Résumé : MonAlbumPhoto propose pour la mise en page l'un des outils en ligne les plus agréables que nous avons utilisés, mais hélas ! la fabrication de notre livre souffre d'une erreur qui ne pardonne pas...

Le test complet
de la composition à la réception

Créée en 2004, la société française MonAlbumPhoto fut tout d’abord, comme son nom l’indique, spécialisée dans la réalisation de livres albums. Au fil du temps et d’une production grandissante, elle s’est diversifiée et propose aujourd’hui également des tirages photo classiques, des impressions sur magnet ou sur toile, ainsi que des objets dérivés comme les mugs, les tee-shirts ou les coques pour smartphone.

Son offre de livres photo, toujours bien présente, se distingue en deux grandes familles : les livres imprimés sur papier couché brillant en 200 g/m² et les livres Photo Premium sur papier lustré Felix Schoeller de 380 g/m² avec ouverture à plat.

C’est cette dernière catégorie que nous avons choisi de tester, dans un format carré 22 x 22 cm annoncé à 35,99 €. Les frais de livraison en Colissimo pour la France ont ensuite fait monter notre facture à 43,35 €, dans le respect de notre budget maximum de 50 €.

Une Web application avec tous les avantages

La composition du livre MonAlbumPhoto s'effectue sur leur application en ligne, accessible sur le site du laboratoire et développée spécialement à cet effet.

Elle vous propose régulièrement d’enregistrer votre création, évitant ainsi toute perte si la connexion venait à s’interrompre ou si votre ordinateur plantait. Comme c’est le cas pour les autres laboratoires faisant également usage d’un logiciel en ligne, les créations réalisées sur le site de MonAlbumPhoto sont accessibles depuis n’importe quel poste de travail : vous pouvez donc parfaitement commencer votre livre sur un poste et l’achever sur un autre. Le laboratoire propose en plus, une fois votre ouvrage terminé, un lien pour partager cette création avec d’autres personnes.

Enfin, nous avons apprécié le téléchargement en toile de fond des images, ce qui permet de commencer à réaliser son livre au fur et à mesure que les photos s’enregistrent sur le serveur. MonAlbumPhoto n’indique pas de taille limite pour le chargement et nous n’avons rencontré aucune difficulté à charger nos images, y compris nos montages panoramiques en 22 Mpx.

Le logiciel en ligne propose un affichage des pages sous la forme d'un chemin de fer très pratique pour disposer les images.

Des automatismes bien pensés

Si les compositions automatiques des ouvrages sont souvent catastrophiques, il faut avouer que MonAlbumPhoto sait se démarquer.

Après avoir indiqué le nombre moyen de photos par page que vous souhaitez, le logiciel réalise une mise en page automatique dans laquelle, s'il a parfois recadré certaines images ou les a agrandies jusqu’à la limite d’une résolution acceptable, il a toujours respecté le rapport hauteur/largeur de nos photos. Il manque seulement un outil permettant de limiter le nombre de pages de l’ouvrage, pour éviter de faire grimper la facture.

Toutes les compositions créées en automatique peuvent ensuite être reprises avec une totale liberté. Le logiciel propose un choix raisonnable de prémaquettes et dispose d’une fonction de mise en page aléatoire qui respecte le nombre d’images placées sur la page, jusqu’à un total de 20 photos.

L’aperçu de l’ouvrage peut se faire sous la forme d’un chemin de fer : pratique pour placer des images qui ne se suivraient pas dans la pellicule. Il est juste un peu regrettable de ne pouvoir déplacer des pages sur le chemin de fer.

L'outil de mise en page automatique accepte jusqu'à 20 images, gère les doubles pages et permet de faire une prémaquette qu'on affinera manuellement.

Bien pensé en termes d'interface, le logiciel permet de voir en même temps la composition dans un vaste espace central, les choix de mises en page préétablies dans la colonne de gauche et les vignettes des photos dans la zone inférieure de la fenêtre. Et pour éviter de placer deux fois la même image dans l’ouvrage, on pourra cocher la case "Masquer les photos déjà utilisées".

C’est l'un des logiciels que nous avons trouvés les plus agréables à utiliser, bien qu’il lui manque une fonction indispensable pouvant adapter la taille du bloc image aux dimensions de la photo, afin de s’assurer de ne pas la recadrer.

Fabrication soignée

Un peu moins de deux semaines après notre commande, l’ouvrage a été livré dans un grand carton. Correctement emballé, il ne souffrait d’aucune marque de manipulation ou de coup pendant le transport. Malgré les petites dimensions du livre, il a cependant été impossible de le placer dans notre boîte aux lettres.

Le livre Premium Carré est imprimé sur un papier épais de 380 g/m². Chaque feuille est pliée et collée aux feuilles adjacentes, ce qui fait que chaque page correspond à une double épaisseur de papier : les pages sont donc très rigides. L’épaisseur totale du livre s’en ressent. Elle confère une bonne tenue à notre exemplaire limité à 24 pages, mais deviendra vraiment excessive si on atteint le nombre maximal autorisé de 68 pages.

La fabrication de l’ouvrage est soignée : pas de traces de colle, des pages parfaitement coupées à la même longueur et une chasse de bonne mesure pour protéger les pages sans excès et ne pas abîmer la couverture.

Demeurent tout de même quelques déceptions au niveau de la couverture qui, un peu trop tendue, n’épouse pas parfaitement les charnières du livre et dont il n’est pas possible de choisir le papier. Mais c’est le cas de la plupart des laboratoires et le choix de MonAlbumPhoto n’est pas le pire.

Impression décevante

Une fois notre inspection des contours de l’ouvrage réalisée, nous nous intéressons plus précisément à la qualité d’impression. Et très vite, nous déchantons. Sur un très grand nombre de pages, on observe des zones magenta, manifestement dues à un décalage de couches puisqu’elles créent une frange colorée sur plusieurs photos.

La technologie d’impression employée par MonAlbumPhoto est celle des presses numériques offset, des machines qui offrent une bonne qualité d’impression, mais requièrent un calibrage précis. Ce qui a manifestement pêché sur notre ouvrage. Et c’est bien dommage, car s’il est difficile de juger de la qualité de rendu sur des images souffrant de zones magenta, les résultats sont corrects sur les parties qui ne souffrent pas du phénomène.

On remarque seulement une trame d’impression assez visible, défaut récurrent des presses numériques. On aurait également apprécié que les avertissements de qualité pour les images en basse définition soient plus sévères et que les photos indiquées comme "moyennes" en termes de qualité soient classées par le logiciel de montage comme "mauvaises" pour dissuader les utilisateurs.

Difficile de juger de la qualité d'impression avec les zones magenta sur les images.

Bilan décevant

Forcément, nous sommes extrêmement déçus du résultat proposé par le laboratoire français. Et quel dommage ! Si les débuts étaient encourageants, il est bien sûr impossible d’accepter de se satisfaire d’une impression aussi ratée. MonAlbumPhoto possède naturellement un service après-vente où il est possible de porter réclamation pour obtenir gratuitement un nouvel exemplaire d’un produit défectueux. Mais cette solution n’est souhaitable pour personne, et la mauvaise expérience que nous avons eue ne nous incitera bien évidemment pas à nous tourner vers cette société pour réaliser nos futures créations.

Lire aussi :

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Les prix
MonAlbumPhoto.com Premium Carré
Il n'y a actuellement aucune offre.
Contenus sponsorisés