Il y a exactement 10 ans, les premiers octets de Focus Numérique parcouraient les méandres d'Internet. Petit frère dédié à la photo et à la vidéo du déjà colossal Les Numériques, Focus débutait sa carrière avec 3 tests de reflex à 10 Mpx : le Nikon D80, le Sony Alpha 100 et le Canon EOS 400D. Retour sur 10 années de passion partagée avec vous !

Retour en arrière (please rewind)

C'est assez simple. En 2006, la photographie sur Internet se résume alors à un seul site : DPReview. Mais celui-ci est en anglais. Sur le Web, la littérature photographique en français est quasi inexistante. Il faut se "contenter" de magazines papier comme Chasseur d'Images ou Réponses Photo avec toutes les contraintes qui y sont liées : les photos sont petites, il est impossible de les voir en plein écran ou de les comparer facilement. Frustrant.

2006

En 2006, Vincent Alzieu, alors rédacteur en chef du magazine Les Numériques, me propose de rejoindre l'équipe pour m'occuper de la rubrique photo, en pleine expansion. Cette proposition me tente doublement avec, à la fois, l'opportunité de travailler sur un magazine en ligne qui est déjà une référence, mais aussi la possibilité de lancer un autre projet : Focus Numérique. L'idée ? Proposer une alternative à DPreview en français. Rien que ça. Le projet se monte rapidement à trois : Mathias Lallement à la technique, Vincent Alzieu à la supervision et moi-même à l'opérationnel.

La première version du site ressemble étrangement... aux Numériques. La base technique est effectivement la même, mais le contenu est exclusivement dédié à la photo ou à la vidéo avec de l'actualité, des sujets pratiques et des tests. Si, sur Les Numériques, les tests vont à l'essentiel avec la fameuse notation sur 5, Focus Numérique prend un peu le contrepied de l'info synthétique en offrant des tests sur 14 pages, des images en pleine définition, aucune notation et un avis détaillé avec les plus et les moins de chaque modèle.

Pour l'anecdote, les premiers articles de Focus Numérique sont signés d'un certain Antonin Leeno qui disparaîtra subitement quelques mois après le lancement du site lors d'un accident de voiture. Rien de dramatique pour autant : Antonin n'est qu'un pseudonyme — j'étais alors en pleine période de perruque —, que nous avons dû faire disparaître sous l'insistance appuyée des constructeurs, désireux de le rencontrer en personne pour lui présenter les produits. Différents attachés de presse feront d'ailleurs les frais de ce tour de passe-passe, pour le plus grand plaisir de Vincent :).

Si déjà le logo, symbolisant un viseur, est sur fond noir, le reste du site est en blanc et le restera jusqu'à la première refonte graphique et technique, en novembre 2009. Ce qui explique en partie pourquoi les tests des 3 reflex qui ont égayé cette belle journée du 8 décembre 2006 sont désormais datés du 27 novembre 2009, date de la version 2 du site. Les grands mystères des migrations des bases de données...

Le premier jour de Focus Numérique, le 8 décembre 2006
Le premier jour de Focus Numérique, le 8 décembre 2006. On vous rassure, aucun graphiste n'a travaillé sur cette version...

2007 : les premiers pas

Un nouveau labo photo est inauguré dans les nouveaux locaux des Numériques, sis rue d'Aubervilliers à Paris, dans le 19e arrondissement, en 2007. Si je m'en sers pour effectuer les tests publiés sur Les Numériques, je cherche d'autres environnements pour les tests de Focus, même si la base du protocole reste commune.

Scène test et Pentax K100D en 2009 La scène test en 2009, commune à Focus Numérique et Les Numériques.

Les tests de bruit électronique se font alors à domicile et la bibliothèque du salon sert de mire de référence. La famille a donc interdiction formelle de bouger quoi que se soit — une directive qui ne sera pas toujours suivie, vous vous en doutez. Cette scène est efficace, avec de fins détails, des zones sombres et claires, et des couleurs variées. Les images sont téléchargeables en pleine définition, ainsi que les fichiers bruts associés, pour que vous puissiez vous faire votre propre avis. En outre, je ne me limite pas à des photos en studio : je sors faire des photos "de la vraie vie" pour mettre les boîtiers à l'épreuve. Les boîtiers sortent du labo et il est possible de télécharger des photos réalisées sous différentes conditions de lumière.

