Dans le Paris d'Antoine Biron, une chose dérange et amuse en même temps. Tous les habitants se ressemblent dans leur manière de s'habiller ou de se comporter. Bienvenue dans Mimétisme.

Touristes mangeant une glace à Montmartre, Paris. Crédit photo : Antoine BironMange ta glace. Photo Antoine Biron

Peux-tu te présenter et nous expliquer ta démarche photographique ?

Antoine Biron – Graphiste de formation, je travaille depuis plusieurs années pour les sites des chaînes jeunesse Gulli, Tiji et CanalJ. La photographie est une passion que j'ai développée au cours des 10 dernières années. J’ai commencé en même temps que l’apparition des premiers numériques ; plusieurs boîtiers se sont succédé depuis  je travaille actuellement avec un Canon 5D Mk II. Au départ, je m'intéressais à la photographie de paysage, de friches industrielles et au lightpainting. Depuis quelques années, je m’oriente plutôt vers la photographie de rue et la photographie conceptuelle. Du fait de mon métier sans doute, la retouche a toujours fait partie intégrante du processus photographique. J’aime trouver le traitement juste, mais aussi manipuler les images afin de leur donner une autre dimension, créer un questionnement, un effet de surprise... Pour le moment, je me suis concentré sur la photo ; les démarches dans le but d'exposer ont été rares. Une première exposition de mon travail a eu lieu durant le Festival OFF de Visa pour l'image 2014 à Perpignan

Passants et touristes sur les escaliers du Trocadéro à Paris. Crédit photo : Antoine BironCaméléons. Photo Antoine Biron

Comment est née cette série ? Tes images, au premier abord assez "normales", questionnent : comment est-ce possible de réaliser de tels clichés ?

A. B. –Mimétisme est une série qui épingle les attitudes et les tenues vestimentaires semblables des touristes venus visiter la capitale. Plus généralement, c’est une tendre caricature de notre manière d’être, une façon de montrer que l’on est tous des êtres humains pas très différents avec nos tics, nos mimiques…

À partir de centaines d’images prises en l’espace d’environ 1 heure pour chaque session, je reconstitue un instantané selon ma propre vision. J’essaie de condenser dans cette image ce qui pour moi a été le plus représentatif de ce qui s’est passé durant la séance, ce sur quoi j’ai focalisé mon attention aussi. Certaines images rendent compte d’un comportement répété par une population dans un lieu à un moment donné. D’autres sont plus construites à partir d’une idée graphique. Je remodèle la réalité afin de créer une cohérence dans l’image, mais sans jamais effectuer de retouche sur le décor ou sur la position des personnages. Cette démarche engendre des photos poétiques, graphiques, humoristiques ou seulement descriptives.

Passants et touristes sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor, à Paris. Crédit photo : Antoine BironRainbow. Photo Antoine Biron

Passants et touristes sur les escaliers du Trocadéro à Paris. Crédit photo : Antoine BironColors ! Photo Antoine Biron

Passants et touristes sur les escaliers du Trocadéro à Paris. Crédit photo : Antoine BironComplètement Zébrés. Photo Antoine Biron

Passants et touristes sur les escaliers du Trocadéro à Paris. Crédit photo : Antoine BironKooples. Photo Antoine Biron

Passants et touristes sur les escaliers auprès de la statue du Général de Gaulle de Jean Cardot, avenue des Champs-Elysées (place Clémenceau) à Paris. Crédit photo : Antoine BironMarchons, marchons ! Photo Antoine Biron

Passants et touristes sur les escaliers du Trocadéro à Paris. Crédit photo : Antoine BironComplètement Zébrés². Photo Antoine Biron

> Le site Internet d'Antoine Biron
> Antoine Biron sur Tumblr

Mimétisme
Exposition jusqu'au 26 mars
Café le Vestibule
40, rue Sedaine, 75011 Paris.

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenu sponsorisé