Les Rencontres d'Arles sont un moment propice pour communiquer. En effet, le festival — et tout particulièrement la semaine d'ouverture — attire une quantité impressionnante de professionnels et festivaliers amoureux de photo qui, pour beaucoup, viennent parader sur les terrasses bondées de la place du Forum. C'est donc une occasion rêvée pour les marques de s'associer ou de se greffer à cet évènement. Le programme d'Arles 2017 côté constructeurs, c'est par ici !

Olympus, le partenaire historique des Rencontres

10 ans ! Cela fait 10 ans cette année qu'Olympus est "LE" partenaire photo des Rencontres d'Arles. Afin de célébrer comme il se doit cette collaboration, la marque a préparé à Arles un dispositif assez important, à la fois pour la semaine d'ouverture et durant tout l'été.

On retrouve naturellement le dispositif "Conversations photographiques", qui propose de croiser le regard d'étudiants de l'ENSP et celui de photographes professionnels de renom, déjà établis. Cette année, ce sont Guillaume Herbaut, déjà croisé à Visa pour l'image, et Éléonore Lubna qui se prêtent à l'exercice. Le sujet : l'Ukraine en guerre.

Olympus reconduit également son programme de conférences sur l'évolution de la pratique photographique. Elles auront lieu durant la semaine d'ouverture, du 4 au 7 juillet, au palais de Luppé, 24 bis rond-point des Arènes. C'est également au palais de Luppé que sera installée l'exposition Titanic du photoreporter Alex Majoli, de l'agence Magnum. L’exposition s’intéresse aux drames humains du quotidien à travers la montée des extrêmes droites et de l’immigration en Europe : "L’artiste livre ici sa vision de ces problématiques d’actualité ; en 40  images saisissantes en noir et blanc, il nous emmène dans un monde où le clair-obscur s’impose comme le support des sentiments d’espoirs, de détresse et d’humanité mêlés."

Eleonore Lubna, Les Danseurs, Arles, 2015Eleonore Lubna, Les Danseurs, Arles, 2015
Eleonore Lubna, Christofer, Arles, 2016Eleonore Lubna, Christofer, Arles, 2016

Enfin, la firme présentera aussi aux festivaliers, et ce, durant tout l'été, ses derniers appareils photo et objectifs.

Hasselblad : dans le OFF

La firme suédoise n'est pas un partenaire officiel du festival. Néanmoins, elle sera bien présente lors de la semaine d'ouverture (du 3 au 8 juillet prochain) dans le studio "La Chambre close", situé passage Robert Doisneau. Elle y présentera ses derniers produits, dont leHasselblad X1D et le H6D, et il sera possible d'en faire des prises en main.
En parallèle, le studio accueillera l'exposition du photographe (et ambassadeur) Philippe Echaroux connu, entres autres, pour ses installations de projections dans les rues de Marseille.

Philippe EcharouxPhilippe Echaroux
Capture d’écran 2017-06-12 à 14.06.41

Et Leica ?

Leica a longtemps été l'un des partenaires officiels du festival et organisait d'ailleurs, lors des Nuits au théâtre antique, la prestigieuse remise du prix Leica Oskar Barnak. Le partenariat s'est rompu l'année dernière, et la marque avait rapatrié la remise de son prix à domicile, à Wetzlar.
La firme est donc toujours présente durant la semaine d'ouverture, mais s'était faite beaucoup plus discrète. L'année dernière, elle avait soutenu Dorothée Smith à travers une série de petits courts métrages réalisés avec le fameux SL, et avait investi un très bel appartement de la ville (le Collatéral) pour y installer une installation très remarquée de Maria-Letizia Piantoni.

Cette année, Leica revient en quelque sorte sur le devant de la scène, de manière officielle, avec un partenariat avec les Voies Off (un joli pied de nez aux Rencontres). Le prix Oskar Barnack sera donc de retour dans la cité et les images lauréates seront projetées tous les soirs de la semaine d'ouverture.

La firme met aussi un pied dans les lectures de portfolios organisées par l'association et annonce qu'elle exposera deux des séries présentées dans ses galeries à Paris et Milan.

Enfin, pour ceux qui veulent prendre en main et tester du matériel, vous pourrez vous rendre à l'ENSP (École Nationale Supérieure de la Photographie), située rue des Arènes.

Photo : Maria-Letizia Piantoni

Lire aussi

Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Contenus sponsorisés