Noriko Yamada reçoit le prix Zooms Japan 2017 — de la presse — pour son travail tout en sensibilité autour des émotions et de la lumière.

Zooms 2017 JapanNoriko Yamada (2e en partant de la gauche) lors de le remise du prix Zooms Japan en février 2017.

Depuis deux ans, les Zooms du Salon de la Photo en France voyagent également au Japon à l'occasion du CP+. Les travaux des lauréats français sont présentés au public, lors de la remise des prix des Zooms Japon. Durant la cérémonie, les rédacteurs en chef des deux magazines représentés au Japon doivent sélectionner l'un des photographes japonais pour présenter leur travail. Récipiendaire, avec le superbe travail de Julien Coquentin, du prix de la presse 2016, j'ai décidé de soutenir le travail de la jeune photographe Noriko Yamada.

Crédit photo : Noriko Yamada

Noriko nous explique que son travail lui a été inspiré par sa mère, avec qui elle avait des difficultés à communiquer. C'est par la photographie que le contact familial s'est renoué.

J'ai été séduit par ces grains de lumière que Noriko a créés en perçant manuellement et patiemment ses propres images et en les rephotographiant. La végétation si fragile émet ici une lumière enveloppante, diffuse et apaisante. Mais c'est également ce "fluide" lumineux autour du personnage qui est très fort. Toutes les émotions, les larmes, les sentiments et sans doute les souffrances semblent s'échapper de tous les pores du sujet, comme une libération. Une libération verbale également, car on imagine ces points de lumière comme des mots qui sortent de la bouche. Ces éléments de communication qui ont tant manqué à Noriko Yamada sont ici représentés

Crédit photo : Noriko Yamada   Crédit photo : Noriko Yamada       yamada-002    
yamada-008
yamada-010
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés