Si les applications dédiées à la photo sont extrêmement nombreuses, celles qui ont vraiment su trouver une place durable sur le smartphone — et dans le cœur — des photographes sont beaucoup plus rares. Bien que plus discrète aujourd'hui, l'application VSCO (anciennement nommée VSCO Cam) en fait partie et a longtemps été plébiscitée.

Application photo VSCO prise en main

Le succès de cette application s'est en fait construit sur des filtres rappelant l'esthétique de films argentiques et offrant un rendu bien plus subtil que ceux permis par les célèbres filtres Instagram. L'acronyme VSCO désigne d'ailleurs la "Visual Supply Company", une société californienne bien connue des amateurs de photographie pour ses préréglages (presets) à destination du logiciel Adobe Lightroom.

Actuellement en version 24.0 pour iOS et en version 23.0 pour Android — c'est la version que nous avons testée —, VSCO permet notamment la capture, la retouche et le partage de photographies.

Prise en main

Lors de votre première ouverture de l'application, vous serez accueilli par une page vous proposant de vous inscrire à VSCO. Si les options de prise de vue et de retouche sont accessibles à tous, il est en effet nécessaire de s'inscrire pour pouvoir profiter des fonctionnalités de partage. VSCO fonctionne comme un réseau social à part entière : il vous est possible d'alimenter votre profil en photographies, de suivre les profils d'autres utilisateurs et de noter vos images favorites parmi ces profils. Nous ne nous attarderons pas sur ces fonctionnalités tout à fait classiques et communes à de nombreuses autres applications.

Application photo VSCO prise en main

Gardons simplement à l'esprit que l'interface de VSCO se divise en trois parties symbolisées par trois icônes situées en bas de l'écran. La première donne accès aux images de la communauté, la deuxième à l'interface de prise de vue et de retouche, et la troisième correspond au profil de l'utilisateur.

Application photo VSCO prise en main
Application photo VSCO prise en main

Une fois connecté à votre profil, c'est dans cette troisième partie que vous pourrez accéder aux paramètres de l'application. Il est possible de paramétrer l'interface de retouche en déterminant l'ordre d'affichage des outils et filtres qui la composent.

Application photo VSCO prise en main
Application photo VSCO prise en main

Prise de vue

L'interface de prise de vue de VSCO propose très peu d'options : l'activation du flash, l'affichage de repères de cadrage, le basculement sur la caméra frontale et le verrouillage de la mise au point.

Application photo VSCO prise en main

Retouche

Les photographies capturées ou importées à l'aide de l'application — le format DNG n'est pas supporté — sont directement intégrées à une bibliothèque propre à l'application. Après sélection d'une photo, il est possible de la supprimer, d'accéder à l'interface de retouche, de la publier sur votre profil VSCO, de la partager par mail ou sur les réseaux sociaux, de l'enregistrer dans la galerie d'images du smartphone ou encore de copier les modifications qui lui ont été appliquées pour les reporter sur une autre photographie. La taille et l'agencement des images à l'intérieur de la bibliothèque sont paramétrables depuis le menu de préférences de l'interface utilisateur.

Notons au passage que l'interface de l'application ne s'adapte pas à l'orientation du smartphone.

Application photo VSCO prise en main
Application photo VSCO prise en main

L'ouverture de l'interface de retouche dévoile les outils et filtres ; une dizaine de filtres paramétrables en intensité sont proposés après téléchargement de l'application. Pour en avoir plus et disposer de préréglages plus nombreux, il vous faudra passer à la caisse.

Application photo VSCO prise en main
Application photo VSCO prise en main
 
Application photo VSCO prise en main
Application photo VSCO prise en main

Les outils de retouche disponibles dans l'application VSCO sont assez nombreux eux aussi : exposition, contraste, rotation, contrôle des perspectives, recadrage, netteté, saturation, hautes lumières, ombres, température de couleur, teinte, vignetage et quelques autres outils peuvent être sélectionnés et paramétrés en intensité. Bien que nous regrettions l'absence de tout type de réglage local, il est à noter que les modifications appliquées ne sont pas destructives : il est ainsi possible de revenir dessus à tout moment.

Application photo VSCO prise en main
Application photo VSCO prise en main
 
Application photo VSCO prise en main
Application photo VSCO prise en main

Verdict

Plébiscitée par les amateurs de photographie il y a quelques années, l'application VSCO ne nous semble pas en mesure de rivaliser aujourd'hui avec les ténors du genre que sont Lightroom et Snapseed. L'interface générale nous paraît hélas quelque peu désuète et les options de prise de vue, anecdotiques. Si les filtres proposés dans l'offre gratuite nous ont paru de qualité, leur faible nombre fait pâle figue face à de nombreux concurrents. Les fonctionnalités de VSCO en tant que réseau social sont quant à elles trop classiques et sa communauté, trop limitée pour se démarquer vis-à-vis d'un géant tel qu'Instagram.

Au final, l'application VSCO offre des images de qualité, mais nous semble avoir accumulé du retard sur bien des points. Les habitués y trouveront certainement leur compte, mais l'offre actuelle en matière d'applications de prise de vue et de retouche est aujourd'hui trop riche pour que nous conseillions VSCO aux nouveaux venus.

VSCO est disponible gratuitement sur Google Play et sur l'App Store. L'accès à des filtres supplémentaires est possible par le biais d'un abonnement à VSCO X (19,99 $ par mois) ou grâce à l'achat de packs thématiques.

Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Contenu sponsorisé