C'est le photographe norvégien Terje Abusdal qui a remporté cette année le prix Prix Leica Oskar Barnack 2017 avec sa série "Shash & Burn". Son travail sur les Skogfinn (les Finlandais de la forêt), un groupe ethnique norvégien attaché à la nature. Il remporte la jolie somme de 25 000 euros ainsi qu'un équipement complet Leica.

Terje Abusdal entame son projet "Slash & Burn" (Abattis-brûlis) à la fin de ses études à la Danish School of Journalism. "Slash & Burn" devient par la suite un projet au long cours. Durant 3 années, Abusdal se plonge dans les traditions des Skogfinn, une minorité reconnue depuis par l’État norvégien. Les Skogfinn sont des immigrants finlandais venus s’installer en Norvège au milieu du XVIIe siècle. Les Skogfinn pratiquaient la culture sur brûlis et exploitaient des hectares de forêt. Au bout quelques années, l’épuisement des sols a forcé ces agriculteurs à rechercher de nouvelles terres. Les Skogfinn entretiennent d'étranges relations avec la nature fondées sur des traditions chamaniques associant la magie et le mystère. Toutes sortes de rituels, sorts et symboles rythment la vie quotidienne des Skogfinn. C'est cette culture disparue que Terje Abusdal a tenté de ranimer. Mais comment est-il possible de la photographier ? Dans ses clichés, Terje Abusdal entretient le flou entre la réalité et la fiction. "J’ai ajouté à l’histoire certains éléments du passé des Skogfinn, tels que le feu, la fumée et le chamanisme", explique le photographe. Le documentaire et l’imaginaire s’entremêlent dans ses images d’une façon à la fois organique et intrigante. Une force suggestive et un certain mysticisme émanent de ces photos, issues de la démarche délibérée de créer un univers fictif, un monde magique.

Le site de Terje Abusdal

À propos de l'édition 2017 du Prix Leica Oskar Barnack

L'édition 2017 est la 37e édition de ce prestigieux prix qui récompense deux photographes chaque année. Quelque 2 500 photographes originaires de 104 pays ont postulé à cette édition. C'est Sergey Melnitchenkol, un jeune photographe ukrainien, qui remporte le Prix Découverte avec sa série "Behind the Scenes" et reçoit 10 000 euros et un équipement Leica complet. La remise des prix qui se déroulait habituellement lors de la semaine d'ouvertures des Rencontres d'Arles aura lieu le 13 septembre prochain à Berlin. Outre les deux photographes consacrés, Leica soutient aussi les 10 finalistes en leur offrant une dotation de 2 500 euros. Cette année, vous pourrez découvrir l'exposition des deux lauréats à l'occasion de Paris Photo, du 9 au 12 novembre prochain au Grand Palais.

Le site dédié au Prix Leica Oskar Barnack

Lire aussi :

Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Contenus sponsorisés