Scène test pour le bruit électronique en 2009

Du côté de l'actualité, l'année 2007 est un bon cru et quelques boîtiers font le buzz sur Focus Numérique pendant que nous inaugurons les premières vidéos de présentation. Nous sommes sans doute l'un des rares magazines photo à présenter la rafale à 10 ips du Canon EOS 1D Mark III en février 2007. Une vidéo qui dépasse aujourd'hui les 90 000 vues !

Canon EOS 1D Mark III par Focus Numérique

Ce mois de février 2007 voit également le début d'une nouvelle ère pour les photographes avec la commercialisation d'Adobe Lightroom, qui viendra concurrencer Bibble ou Lightzoom déjà bien installés.

Nous présentons les assemblages pharaoniques de Kolor, dont le plus grand panoramique du moment (mai 2007) avec une image de 13 gigapixels (une vue de Harlem, toujours visible). Ce même mois, le site DPReview se fait racheter par Amazon, offrant sans doute à son créateur Phil Askey une retraite dorée bien méritée. Au mois de juin, on évoque déjà d'un capteur à 50 Mpx chez Canon... il faudra néanmoins patienter plus de 8 années pour voir le premier reflex 24x36 à 50 millions de pixels. L'été 2007 est aussi marqué par l'annonce du premier reflex 24x36 numérique chez Nikon : le D3. Les Nikonistes sont rassurés !

À l'automne, Olympus annonce l'E-3, un reflex 4/3" professionnel qui dispose déjà de tout : un large viseur optique et un écran LCD sur rotule avec visée directe. En ce même mois d'octobre, Samsung dévoile le G800, le tout premier photophone : l'hybridation entre un compact (zoom 3x et capteur 5 Mpx, flash) et un vrai téléphone cellulaire. Casio présente l'EX-F1, un boîtier capable d'enregistrer des rafales à 60 ips en pleine définition, comme le proposera l'Olympus E-M1 II 9 ans plus tard. La définition de 6 Mpx n'est toutefois pas la même...

À la fin de l'année, je propose aux lecteurs de télécharger des profils de calibrage d'écrans testés sur Focus et Les Numériques.

2008 : une année de folie

La nouvelle année 2008 démarre sur les chapeaux de roue avec le Pentax K20D et son capteur APS-C de 14,6 Mpx — une véritable révolution à l'époque. Samsung, encore dans la partie, propose au même moment un GX20 similaire. En ce mois de janvier, Sony propose l'Alpha 350 équipé d'un miroir basculant pour une visée directe sur écran et Sigma annonce enfin une date pour la livraison du premier dp1. En pleine PMA (le salon de la photo à la sauce Las Vegas / Orlando), Sony annonce l'arrivée prochaine d'un reflex 24x36 équipé d'un capteur 24 Mpx (lui-même annoncé quelques semaines auparavant). Apple présente cette année-là Aperture 2, pour une aventure photographique qui s'éteindra en 2015.

J'instaure de mon côté la publication de courtes vidéos de présentation des tests. Une heureuse initiative qui ne durera pas très longtemps, le filmage et le montage s'avérant beaucoup trop chronophages. Vous noterez l'opulence des moyens de l'époque : une seule caméra, plan frontal, lumière naturelle et caisse à outils dans le fond... La vidéo est en Flash (eh oui à l'époque, Flash règne sans partage sur la vidéo en ligne...) — nous avons exhumé l'exemple ci-dessous du fin fond des serveurs de Focus Numérique.

Amazon produit ses premières fuites avec le Canon EOS 5D Mark II au mois de mai (le boîtier sera présenté en septembre de la même année) ; Hasselblad lance Phocus (logiciel de dérawtisation gratuit) et on vous présente le premier hack de Canon G7. Il faut attendre le premier jour de juillet pour voir apparaître le Nikon D700 (après des semaines de fuites) et son capteur 24x36 de 12 Mpx : il fera même de l'ombre au D3... (et motivera quelques coups de fil à mon banquier !). Pour l'occasion, je réalise une vidéo qui nous vaut quelques sueurs avec Thomas Maquaire, de Nikon France. Phase One reste le constructeur de tous les records de définition et présente au mois de juillet un dos de 60 Mpx.

Test des flashes sur Alexandre en 2008Alexandre fait les frais des premiers tests de flashes en 2008... parfois dès 8h du mat...

Pour la photokina, je pars avec Franck Mée. D'une compétence rare en technique photo, Franck travaille alors pour Les Numériques et signera plusieurs excellents papiers sur Focus Numérique. Direction Cologne, donc, ou plus exactement la banlieue de Cologne. Dans notre hôtel au charme discret, nous rédigeons les news de la journée. J'ai l'envie un peu farfelue de monter des vidéos au jour le jour. Un boulot de dingue, mais l'ambiance est là, avec nos fraudes dans le tramway et la découverte des saucisses / salade de patates en salle de presse, et de la Kölsch le soir. Durant la grand-messe, Nikon présente le D90, le premier reflex à filmer. J'en profite pour tourner là encore une vidéo avec Delphine Bordes, source de pas mal de fous rires... Nos débuts en vidéo sont épiques ! Et le festival est loin d'être terminé. En effet, Olympus et Panasonic annoncent le format Micro 4/3. Dans la foulée, le G1 fait son apparition et Samsung annonce le format NX, concurrent direct du Micro 4/3 au format APS-C. Canon lève enfin le voile sur le 5D Mark II qui marquera une nouvelle ère pour la vidéo. Enfin, Sony présente l'Alpha 900 au viseur optique impressionnant et Leica, le S. Pour notre première photokina, nous sommes plus que ravis.

En cette fin d'année 2008, après deux années de publication, il est temps de dresser un petit bilan. Le site est en croissance importante avec 10 millions de pages vues et plus de 1,3 million de visiteurs. Champagne !

Statistiques 2008 Focus Numérique

2009 : des records de sensibilité

Fujifilm présente un appareil photo bi-objectif grand public pour créer des images en relief, propose même une solution d'impression lenticulaire, et le Panasonic GH1 fait ses premiers pas à la PMA. Quelques mois après le G1, Olympus présente son premier Micro 4/3 : le Pen E-1 au look rétro ravageur. Côté reflex, en attendant le 645D prévu en 2010, Pentax fait patienter les foules avec le K-7. Nikon présente le D300s qui ne sera remplacé qu'en 2016 par l'excellent D500. La mode est aux projecteurs intégrés, comme en témoigne l'étrange Nikon S1000pj, mais également aux compacts étanches qui font une étonnante percée. Le Leica S2 est présenté au public à 18 000 € et Sony marque une nouvelle étape dans la recherche technologique avec les premiers capteurs BSI (inversés) et, ce n'est pas coutume, moins de pixels.

2009, c'est également l'année du Canon 7D, son capteur APS-C 18 Mpx et son mode vidéo. Le 9/9/09 Leica présente au monde le M9 et son capteur 24x36 (enfin !). L'un de mes photographes préférés, Irving Penn, disparaît malheureusement au mois d'octobre.

Je mets la main sur un CFV-39, un dos numérique qui permet de faire revivre les vieux Blad à la mode numérique. Nikon et Canon terminent l'année en beauté avec le D3S, et sa sensibilité record de 102 400 ISO, et le 1D Mark IV, qui vivra quelques mésaventures avec un autofocus erratique. 2009 est également l'année de notre première participation au Salon de la Photo avec l'Agora du Net. Toujours en novembre, Ricoh présente le GXR, un système modulaire à objectifs interchangeables vraiment surprenant qui n'aura pas le succès escompté. Pourtant, un certain Paul Nicoué fera l'acquisition d'un exemplaire...

Nikon D3s prise en mainLe Nikon D3S et ses 102 400 ISO. Le record de l'époque.

Cette année-là, je reçois un coup de main d'Alexandre Paufert pendant quelques mois et nous parlons déjà du festival d'Arles. Un festival que nous suivons régulièrement depuis.

Bien sûr, l'événement de l'année est la nouvelle version de Focus Numérique, qui passe en version 2. Pour la première fois, un graphiste je penche sur le design du site. Le changement est radical : le site est plus beau et plus efficace. Pour la petite histoire, le graphiste (Thomas) et le développeur (Louis) de l'époque travaillent actuellement à la prochaine version. On ne change pas (trop) une équipe qui gagne.

En cette fin d'année 2009, je mets un jeune rédacteur à l'épreuve avec des tests de chartes de gris. Son nom : Arthur Azoulay. Il rejoint Focus Numérique quelques mois plus tard, d'abord en indépendant. Comme quoi l'abnégation paye...

Focus Numérique V2 en décembre 2009

2010 à 2013 : l'équipe s'étoffe !

J'accélère un peu la machine à remonter le temps. En 2010, Focus Numérique propose ses premières formations : les Rendez-vous Photo. Aux commandes, Arthur Azoulay, avec l'idée d'accompagner nos lecteurs après leur achat de matériel.

L'été est marqué par Sony qui présente deux faux reflex pour brouiller un peu plus cartes avec les SLT (miroir fixe semi-transparent) A33 et A35. Leur point fort : des rafales à plus de 10 ips.
2010 est une année photokina et les annonces sont nombreuses. Nous retiendrons avant tout le X100 de Fujifilm et sa visée hybride, le Panasonic GH2, le Pentax 645D... Après la kina, au mois de novembre, Sony dévoile ses hybrides NEX-5 et NEX-3. Sony est sur tous les fronts !

Pierre Caillault devient en 2010 notre correspondant officiel au Japon pour suivre au plus près l'actualité des marques. Il développe cet axe de manière importante et produit les premiers tutoriels. Édouard Maire, mon comparse depuis des années et vidéaste dans l'âme, s'occupe de la rubrique vidéo. Autre bonne nouvelle, un pigiste photographe rencontré sur un urbex débute sa carrière sur Focus Numérique avec un test de trépied. Depuis, son champ d'action s'est élargi : il pilote désormais des drones et vous conseille dans la rubrique . Son nom ? David Lefevre.

Le bilan 2010 est réjouissant : la barre des 2 millions de visiteurs est franchie, avec plus de 14,5 millions de pages vues.

statistiques 2010 focus numérique

2011 est nettement plus calme au niveau des annonces, malgré un CES musclé. En photo, c'est sans doute l'arrivée de l'iPhone 4 en mai qui marquera les esprits, ouvrant véritablement l'ère de la photographie dans les smartphones.

En mars, le Japon est touché par l'un des plus violents séismes de son histoire. Pierre Caillault nous fait vivre le cataclysme de l'intérieur. Le Japon tout entier et l'industrie photographique ne sortent pas indemnes de cet événement majeur, avec notamment des détériorations sévères à la centrale nucléaire de Fukushima.

En juin, Pentax présente le Q ou les Q, des petits hybrides mignons et déclinables à l'infini. Le mois suivant, il est racheté par Ricoh. De son côté Lytro annonce son premier boîtier plénoptique. Il faudra pourtant attendre plusieurs années avant de pouvoir mettre la main sur un exemplaire en France. En plein mois d'août, Sony "lâche" l'Alpha A77, un SLT APS-C survitaminé qui offre une rafale à 12 ips.

La rentrée est placée sous le signe de Nikon. En grande pompe, la marque lève le voile sur ses premiers hybrides les Nikon 1 V1 et J1. Équipés d'un petit capteur 1 pouce pourtant rapide, ils ne connaîtront qu'un succès mitigé. La claque, c'est Canon qui la donne avec le 1D X en octobre qui remplace à la fois le 1D Mark IV et le 1Ds Mark III d'un coup. Sûr d'eux, Canon annonce son boîtier avec pratiquement 6 mois d'avance sur sa date de lancement. C'est également l'année du lancement de la gamme EOS Cinema avec la C300.

Comment s'annonce 2012 ? C'est une année photokina. Les annonces importantes auront donc lieu à la rentrée. Et pourtant, cela n'empêche pas Fujifilm d'annoncer 17 compacts : l'âge d'or de ce segment. Nikon contre le Canon 1D X avec le D4, pour préparer les Jeux Olympiques. Mais pour la plupart des amateurs photo, les yeux se tourneront vers le X-Pro1 de Fujifilm, sorti le 9 janvier. Le premier hybride de la marque est une réussite esthétique et propose un viseur optique / électronique unique et remarquable. À la fin du mois de janvier, le fondateur de Sigma, M. Michihiro Yamaki, décède, laissant la société dans les mains de son fils, véritable visionnaire.

Fujifilm X-PRO1 et 3 optiquesEn 2012, Fujifilm propose le X-Pro1, son premier hybride à visée optique / électronique.

En février et après avoir fait revivre la gamme Pen, Olympus fait renaître la série OM-D avec un E-M5 terriblement séduisant. Pentax tente une autre incursion dans le monde des hybrides avec un K-01 qui en déroutera plus d'un. En février, Nikon propose le reflex le plus précis du moment, le D800 (et D800E sans filtre passe-bas) avec un capteur de 36,3 Mpx ! Record à battre sur un capteur 24x36. En mars, Canon active l'EOS 5D Mark III. En mai, Leica surprend tout le monde avec un boîtier numérique qui enregistre des images uniquement en valeur de gris, le M-Monochrom. En juin, Sony nous met une petite bombe entre les mains : le RX100, premier compact expert à grand capteur de poche. Un coup de maître. En pleines vacances, Canon vient nous présenter l'EOS M, son premier hybride... Même eux ne sont pas vraiment convaincus...

Après toutes ces annonces, que reste-t-il pour la photokina ? Sony sort l'artillerie lourde avec le RX1 un compact expert à optique fixe, mais doté d'un capteur 24x36. Le boîtier de l'année. Ce n'est pas tout, puisqu'il est accompagné d'un A99, un SLT 24x36 également. La foire allemande est sous le signe du 24x36 avec le D600 de Nikon et le 6D de Canon. À la kina, Sony dévoile la caméra VG900. Une caméra à optiques interchangeables - monture Nex - et équipé d'un capteur 24x36. Nous avons la confirmation qu'il est possible d'avoir un NEX 24x36. Il faudra toutefois attendre la fin de l'année 2013 pour les découvrir réellement avec le A7 et A7R. Au Salon de la Photo, nous présenterons notre mystérieuse boîte : la Lightpainting Box pour des autoportraits... "lightpaintés".

Light painting box
La Lightpainting Box et Morgane Alzieu aux commandes.

L'équipe rédactionnelle s'étoffe encore : Arthur Azoulay me rejoint pleinement, cette fois en interne, le 1er avril. Nous sommes désormais deux à la rédaction ! Sa fouge et son énergie permettent de mettre sur pied des projets insensés. C'est décidé, Focus fera bouger la photo !

Nous recrutons également Katia Cordova en pige qui viendra étoffer le contenu rédactionnel avec de chroniques d'expositions, de beaux livres et toute l'actualité culturelle.

Nous commençons l'année 2013 avec un partenariat avec DxO pour les tests des optiques. C'est Arthur qui est en charge des objectifs, des imprimantes et je m'occupe des boîtiers. Après une année 2012 exceptionnelle, les annonces de l'année sont moins percutantes. On notera toutefois le 70D de Canon en juin avec le capteur Dual Pixel AF et le début de l'implantation de puce Wi-Fi dans les reflex. Arthur propose cette année-là, les Club Photo Focus, rendez-vous avec les lecteurs pour échanger sur des techniques ou des produits. Des moments de convivialité autour de la photo.

Nous atteignons le score mirobolant de 2 000 likes sur Facebook. Nous accueillons notre première stagiaire. La vivifiante Johana Hallmann distillera toute son énergie pendant son stage. Nous sommes donc trois à la rédaction !

En septembre, Olympus entre dans la cour des grands avec l'OM-D E-M1 taillé pour les professionnels. Alors que Pentax présente un K-3 APS-C, Sony dévoile sa nouvelle gamme d'hybrides à capteurs 24x36 A7/A7R. En novembre, Nikon tente de surfer, avec peu de succès, sur la vague rétro avec le Df. Pour la première fois, nous organisons un Club Photo Focus à Montier-en-Der à l'occasion du festival, pour photographier les grues avec une sélection de matériel Canon. Un moment inoubliable. Au Salon de la Photo, nous organisons la "photo impossible", une animation au succès plus que bruyant !

stand E82 salon de la photo

En toute fin d'année, notre relectrice nous rejoint ; s'efforçant de traquer les fautes, elle a la manière de rendre nos tests plus digestes avec une élégance rare (quand nous lui en laissons le temps).

Cette année 2013 marque également la nouvelle formule de Focus Numérique qui passe alors en version 3. Avec du noir, beaucoup de noir. C'est beau, le noir.

Focus Numérique V2 et V3

Comme tous les ans depuis 2006, Focus Numérique est en progression et nous dépassons les 21 millions de pages vues, avec plus de 3 millions de lecteurs.

Statistiques 2013 focus numérique

2014-2016 : tout s'accélère

Le CES 2014 n'est plus la débauche de compacts des années précédentes — les smartphones ont gagné les différentes batailles. Le marché se contracte pour se focaliser sur le haut de gamme. Dans ce segment, Fujifilm présente le X-T1 et Panasonic, le GH4 plus orienté vers la vidéo avec l'enregistrement 4K. En avril, Pentax met à jour son moyen format avec un 645Z attractif et bien placé au niveau tarifaire : l'un de nos chouchous à la rédaction ! Leica présente un hybride APS-C avec le T. La Tornade annoncée n'est pas au rendez-vous. Sony surprend tout le monde avec l'A7S, un hybride 24x36 à seulement 12 Mpx avec pour résultat une sensibilité en hausse, tout comme la dynamique. Un excellent caméscope en somme.

La photokina 2014 est une année de transition pour la photo qui cherche ses marques vis-à-vis des smartphones. Sony dévoile d'étonnants modules photo, les QX, et Panasonic le CM1, un smartphone équipé d'un capteur 1 pouce. Canon présente le 7D Mark II et Fujifilm prépare la révolution Instax. Panasonic propose de son côté un compact expert équipé d'un capteur 4/3", le LX100. Samsung s'offre le plus beau chant du cygne avec un étonnant et surpuissant NX1.

Au Salon de la Photo, nous organisons une rétrospective de 10 ans de photographie numérique avec les boîtiers les plus emblématiques.

Stand de focus numérique au salon de la photo 2014 : rétroviseur

En 2015 et pour la première fois, nous nous rendons à deux au salon de la photo à Yokohama, le CP+. C'est également l'occasion de vous faire découvrir l'envers du décor avec notre série "Made in Japan" vous emmenant dans les coulisses des usines nippones. Leica s'attaque au RX1 de Sony avec un Q réussi. DxO propose la One, un petit compagnon d'iPhone au format 1 pouce avec du SuperRaw dedans. Leica a décidément faim et présente le SL, un hybride 24x36 moderne et efficace. Canon reprend la tête de la course au pixel avec les 5Ds et 5DsR équipé d'un capteur à 50 Mpx (24x36). Sony ne lâche pas l'affaire et présente le A7R II avec "seulement" 42 Mpx, mais une stabilisation mécanique par déplacement du capteur. Les autres modèles A7S II et A7 II profiteront du même dispositif.

Nous recrutons un nouveau collaborateur : c'est Paul Nicoué — vous savez, celui qui a acheté un Ricoh GXR ! L'équipe rédactionnelle se renforce aussi avec l'arrivée de Pascale Brites, à l'actualité et aux pratiques. Nadia Ali Belhadj prend le relais de Katia sur la rubrique culture.

Nous voici arrivés à 2016, année de nos 10 ans, année olympique et de Mondial de foot. Un terrain fertile pour les reflex Pro. Nikon dégaine le D5 et Canon, le 1D X Mark II. Deux extraordinaires machines à photographier et à filmer. Nikon présente également le D500, successeur bien né du D300S, un mini D5 qui deviendra le reflex de l'année. Olympus enchaîne les jolis boîtiers au format Micro 4/3 avec le Pen-F, tandis que Fujifilm met à jour son hybride à visée optique, le X-Pro2. Nikon patine avec une nouvelle gamme de compacts à capteur 1 pouce, les DL, qui ne verront pas le jour cette année malgré 12 mois d'attente. En juin, Hasselblad prend tout le monde de court avec le X1D, premier hybride à capteur moyen format.

Panasonic visite usine optique Yamagata équipe d'accueilFocus Numérique visite l'usine de Panasonic à Yamagata.

Les boîtiers hybrides gagnent en réactivité à l'image du Fujifilm X-T2, véritable chasseur de reflex. La photokina 2016 s'ouvre avec l'annonce du Canon 5D Mark IV, dont le positionnement tarifaire fait grincer les dents. Les iPhone 7 et 7+ tentent de redéfinir la qualité photographique des smartphones. Olympus présente l'E-M1 II encore plus rapide (18 ips), Fujifilm tente l'aventure moyen format hybride avec le GFX 50S. Le RX100 V martèle des images à la cadence de 24 ips avec un autofocus à plus de 300 points !

Côté rédaction, nous planchons bien évidemment sur une nouvelle version du site, avec là encore un changement radical au niveau graphisme. Nous souhaitons mettre en avant les images. Impossible de tout révéler aujourd'hui : il faudra encore patienter quelques jours. Et puis, nous sommes déjà en 2017... Et nous vous préparons d'autres surprises, dont nous vous parlerons rapidement. Savourons déjà nos 10 années en votre compagnie. Encore merci à vous !

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications