comparatif imprimantes A3

Fini l’obscurité et les odeurs de révélateurs dans sa salle de bain, le numérique est là. La finalité première d’une photo quelle soit argentique ou numérique est le tirage. Une photographie est objet qui se regarde, qui se touche, qui se manipule. Les évolutions numériques ont tendance à dématérialiser l’objet photographie. Il existe pléthore de solutions de tirage numérique.

Une imprimante jet d’encre photo A3+ est un des grands fantasmes des amateurs de photo numériques. Les derniers modèles d’imprimantes intègrent désormais tous les éléments nécessaires pour réaliser des tirages de qualité Labo Pro chez soi : variété des couleurs d’encres, encres pigmentaires, résolutions d’impression élevées, gestion des supports épais, etc. Les trois grands constructeurs Canon, Epson et HP proposent des imprimantes A3+ expertes ou professionnelles à des prix attractifs.

Est-t-il simple d’utiliser ce type de matériel ? A combien revient le tirage d’une photo ? Quel modèle choisir ? Afin d’y voir plus clair dans cet univers obscure nous avons testé les trois modèles suivants : HP Photosmart Pro B1980, Epson Stylus Photo R2880 et la Canon Pixma Pro 9500 Mark II. Les deux premiers modèles ne sont pas des nouveautés et sont des modèles déjà bien éprouvés. En revanche, la Canon Pixma Pro 9500 Mark II est l'imprimante A3+ avec laquelle Canon compte bien reprendre des parts de marché sur un segment où la marque est restée en retrait pendant plus de 2 années.

| | |

| | | |

Canon Pixma Pro 9500 Mark II : Caractéristiques

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Sortie tout récemment, le Pixma Pro 9500 Mark II vient remplacer la Pro 9500. Elle se positionne dans le haut de gamme des imprimantes photo Pixma professionnelles. Elle fonctionne grâce à un jeu de 10 encres pigmentaires (Lucia) intégrant des encres vertes et rouges (afin d’augmenter le nombre de couleurs reproductibles : le gamut). Associé à un traitement de 16 bits par canal, elle est capable de reproduire une richesse de tons encore inégalée. Pour les tirages noirs et blancs elle utilise un noir Photo (pour les papiers brillants), un noir Mat ainsi qu’un gris. Elle peut réaliser des tirages du 10x15 cm à l'A3+ sans marges jusqu'à 1,2 mm d'épaisseur (chargement papier à plat pour les supports épais), elle imprime également sur des CD. L'imprimante peut réaliser des tirages en 4800x2400 dpi.
  • Technologie :

    jet d'encre

  • Nombre d'encres :

    10 : Magenta – Jaune – Cyan – Cyan clair – Magenta clair – Noir Photo – Noir Mat – Gris clair – Vert - Rouge

  • type d'encre :

    pigmentaire Lucia

  • Contenance cartouche :

    14 ml

  • Formats :

    du 10x15 cm au A3+

  • Résolution maximale :

    4800 x 2400 dpi

  • Épaisseur du support :

    1,2 mm

  • Chargement du papier :

    bac vertical. À plat

  • Logiciel livré :

    Easy PhotoPrint, EX Easy PhotPrint Pro,CD Label Print, Adobe Photoshop Element 6

  • Interfaces :

    USB pictbridge

  • Dimensions :

    660x355x193 mm

  • Poids :

    15,2 Kg

  • Autres :

    Impression sur CD Correction de la lumière ambiante.

Epson Stylus Photo R2880 : Caractéristiques

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Sortie en Mai 2008, la **Stylus Photo R2880** se positionne dans le haut de gamme des imprimantes photo jet d'encre A3+ d'Epson (la R1400 et la R1900 proposant également ce format de tirage). La R2880 fonctionne avec un jeu de 9 encres pigmentaires (UltraChrome K3) associées à des têtes d'impression MicroPiezo (taille de goute variable et taille de goute minimale de 1,5 picolitre).

Elle peut réaliser des tirages du 10x15 cm à l'A3+ sans marges jusqu'à 1,3 mm d'épaisseur, elle imprime sur des CD et peut accueillir des papiers en rouleau. La richesse des couleurs reproductibles (gamut) est assurée par l'utilisation de nouvelles LUT (développées par Epson) et l'ajout d'une nouvelle couleur : Vivid Magenta ainsi que la possibilité d'imprimer à 16 bit par canal. Pour les tirages en noir et blanc l'imprimante dispose de deux gris (gris et gris clair), d'une encre noire conçue pour les papiers brillant et un noir mat pour les papiers mat.

La finesse d'impression est, quant à elle, assurée par l'utilisation d'encres claires (Cyan, Magenta et Gris) associées aux têtes d'impression MicroPiezo. L'imprimante peut réaliser des tirages en 5760x1440 dpi (avec des papiers spéciaux).

