Ann Ray qui a eu le privilège de suivre pendant de nombreuses années le sulfureux styliste Lee McQueen dans ses années en tant que directeur artistique de la maison Givenchy. Enfin, on peut également découvrir le travail d'Ambroise Tezenas (que nous avons déjà rencontré à Arles) et Frédéric Delange qui proposent une série de portraits d'exilés du centre de premier accueil de la porte de la Chapelle. Les deux photographes interrogent le rôle de leurs vêtements, ce qu'ils représentent pour eux, en quoi ils dénoncent, trahissent, protègent (et pas juste du froid et de la pluie). Ce travail s'intitule Des sneakers comme Jay-Z.

REM04537
REM04530

Jonas Bendiksen – Le dernier testament

Jonas Bendiksen Le dernier testament Arles 2018

Retour en centre-ville et sur la place de la République ! Ils se font appeler Monsieur Fidèle, Jésus Matayoshi, INRI, Moses ou encore Vissarion. Ils habitent des contrées aussi diverses que la Zambie, l'Angleterre, le Japon, le Brésil et la Russie. Et si certains ont exercé des métiers tels que chauffeur de taxi ou agent du MI5, tous ont pour point commun de penser être le messie redescendu sur Terre. Photographe norvégien né en 1977, Jonas Bendiksen est parti à la rencontre de sept hommes s'appropriant, chacun à sa manière, l'avant-dernier verset du Nouveau testament, prophétisant le retour de Jésus-Christ.

Jonas Bendiksen – Le dernier testament / Arles 2018

Jonas Bendiksen – Le dernier testament / Arles 2018

C'est dans le cadre de la thématique Humanité augmentée que l'église Sainte-Anne accueille les photos de la série baptisée Le dernier testament. Alternant entre portraits intimistes et témoignages cocasses, la démarche documentaire de Jonas Bendiksen nous mène aux confins de la foi religieuse à l'aide d'une esthétique extrêmement soignée, poussant à l'extrême l'image pieuse que souhaitent se donner ces étranges prophètes des temps modernes.

Jonas Bendiksen – Le dernier testament / Arles 2018

Jonas Bendiksen – Le dernier testament / Arles 2018

René Burri – Les pyramides imaginaires

René Burri Les pyramides imaginaires Arles 2018

C'est à l'intérieur de la salle Henri-Comte que vous pourrez découvrir les images du photographe suisse René Burri, ainsi que l'étrange fascination qu'il a entretenue pour le motif de la pyramide durant toute sa carrière. Appuyées par un texte de Clotilde Blanc-Burri, ici commissaire d'exposition aux côtés de Sam Stourdzé, les photographies montrées s'accompagnent de quelques croquis et mettent ainsi en valeur une figure géométrique qui tient lieu de toile de fond dans l'œuvre de Réné Burri.

René Burri – Les pyramides imaginaires / Arles 2018

René Burri – Les pyramides imaginaires / Arles 2018

René Burri – Les pyramides imaginaires / Arles 2018

Lire aussi...

Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications