Le 20 mars 2015, une grande partie de l'hémisphère Nord va vivre une éclipse partielle de soleil, c'est-à-dire que l'astre va être masqué par la Lune. Voici les 3 conseils indispensables si vous voulez tenter d'immortaliser cet événement...

Éclipse solaire de janvier 2011. Crédit photo : Loïc Tripier.Éclipse solaire de janvier 2011. Crédit photo : Loïc Tripier.

Pour voir le Soleil disparaître complètement derrière la Lune, il faudra se trouver tout au nord de l'Europe, dans une zone comprise entre les îles Féroé et l'archipel du Svalbard.

De l'Afrique du Nord au Nord-Ouest de l'Asie en passant par la quasi-totalité de l'Europe, l'éclipse sera partielle, c'est-à-dire que seule une partie du disque solaire va être occultée par la Lune. Plus l'observateur se trouvera à proximité de la zone d'éclipse totale, plus l'occultation sera importante. Ainsi à Édimbourg (Écosse), l'éclipse sera de 95 %, tandis qu'à Toulouse, elle sera de 68 % (maximum à 10h20) et à Paris, de 78 % (maximum à 10h29).

Depuis toujours, les éclipses ont attisé la curiosité des hommes et celle-ci n'échappera pas à la règle. Malheureusement, à chaque éclipse, des personnes subissent de graves blessures par manque d'information ou par bêtise. Indolores, les blessures causées par une observation imprudente du soleil ne sont pas soignables ; il est donc indispensable de faire attention à se protéger correctement.

Comment observer le soleil durant l'éclipse

Pour observer comme pour photographier une éclipse, il y a deux écoles.

L'observation directe

L'observation directe du Soleil nécessite un filtre. Pour une observation simple, il suffit de posséder une paire de lunettes adaptées, mais si vous utilisez un instrument quel qu'il soit, qu'il s'agisse de jumelles, d'une longue-vue, d'un télescope ou d'un appareil photo, il faut placer un filtre sur le devant l'instrument d'observation (si vous le placez à l'arrière, le rayonnement du soleil peut le brûler en quelques secondes).

Sur le marché, il existe trois matériaux reconnus par les experts de l'observation et de la photographie d'éclipse, répondant à la norme 89/666/CEE portant le symbole CE : le Mylar, l'Astrosolar, et le Polymère teinté. Ces matériaux sont les mêmes que ceux utilisés pour faire les lunettes de protection : ils filtrent la lumière du soleil pour ne laisser passer que 1/100 000 du rayonnement solaire.

Ils sont disponibles en feuilles (A4) ou en rouleau. Il ne vous reste qu'à fixer le film sur la lentille frontale de votre objectif. Les moins bricoleurs l'attacheront avec une paire d'élastiques (si l'un des deux vient à casser, le second sera présent en sécurité), les autres se fabriqueront un "porte-filtre" sur lequel sera fixé le film de protection.

Un objectif protégé pour la prise de vue d'une éclipse solaire. Crédit photo : Loïc Tripier.Un objectif protégé pour la prise de vue d'une éclipse solaire. Crédit photo : Loïc Tripier.

Les lunettes (4 €) comme les feuilles de protection (A4 : 20 €) sont disponibles dans les magasins d'astronomie et chez certains opticiens.

Certaines personnes recommandent l'utilisation d'un filtre ND1000, mais celui-ci est trop faible pour pouvoir photographier le soleil en toute sécurité : seul 1/1 000 du rayonnement solaire est arrêté. Vous pouvez combiner l'un vos filtres ND au filtre spécial. Mais dans tous les cas, un filtre ND1000 seul sera insuffisant et il vous faudra en associer plusieurs : le filtre équivalent par rapport au filtre d'observation serait un... ND8192 !

Mise à jour le 15/06/17 à 12:41
La société Lee Filters vient d'annoncer la commercialisation d'un filtre dédié à la photographie d'éclipse solaire : le Solar Eclipse Filter. Ce filtre propose de bloquer les longueurs d'onde correspondant au rayonnement infrarouge, dispose d'une densité équivalente à 20 diaphragmes, et correspondrait à un ND1048576 !

L'observation indirecte

En observation indirecte, on utilise le plus souvent la technique du sténopé. Un trou, le plus petit possible, est fait dans un carton qui est orienté vers le soleil. Le rayon lumineux ainsi obtenu est projeté sur une surface de projection (une feuille de papier par exemple) située à l'ombre pour avoir un contraste suffisant. Il est possible de photographier cette projection avec n'importe quel appareil photo non équipé d'un filtre.

Quelle focale utiliser ?

Le Soleil se situe à un peu plus de 149 millions de km de la Terre et son diamètre moyen est de 1 392 684 km. Son rayonnement est gigantesque, mais sa taille visible depuis la Terre est relativement faible.

Pour photographier l'éclipse, il faut donc utiliser une longue focale. Les astronomes utilisent des focales de 1 000 mm, voire 1 600 mm ou plus, mais pour le photographe amateur, il n'est pas toujours aisé de disposer de ce genre de matériel. Heureusement, avec un 200 mm (que l'on trouve dans presque tous les sacs de photographes), on peut prendre une photo sur laquelle la taille du Soleil sera suffisante. Si en plus on peut recadrer sa photo, alors il ne faut pas hésiter.

Les focales supérieures à 200 mm sont bien évidemment utilisables elles aussi.

En revanche, avec des focales inférieures à 200 mm, la taille du Soleil sera bien trop petite sur la photo pour en faire plus qu'un souvenir.

Une éclipse solaire totale comme vous ne la verrez pas en France le 20 mars prochain. Luc Viatour / [www.Lucnix.be ](http://www.Lucnix.be)Une éclipse solaire totale comme vous ne la verrez pas en France le 20 mars prochain. Luc Viatour / www.Lucnix.be

Une autre vidéo pour concevoir votre instrument d'observation :

Composer une image

Lors d'une éclipse partielle, il est difficile d'obtenir plus que le Soleil partiellement occulté par la Lune. Impossible d'intégrer un premier plan (qui sera trop sombre) sans passer par un logiciel de traitement d'image ou une technique de surimpression.

En utilisant un téléobjectif pour photographier le soleil, on peut intégrer dans le champ un arbre ou des personnes sur une colline, entre le photographe et le Soleil, un peu comme dans cette vidéo de Mark Gee lors d'un lever de lune. Il est aussi possible d'avoir la chance de voir un avion, ou même la station ISS passer devant le soleil.

*[Full Moon Silhouettes](https://vimeo.com/58385453) from [Mark Gee](https://vimeo.com/markg) on [Vimeo](https://vimeo.com).*

Il peut être intéressant de photographier l'environnement : les ombres vont évoluer durant toute l'éclipse, c'est donc l'occasion de redécouvrir le paysage qui vous entoure.

Enfin, profitez bien de ce spectacle rare que nous offre la nature. La prochaine éclipse partielle visible en Europe aura lieu en 2018 et la prochaine éclipse totale visible en France métropolitaine aura lieu... en 2081.

Pour aller plus loin, vous pouvez également consulter l'article "Comment photographier une éclipse de soleil" sur pyrros.fr.

Voir aussi

Contenus sponsorisés