  • Technologie :

    jet d'encre

  • Nombre d'encres :

    9 (8 emplacements) Magenta – Jaune – Cyan – Cyan clair – Magenta clair – Noir Photo – Noir Mat – Gris – Gris clair

  • type d'encre :

    pigmentaire UltraChrome K3

  • Contenance cartouche :

    11,4 ml

  • Formats :

    du 10x15 cm au A3+

  • Résolution maximale :

    5760 x 1440 dpi

  • Épaisseur du support :

    1,3 mm

  • Chargement du papier :

    bac vertical. Rouleau

  • Logiciel livré :

    Epson Creativity Suite, Adobe Photoshop Element 5

  • Interfaces :

    2x USB, pictbridge

  • Dimensions :

    214 x 616 x 332 mm

  • Poids :

    12 Kg

  • Autres :

    Impression sur CD

HP Photosmart Pro Série B9180 : Caractéristiques

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Sortie en Juin 2006, la PhotoSmart Pro B9180 se positionne dans la catégorie des imprimantes photo professionnelles de HP. Elle fonctionne avec un jeu de 8 encres pigmentaires (Vivera) qui assurent une durée de vie des tirages jusqu'à deux siècles (avec support papier HP spécifique). Ces cartouches disposent d'une quantité d'encre supérieure à la moyenne qui garantie une bonne autonomie des réservoirs.

Elle peut réaliser des tirages du 10x15 cm à l'A3+ sans marge jusqu'à 1,5 mm d'épaisseur (système de chargement papier à plat pour les supports épais).

La fidélité des couleurs est optimisée grâce à un système d'étalonnage densitométrique en circuit fermé intégré dans l'appareil. La finesse d'impression est, quant à elle, assurée par l'utilisation d'encres claire (Gris, Cyan et Magenta). L'imprimante peut réaliser des tirages en 4800x1200 dpi.

  • Technologie :

    jet d'encre

  • Nombre d'encres :

    8 Magenta – Jaune - Cyan – Magenta clair – Cyan clair – Noir Photo – Noir Mat – Gris clair

  • type d'encre :

    pigmentaire Vivera

  • Contenance cartouche :

    27 ml

  • Formats :

    du 10x15 cm au A3+

  • Résolution maximale :

    4800 x 1200 dpi

  • Épaisseur du support :

    1,5 mm

  • Chargement du papier :

    bac vertical. À plat

  • Logiciel livré :

    HP Photosmart Premier, HP ProPrint

  • Interfaces :

    USB, ethernet

  • Dimensions :

    673 x 429 x 241 mm

  • Poids :

    17,12 Kg

  • Autres :

    • Ecran LCD, système d’étalonnage densitométrique intégré

Prise en mains

L’HP Photosmart Pro B9180 est l’imprimante la plus massive et la plus lourde des trois modèles. Elle ne pèse pas moins de 17,1 kg pour des dimensions assez encombrantes 673x429x241 mm.

Malgré ces caractéristiques imposantes, c’est elle qui engendre le plus de vibration pendant l’impression. Il faut absolument la disposer sur un meuble lourd et stable afin que les tremblements n’affectent pas la qualité des tirages. La finition professionnelle est indéniable : écran LCD sur le dessus de l’appareil, accès aux cartouches sur le côté sans avoir à ouvrir le capot, plaque d’aluminium sur le plateau de réception papier, volet rétractable pour le plateau de chargement papier à plat, etc. L’imprimante massive inspire la solidité et la qualité de construction.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Détails de l'imprimante HP Photosmart Pro B9180.

L’imprimante est livrée dans un énorme carton avec un jeu de 8 cartouches d’encres Vivera de type HP 38, intéressant compte tenu de la contenance des cartouches d’encres. Elle est également livrée avec un pack de papier d’étalonnage. Les têtes d’impression sont à installer au premier déballage de la machine.

La Canon Pixma Pro 9500 Mark II est l’imprimante la moins encombrante et la plus discrète. Elle pèse tout de même un peu plus de 15 Kg. Dans sa position « fermée », ses dimensions lui permettent d’être facilement rangée dans un placard. Cette imprimante est également très discrète lors de son fonctionnement : elle ronronne et ne génère que très peu de vibrations.

La finition est remarquable, l’objet est beau et ne ressemble pas à une imprimante dans sa position « fermée ». Le revêtement supérieur est réalisé avec un effet granité qui rappel le design des reflex numériques EOS professionnels. Les plateaux de réception papier et de chargement à plat se déplient en douceur avec un système de ressors. Le design est simple et épuré : deux gros boutons et un voyant d’activité.
comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Détails de la Canon Pixma Pro 9500 Mark II.

Elle est livrée dans un bel emballage (Canon a particulièrement travaillé le design du carton) avec un jeu de 10 cartouches d’encres Lucia, la tête d’impression et le support d’impression CD. On peut tout de même déplorer la qualité du mode d’emploi papier livré dans 27 langues différentes (vive l’écologie !) qui est très mal conçu et peu détaillé. Elle est également livrée avec Adobe Photoshop Element 6 qui apporte un plus indéniable à l’achat de cette imprimante.

L’Epson Stylus Pro R2880 est l’imprimante la plus classique au niveau du design. C’est la plus légère avec seulement 12 Kg. Ses dimensions (214x616x332 mm) lui permettent d’être manipulée et rangée assez simplement. L’imprimante est relativement bruyante et génère quelques vibrations en cours d’utilisation.

Détails de l’Epson Stylus Photo R2880.

La finition de l’Epson est très classique voir un peu légère pour un appareil à ce prix. L’imprimante est faite entièrement de plastique coloré : noir et gris clair. Le plateau de réception papier semble assez fragile, d’autant plus si l’on déploie les panneaux A3.

Elle est livrée avec un jeu de 9 cartouches (Ultra Chrome K3) et le support pour impression CD. Elle dispose en plus d’un mode d’emploi numérique très bien fait et complet. Dommage que la version 5 (PC) et 4 (Mac) d’Adobe Photoshop Element soit livré alors que l’on en est à la version 7 du logiciel.

L’HP Photosmart Pro B9180 dispose de deux types de chargement papier. Le principal utilise un bac pouvant accueillir une relative grande quantité de feuille situé sous le plateau de réception. Le chemin des feuilles depuis ce bac engendre une courbure à 180 ° pour pouvoir les retourner et placer la surface à imprimer en face des têtes d’impression. Cette méthode de chargement fonctionne jusqu’à un certain grammage et une certaine souplesse de papier. En effet au cours des tests, il était impossible d’utiliser le chargement principal avec le papier Ilford Baryté en 300g.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Bac de chargement papier principal **HP Photosmart Pro B9180**.

Pour les supports les plus lourds et les moins souples, l’HP Photosmart Pro B9180 dispose également d’un chargement secondaire à plat. Son fonctionnement consiste à amorcer la feuille sur un second plateau de réception (qui s’abaisse ou se replie au besoin). Son utilisation est délicate car il faut parfaitement aligner son support avec des repères disposés sur le plateau. Il faut également prévoir la place nécessaire derrière l’imprimante (la longueur du papier) pour éviter de tordre la feuille ou d’engendrer un bourrage papier. Cependant cette technique permet d’imprimer sur des supports épais (1,5 mm maximum) et très lourds (jusqu’à 800 g.m²).

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Plateau de réception secondaire pour le chargement à plat de la **HP Photosmart Pro B9180**.

La Canon Pixma Pro 9500 Mark II dispose d’un système de chargement principal vertical classique et d’un support à plat. Elle dispose d’un ingénieux système qui permet de déployer derrière l’imprimante des supports pour soutenir le papier lors d’un chargement à plat. En plus elle intègre deux petites roulettes qui permettent de déplacer très rapidement et simplement l’imprimante afin de gagner la place nécessaire à l’arrière pour le chargement à plat.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Principe de chargement à plat de la **Canon Pixma Pro 9500 Mark II**.

Par comparaison, le papier Ilford baryté est passé sans soucis dans le système de chargement vertical (la courbure papier étant beaucoup moins importante que dan la HP). L’Epson Stylus Pro R2880 dispose d’un système de chargement vertical comme la Canon. Elle ne dispose pas d’un système de chargement à plat mais peut fonctionner avec du papier en rouleau (cela permet de réaliser des panoramiques de grande longueur).

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Chargement vertical de l’**Epson Stylus Pro R2880**.

C’est sur la HP Photosmart Pro B9180 que le remplacement des cartouches est le plus pratique. En effet, comme sur une imprimante professionnelle, les cartouches sont disposés sur le côté de l’imprimante et accessibles par un tiroir. Elles sont reliées aux différentes têtes d’impression par des tuyaux en plastiques. Cela justifie la contenance des cartouches plus importante que celles des Canon et Epson : il faut pouvoir remplir les tuyaux !

Il n’est donc pas nécessaire d’ouvrir l’imprimante pour changer une cartouche. De plus l’imprimante affiche en sur son petit écran l’état des 8 cartouches.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Trappe d’accès aux cartouches et affichage du niveau d’encre sur le LCD pour la **HP Photosmart Pro B9180**.

Sur les Canon Pixma Pro 9500 Mark II et Epson Stylus Pro R2880, le remplacement est très classique. Pour pouvoir changer une cartouche, il faut soulever le capot supérieur de l’imprimante. Les cartouches viennent se positionner aux dessus des différentes têtes d’impression. On retrouve chez Canon un voyant lumineux rouge qui indique que la cartouche a été correctement installée.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

L’accès aux cartouches d’encre chez Canon et Epson.

Les trois pilotes d’imprimantes peuvent afficher un état de la contenance des cartouches avec une certaine précision. Pendant l’impression avec l’Epson, le pilote affiche une fenêtre de l’état d’avancement incluant le niveau des cartouches et la possibilité d’acheter en ligne des cartouches neuves : on n’arrête pas le progrès !

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les informations de niveau d’encre des trois pilotes.

Les contenances des cartouches ne sont pas les mêmes pour les trois constructeurs. Les cartouches pour la HP Photosmart Pro B9180 proposent une contenance de 27 ml alors que celles des Canon Pixma Pro 9500 Mark II et Epson Stylus Pro R2880 ont une contenance de 14 ml et 11,4 ml. Il faudra donc changer plus souvent les cartouches chez Canon et Epson que chez HP.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les trois types de cartouche.

Les trois imprimantes fonctionnent en USB. Comme toujours, les câbles USB ne sont pas fournis, ce qui est très surprenant compte tenu du prix de ces appareils.

L’Epson Stylus Pro R2880 dispose de deux ports USB situés à l’arrière de l’appareil qui permettent de connecter l’imprimante à deux ordinateurs simultanément. Cette option est très pratique bien que très limitée en USB, un port réseau aurait été plus judicieux.

La HP Photosmart Pro B9180 propose deux connectiques, une USB et une réseau. Il est donc possible de connecter son imprimante à un réseau domestique ou professionnel et de la partager avec plusieurs ordinateurs. Il est étrange que cette option ne soit présente que chez HP alors qu’un bon nombre de multifonctions chez Canon et Epson la propose. La Canon Pixma Pro 9500 Mark II, elle, ne dispose que d’un seul port USB.

Les Canon Pixma Pro 9500 Mark II et Epson Stylus Pro R2880 sont équipées en plus d’une connectique USB en façade compatible PictBridge. Le protocole PictBridge permet de pouvoir directement connecter un appareil photo numérique à son imprimante et de réaliser des tirages de photos sans passer par l’intermédiaire d’un ordinateur. Cette fonction laisse perplexe dans l’utilisation de ce type de machine.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les ports USB PictBridge de la Canon et de l’Epson.

Le pilote d’impression (le driver) est le cerveau d’une imprimante. C’est un élément fondamental au même titre que le DSP (Digital Signal Processor) d’un appareil photo numérique. Selon les constructeurs, les pilotes d’impression proposent plus ou moins de paramètres à régler. Le pilote permet de gérer le papier (format, chargement, etc.), la qualité d’impression, la gestion de la couleur, etc.La fenêtre du pilote s’affiche dès lors que l’on lance une impression depuis n’importe quel type de logiciel.

Le pilote HP dispose des options de bases pour contrôler son imprimante :

  • Choix du type du type de papier (on retrouve les principaux papiers de la gamme HP compatibles ainsi que les papiers de type beaux-arts Hahnemuhle) Qualité (ppp max pour la qualité maximale)

  • Gestion de la couleur : ColorSmart (sRGB) – Niveau de gris – Adobe 98

  • Optimisation des couleurs (gestion de la couleur par l’imprimante) : saturation – luminosité – nuances - CMJN

  • Volume d’encre comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Captures d’écran du pilote HP sous Mac OS X.

Le pilote Canon dispose des options de bases pour contrôler son imprimante :

  • Choix du type de support (Toute la gamme Canon, papiers beaux arts, canvas, etc.)

  • Qualité d’impression (Haute pour la qualité maximale)

  • Une option pour imprimer en niveaux de gris

  • Optimisation des couleurs avec des choix de preset (Standard, Tons linéaires, Vivid Photo) et de différents paramètres : CMJ – luminosité – intensité – contraste
    comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Captures d’écran du pilote Canon sous Mac OS X.

Le pilote Epson est le plus complet, il dispose des options suivantes :

  • Choix du support (en fonction du type d’encre noir inséré dans la machine, les papiers compatibles apparaissent)

  • Choix du mode d’impression : couleur (mode 16 bits par canal) – Noir et Blanc Photo avancé (choix de la tonalité) – Niveaux de gris

  • Paramètres couleurs : calibration Epson - PhotoEnhance

  • Qualité : SuperPhoto 5760 dpi pour la qualité maximale (option rapide ou non)

  • Optimisation des couleurs : gamma – luminosité – contraste – saturation – CMJ
    comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Captures d’écran du pilote Epson sous Mac OS X.

Les pilotes de la Canon et de l’HP sont assez basiques et ne proposent que peu de réglages. Le pilote de l’Epson est beaucoup plus complet avec beaucoup de paramètres à régler. Une grande quantité de paramètres à régler n’est pas forcement synonyme de performances. Dans certains cas, cela a plus tendance à embrouiller les utilisateurs qu’à apporter un réel plus dans la qualité d’impression. On apprécie cependant les modes spéciaux pour les tirages noir et blanc du pilote Epson.

Généralement, sur ce type de matériel, le temps d’impression n’est pas un paramètre fondamental. On préfère privilégier la qualité d’impression à la vitesse.

Cependant pour certains utilisateurs qui désireraient avoir un usage semi-professionnel ou professionnel de ces imprimantes, la vitesse d’impression peut être critique. Par exemple, un photographe de mariage qui veut proposer des tirages A3 « sur place » peut nécessiter d’une imprimante rapide afin de pouvoir tenir le rythme de ses commandes.

Les vitesses d’impression ne sont pas équivalentes pour ces trois imprimantes. Afin de les départager, nous avons chronométré l’impression de notre visuel test en A4 et en A3 en qualité maximale (les pires conditions pour le temps d’impression) : « ppp maximal » (HP), « SuperPhoto – 5760dpi » (Epson) et « Haute » (Canon).

HP PhotoSmart B1980 Epson Stylus Photo R2880 Canon Pixma Pro 9500 MK II
Tirage A4 4 minutes 9 minutes 50 sec. 5 minutes 10 sec.
Tirage A3 5 minutes 12 minutes 30 sec. 9 minutes 18 sec.

Bien entendu, ces temps sont indicatifs et dépendent du contenu de l’image à imprimer. Pour ce qui est du niveau sonore, c’est la HP qui est la plus bruyante et qui engendre le plus de vibrations (il faut absolument la placer sur un meuble lourd et stable). Elle est suivie par l’Epson puis par la Canon qui reste la plus silencieuse et la plus discrète.

Coût des consommables

Le gros point noir dans l’utilisation d’une imprimante, quelle qu’elle soit, c’est le prix des cartouches d’encres. Ces imprimantes utilisent un nombre important (entre 8 et 10) d’encres de haute qualité pigmentaires qui garantissent la qualité des tirages : finesses des nuances et des couleurs. Heureusement elles utilisent des réservoirs séparés selon les couleurs qui permettent de changer uniquement la couleur manquante.

Une imprimante fonctionne sur une logique CMJN (Cyan, Magenta, Jaune et Noir) : synthèse soustractive. Afin d’améliorer le rendu des détails, on intègre des couleurs intermédiaires : cyan clair, magenta clair, gris. Pour améliorer le nombre de couleurs reproductibles, certains constructeurs (Canon) intègrent des couleurs supplémentaires : le rouge et le vert. Enfin pour optimiser le rendu des tirages noirs et blancs, on intègre des encres noirs spécifiques : noir photo et noir mat.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les trois types de cartouche.

La Canon Pixma Pro 9500 Mk II dispose du plus grand nombre d’encres différentes, 10 au total :

  • Magenta – Jaune - Cyan - Cyan Photo (clair) - Magenta (clair) - Noir Photo – Noir mat – Gris Clair - Vert – Rouge

L’Epson Stylus Pro R2880 dispose de 9 encres différentes pour 8 emplacements dans l’imprimante :

  • Magenta – Jaune – Cyan – Cyan Clair – Magenta Clair - Noir Photo – Noir Mat – Gris – Gris Clair

Selon le type de papier utilisé (mat ou brillant), il faut changer la cartouche de noir (Noir Photo et Noir Mat). Cette opération est assez contraignante et gourmande en consommation d’encre. A chaque changement de cartouche, l’imprimante purge la tête d’impression. Dans l’idéal, il faudrait donc deux R2880, une pour les tirages sur papier mat et une pour les tirages sur papier brillant.

L’HP Photosmart Pro B9180 dispose seulement de 8 encres différentes :

  • Magenta – Jaune – Cyan – Magenta Clair – Cyan Clair - Noir Photo – Noir Mat - Gris Clair

Voici un tableau comparatif des coûts des encres pour les trois imprimantes.

HP
PhotoSmart B1980
Epson
Stylus Photo R2880
Canon
Pixma Pro 9500 MK II
Nombre de cartouche 8 9 10
Technologie Vivera UltraChrome K3 Lucia
Prix moyen par cartouche 32 euros 13 euros 12,50 euros
Contenance 27 ml 11,4 ml 14 ml
Prix moyen au ml 1,18 euros 1,14 euros 0,89 euros
Prix total moyen du « plein ». 256 euros 117 euros 125 euros

C’est donc l’encre HP qui coûte la plus cher, environ 1,18 € par millilitre, ce qui porte le prix d’un jeu complet de cartouches à plus de 250 €. Ce type de tarifs peut être très dissuasif pour des amateurs, heureusement que l’imprimante ne fonctionne qu’avec 8 encres différentes ! Les encres Canon sont les moins chers mais l’utilisation de 10 encres différentes porte le prix du jeu complet à environ 125 €.

Il est très difficile de pouvoir prédire avec précision l’autonomie des cartouches. Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte : le contenu des images, le type et le format de papier, la fréquence d’utilisation de la machine, etc.

Un autre coût non négligeable dans l’utilisation de ce type d’imprimante est le papier. En effet la qualité d’un tirage jet d’encre dépend de la qualité de l’imprimante, de la qualité des encres utilisées et enfin et surtout de la qualité du papier.

L’intérêt majeur de ce type d’imprimante est la possibilité de pouvoir réaliser des tirages sur du papier de qualité à fort grammage dans des formats pouvant monter jusqu’au A3+.

HP
PhotoSmart B1980
Epson
Stylus Photo R2880
Canon
Pixma Pro 9500 MK II
Grammage accepté (en g.m²) 80 à 800 NC 64 à 300
Epaisseur maximale 1,5 mm 1,3 mm 1,2 mm

C’est la HP Photosmart Pro B9180 qui accepte le plus large panel de support avec une compatibilité avec des grammages allant jusqu’à 800 g.m·² et des épaisseurs jusqu’à 1,5 mm. Epson ne communique pas le grammage maximal qu’accepte l’imprimante, au cours de nos tests nous avons utilisés des papiers de 300 g.m·² sans aucun problème. Généralement pour les papiers à fort grammage, on utilise un système de chargement papier secondaire (Canon et HP).

Bien que les constructeurs préconisent l’utilisation de leurs imprimantes avec leurs propres papiers, il existe un grand nombre de fabricants indépendants qui proposent des gammes très variées de papier compatibles. Dans une logique comparative, il est nécessaire de tester les trois imprimantes avec le même papier. Les différents tests sont réalisés avec des papiers Ilford.

Voici la liste des papiers Ilford utilisés pour les tests :

Ilford, Smooth Gloss Paper (290 g .m·²), Gallerie : 19,90 € (prix indicatif) les 25 feuilles A4

Ilford, Smooth Pearl Paper (290 g .m·²), Gallerie : 19,90 € (prix indicatif) les 25 feuilles A4

Ilford, Gold Fibre Silk (310 g .m·²), Gallerie : 20,90 € (prix indicatif) les 10 feuilles A4

Ilford est un acteur historique (société fondée en 1879) dans la fabrication de produits photographiques, tant pour l’impression jet d’encre que pour les procédés argentiques couleur. Racheté en 2005 par Oji (le plus grand fabricant de papier japonais), Ilford développe, entre autres, une gamme complète de supports jet d’encre destinés aussi bien aux professionnels qu’au grand public. La gamme de papiers Ilford Gallerie est spécialement conçue pour les imprimantes à jet d’encre. On peut trouver des papiers brillants, perlés, baryté et mat. Ces papiers sont équipés d’un couchage nanoporeux HDR (High Dynamic range). Ils sont compatibles avec les encres pigmentaires et à base de colorant et sont disponibles dans de nombreux formats (en feuille ou en rouleau). comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les trois papiers testés de la gamme Ilford Gallerie.

Ilford met à disposition, sur son site Internet (www.ilford.com) des profils ICC pour l’utilisation de leurs différents papiers. Les profils ICC sont personnalisés en fonction du type de papier de la marque et du modèle de son imprimante. Dans notre cas, on retrouve les modèles A3+ de Canon, Epson et HP.

En France, les produits Ilford sont distribués par Lumière Imaging. La liste des revendeurs est accessible sur le site Internet www.lumiere-imaging.fr

La restitution des détails dans ombres et la plus remarquable avec la HP Photosmart Pro B9180. En effet les différentes nuances dans les noirs sont finement reproduites et le tirage montre un noir maximum très dense. On observe le même genre de résultat chez Epson avec légèrement moins de nuances perceptibles. Chez Canon les nuances sont bien restituées mais le noir maximum est beaucoup moins dense que chez Epson et HP.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les courbes du noir au blanc (clarté L en fonction des valeurs numériques).

En laissant la gestion de la couleur à l’imprimante, on gagne en densité du noir maximum. De plus les nuances reproductibles sont plus importantes (courbe en cloche) dans les ombres mais les hautes lumières sont moins détaillés.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les courbes du noir au blanc (clarté L en fonction des valeurs numériques) avec mes réglages par défaut.>

Par contre pour la reproduction des détails dans les hautes lumières, c’est la Canon qui s’en sort le mieux. Elle arrive parfaitement à reproduire les moindres nuances dans les blancs en gardant une luminosité suffisante. Les détails des hautes lumières chez HP et Epson semblent un peu moins lumineux et moins précis.

On aurait tort de croire qu’il est simple de réaliser des tirages photo « grand format » avec ce type d’imprimante. Le tirage jet d’encre numérique est comparable au tirage photo argentique traditionnel, il apporte une contrainte supplémentaire : l’écran !

Généralement les retouches des photos sont réalisées sur cet écran et on ne demande qu’une seule chose à son imprimante : reproduire avec précision et exactitude l’image que l’on observe à l’écran. Pour réussir cela, il ne faut pas avoir peur d’user du papier et de l’encre pour les nombreux tests à réaliser avant d’obtenir le résultat voulu.

On peut comparer l’utilisation d’une imprimante avec son pilote à l’utilisation d’un reflex numérique en JPEG. L’appareil applique automatiquement et systématiquement des traitements spécifiques aux images afin d’optimiser leur rendu sur le tirage. C’est le travail du RIP (Raster Image Processor) associé au pilote d’impression et au système de gestion de la couleur.

Au même titre qu’il est impossible d’obtenir une même image avec un Canon et un Nikon à cadrage et paramètres de prise de vue équivalents, il est impossible d’obtenir le même résultat avec une imprimante Canon, Epson ou HP.

Il est particulièrement difficile de pouvoir prendre le contrôle total de son imprimante et de maîtriser ainsi le rendu esthétique de ses tirages. Cette opération nécessite un investissement temporel et financier que peu d’utilisateurs peuvent se permettre. La majorité des utilisateurs doivent se contenter des automatismes embarqués et peuvent uniquement intervenir sur les différents paramètres accessibles via le pilote de leur imprimante. Cependant, quel plaisir de pouvoir réaliser chez sois ses propres tirages photo. Quel plaisir de voir l’image apparaître au fur et à mesure en sortant de son imprimante. C’est presque comme regarder une image se former dans un bac de révélateur en tirage argentique noir et blanc.

Les résultats de ces tests comparatifs ne sont qu’une proposition. En effet les paramètres en jeux dans la réalisation de tirages jet d’encre sont beaucoup trop nombreux pour pouvoir tirer des conclusions fermes et définitives. Les tests ont été réalisés dans des conditions « normales » d’utilisation, c’est à dire telle qu’un utilisateur lambda. Bien entendu, avec du temps et du matériel spécifique (RIP d’impression par exemple) il est possible de venir corriger (dans une certaine mesure) les différents défauts que nous avons soulevés.

Ces trois imprimantes donnent des résultats très satisfaisants qui conviennent parfaitement à une grande majorité d’utilisateurs novices ou experts.

L’HP Photosmart Pro B9180 convient parfaitement pour un photographe professionnel qui désire disposer d’une chaine de production complète. En effet la qualité de construction, la rapidité et le rapport coût/tirage restent les plus avantageux sur ce modèle. Même si elle n’utilise pas autant de couleurs d’encres que ses concurrentes et dispose d’une résolution d’impression inférieure, la qualité des tirages est au rendez-vous malgré un léger manque de saturation dans les bleus et les rouges. Cette imprimante est moins adaptée à des utilisateurs amateurs. En effet malgré un prix d’achat très attractif, ses dimensions, son poids et le prix des cartouches à l’achat peuvent refroidir certains particuliers.

| |
|
|

| |

| |
|
| ## Points faibles
| thead || --- || ## Points forts
| thead || --- || Qualité de fabrication professionnelle || Ecran LCD et rangement cartouches || Prix || Restitution des détails dans les ombres || Restitution des teintes chair | | Vibrations et niveau sonore || Prix de l’encre || Nombre de cartouche || Plateau de chargement supports épais | |

La Canon Pixma Pro 9500 Mark II est un outil parfait pour les photographes amateurs et experts qui désirent se faire plaisir en réalisant des tirages à domicile. Son encombrement et son design en font un objet qui prendra facilement sa place sur un bureau. Les encres Lucia sont les moins chers comparées à ses concurrentes. L’imprimante est simple à utiliser et livré avec tous les accessoires nécessaires y compris le logiciel de retouche d’image (Adobe Photoshop Element 6). Mis à part quelques déceptions au niveau de la restitution des teintes chair, la qualité d’impression est bien présente et ravira tous les utilisateurs.

| |
|
|

| |

| |
|
| ## Points faibles
| thead || --- || ## Points forts
| thead || --- || Design || Prix de l’encre || Discrétion || Restitution des détails dans les hautes lumières | | Connectiques || Restitution des teintes chair | |

L’Epson Stylus Photo R2880 est probablement la grande gagnante au niveau de la qualité d’impression. Densité des noirs, gamut, saturation, reproduction des teintes chair ; les résultats sont excellent avec tous types de visuels. Cependant la qualité de construction et l’ergonomie viennent entacher le palmarès de cette belle machine. Elle est plus adaptée à des utilisateurs experts qui sauront passer outre ses défauts et tirer le meilleur parti de ses capacités. Son utilisation est peu adaptée aux professionnels : changement de cartouche noir photo et noir mat, lenteur.

| |
|
|

| |

| |
|
| ## Points faibles
| thead || --- || ## Points forts
| thead || --- || Chargement papier rouleau || Encombrement || Pilote d’impression || Saturation et gamut | | Finition et design || Prix || Changement encre noir mat et noir photo | |

Analyse comparative

L’analyse comparative se base sur une évaluation subjective visuelle réalisée sur des tirages d’images tests Plusieurs « observateurs » ont participé à l’expérience. L’analyse comparative se base également sur une série de mesures « objectives » qui permettent de corroborer ou non les conclusions de l’analyse visuelle. Le Pixelo Test Chart est composé de plusieurs visuels test (spécialement choisis pour juger du rendu des couleurs, des valeurs et des détails) et des différents éléments nécessaires aux mesures « objectives » (couleur, contraste et résolution).

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Pixelo Test Chart © version A3.

Dans un premier temps nous avons imprimés les images test en utilisant nos propres profils. Par la suite nous avons imprimé les images en laissant l’imprimante gérer les couleurs.

Neutralité et teintes chair

C’est le tirage issu de l’Epson qui est le plus neutre (visuel du verre d’eau et dégradés de gris). Le tirage Canon présente une légère dominante magenta alors que le tirage HP présente lui une très légère dominante verte. Ces dominantes sont particulièrement visibles dans une approche comparative mais restent faiblement gênante dans la majorité des cas.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Valeurs en a et b mesurées sur une gamme de gris allant du noir au blanc.

Ces conclusions sont valables pour les trois types de papier testés. En laissant la gestion de la couleur à l’imprimante, les problèmes de dominante pour HP et Canon sont résolus.
Les teintes chair

Sur le tirage issu de l’HP, les teintes chair sont bien restituées et les détails préservés. Pour l’Epson, les teintes chair sont trop saturées dans les magentas et les rouges. Pour la Canon les teintes chair sont bien restituées mais on remarque un lissage exagéré qui gomme les fins détails de peau. Il est possible que le pilote applique un traitement spécifique sur les teintes chair : c’est la cuisine interne.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les rendus des teintes chair.

Ces conclusions sont valables pour les trois types de papier testés. En laissant la gestion de la couleur à l’imprimante, le tirage issu de la Canon montre toujours cet aspect lissé sur les teintes chair. De plus elles semblent trop claires par rapport aux autres types de teintes.

Saturation générale

Le gamut d’une imprimante correspond à l’enveloppe des couleurs reproductibles par un trio : imprimante – encre – papier. Le gamut est représenté dans l’espace Lab* où L* correspond à la clarté, le a * à l’axe bleu - jaune et le b * à l’axe magenta – vert.

Pour déterminer les gamuts, on profile un trio imprimante – encre – papier avec une EyeOne Pro (XRite), Profile Maker 5 (GretagMacbeth) et la charte RVB TC 2.83 (283 patches).

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Les gamuts des trois imprimantes avec le papier ILFORD Gallerie Smooth Gloss représentés dans le Lab*.

On remarque un léger retrait de la CANON dans les jaunes et les orangés, par rapport à ses concurrentes. EPSON montre une certaine supériorité en termes de saturation maximale.

L’analyse visuelle d’images test confirme les mesures précédentes. Les couleurs de l’EPSON sont très vives, un peu trop pour certaines photos. Les rouges, les magentas et les bleus sont plus saturés que chez Canon ou HP.

comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Positionnement des primaires et des secondaires dans l’espace Lab* (papier ILFORD Gallerie Smooth Gloss).

Pour Canon et HP, la saturation est plus modeste mais les tirages moins « violents » visuellement. comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Comparaison saturation : Canon Epson HP

En laissant la gestion de la couleur aux imprimantes, on gagne beaucoup en saturation maximale et on exploite un plus grand panel de nuances.
comparatif imprimantes A3 canon espon hp

Positionnement des primaires et des secondaires dans l’espace Lab* (papier ILFORD Gallerie Smooth Gloss).

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Contenus sponsorisés