Graineux, granuleux, charbonneux, denses, sombres... Les qualificatifs se mêlent et se répondent pour désigner les clichés d'Erwan Morère. La galerie Les Filles du Calvaire nous offre la possibilité de contempler des extraits de ses différentes séries. On en ressort forcément carbonisé.

Malmousque #22, 2013-2017. Courtesy Galerie Les Filles du CalvaireMalmousque #22, 2013-2017. Courtesy Galerie Les Filles du Calvaire
Malmousque #27, 2013-2017. Courtesy Galerie Les Filles du CalvaireMalmousque #27, 2013-2017. Courtesy Galerie Les Filles du Calvaire

Diplômé de l'École Nationale de la Photographie d'Arles en 2010, Erwan Morère vit et travaille actuellement à Avignon. Il nous livre une vision très personnelle de son environnement. Un environnement noir, dense, opaque, avec la plupart du temps des corps humains lumineux. Son œil est pour le moins contrasté, granuleux et rugueux, et ses clichés happent le notre regard avec un magnétisme impressionnant.

Singapour, 2016, Courtesy Galerie Les filles du calvaireSingapour, 2016, Courtesy Galerie Les filles du calvaire
Ciel #04, 2016, Courtesy Galerie Les filles du calvaireCiel #04, 2016, Courtesy Galerie Les filles du calvaire

Malmousque # 08, 2013-2017. Courtesy Galerie Les Filles du Calvaire

Tristes Tropiques #10, Colombie, 2015. Courtesy Galerie Les Filles du Calvaire

Exposition

Erwan Morère – Vertige
Du 17 mai au 17 juin 2017
Galerie Les Filles du Calvaire
17 rue des Filles-du-Calvaire, 75003 Paris
Du mardi au samedi, de 11h à 18h30

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenu sponsorisé