La rentrée est pour beaucoup d’entre nous l’occasion de faire un tri dans nos photos et ne conserver que les meilleures. Si le livre album, dont nous vous avons proposé un comparatif des modèles à moins de 50 € il y a un an, est toujours une solution de choix pour compiler des souvenirs, les plus belles de vos photos méritent sans doute un agrandissement et une exposition aux yeux de tous. Nous vous proposons donc de faire un tour des solutions proposées par les laboratoires pour réaliser des tirages à accrocher.

Une offre pléthorique

Le tirage grand format monté sous une surface vitrée et encadré, c’est un peu ringard et parfois bien contraignant. D’autant qu’un éclairage mal adapté peut entraîner des reflets gênants pour la visibilité des images. Ajoutez à cela une offre en matière d’impression qui s’est accrue et démocratisée ces dernières années avec des systèmes livrés prêts à être accrochés au mur et vous comprendrez pourquoi il nous semblait intéressant de nous pencher sur la question de la décoration photo.
Mais un tour sur les sites des laboratoires aura vite fait de vous décourager tant l’offre est pléthorique et les explications pas toujours très précises. Dans cet article, nous avons donc décidé de vous présenter quelques-unes d’entre elles, après les avoir testées sur nos photos. Comme il nous était impossible de procéder de manière exhaustive, ni même d’effectuer un comparatif de qualité entre tous les laboratoires, nous avons choisi de vous présenter une sélection de quelques supports et options qui nous semblaient les plus importants dans l’univers du tirage prêt-à-accrocher. Nous avons exclu l’impression sur toile qui aurait mérité un sujet à elle seule, mais dont les principes nous semblaient plus familiers à vos yeux. Dans ce dossier, vous trouverez donc différentes options d’impression sur Forex, PVC, Alu Dibond ou Acrylique, ainsi qu’un tirage monté en caisse américaine.

Du Forex chez PosterXXL

Deux types d'impression sont proposés sur support Forex.

Si vous pensez que l’agrandissement contrecollé est trop cher, c’est que vous n’avez jamais regardé les tarifs des impressions sur Forex ! Nous avons réalisé nos essais chez le laboratoire en ligne PosterXXL où les tarifs commencent à 19 € pour une impression directe en 20 x 20 cm. Pour nos essais, nous avons opté pour un format supérieur de 40 x 60 cm. Nous avons réalisé un tirage en impression directe vendu 39,99 €, et un autre correspondant à la référence Forex Art Photo blanc mat vendu 49,99 €.
Léger, le Forex est un panneau de PVC rigide expansé. Les plaques utilisées par PosterXXL mesurent 5 mm d’épaisseur, ce qui confère à nos tirages de 40 x 60 cm un poids d’à peine 500 g, facilitant leur accrochage. Ces systèmes d’attache sont vendus à part par le laboratoire qui propose la fixation par rail en aluminium à partir de 13,99 €, des fixations invisibles avec entretoises en caoutchouc pour 9,99 €, ou encore des fixations adhésives en métal à 7,99 €.

Impression directe ou Art

L’impression directe sur support rigide est réalisée à partir d’imprimantes UV directement sur le support. Ces systèmes d’impression, plus couvrants que l’impression jet d’encre pigmentaire, permettent d’imprimer sur une grande variété de supports grâce au durcissement des encres par polymérisation sous lampe UV. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’effectuer un contre-collage, ce qui évite les problèmes de décollement en vieillissant. Ces impressions sont également adaptées à un usage en extérieur grâce à une bonne résistance aux intempéries.

La plaque de Forex est imprimée directement grâce à une imprimante UV.

Au contraire, le Forex Art Photo blanc mat est un tirage sur papier photo collé sur une plaque Forex. La surface est ensuite laminée avec une finition mate pour notre produit, sachant qu’une finition brillante est également proposée par le laboratoire.

On peut observer le tirage photo collé sur la plaque de Forex.

Résultats d’impression

Tous deux livrés dans un même emballage, nos tirages Forex présentent une finition quasi identique. Malgré un emballage conséquent, un pelliculage des tirages et des angles de mousse pour protéger les angles, l’un d’eux souffre malheureusement d’une marque de choc sur l’un de ses angles.

Le Forex est un support fragile sensible aux chocs.

Tous deux ont une surface mate légèrement granuleuse. Le collage du tirage est impeccable si bien qu’il est assez difficile de distinguer les deux produits, même lorsqu’on les observe sur la tranche. Mais lorsqu’on regarde le résultat d’impression, les différences sont plus nombreuses. En raison du procédé d’impression utilisé, l’impression directe sur Forex présente une dynamique plus faible liée à des noirs moins denses. Bien que d’une qualité acceptable, nous lui préférons le tirage photo contre-collé. Un peu plus chère, c’est une solution qui nous semble plus qualitative du point de vue de la qualité d’image.

forex_colle_posterxxl-1-5forex_direct_posterxxl-1-3

Le PVC selon Picto

Si vous vous rendez dans la rubrique Impression rigide du site Picto Online, vous pourrez, entre autres, décider de réaliser un tirage en impression directe sur PVC. Il s’agit ni plus ni moins d’une impression directe sur Forex, sauf que chez Picto, on peut choisir l’épaisseur de sa plaque. Nous avons opté pour un PVC de 4 mm d’épaisseur dont le grammage atteint 2 800 g/m2. Ce produit est facturé 33,66 € pour un 40 x 60 cm accompagné de deux attaches adhésives. Nous aurions également pu opter pour des barres d’accrochage à 15 € environ, ou demander le perçage de 2 ou 4 trous aux coins de l’image moyennant 5 € et 8 €, mais le faible poids du PVC n’impose pas de système d’accrochage renforcé.

Impression directe sur PVC par Picto Online.

L’impression est réalisée à partir d’une imprimante UV dont Picto précise qu’il s’agit d’un modèle Océ Arizona sans indiquer la référence précise. En revanche, le laboratoire, ayant l’habitude de travailler avec des professionnels, propose de télécharger le profil ICC correspondant, ce qui nous a permis de réaliser un épreuvage à l’écran pour anticiper sur les résultats d’impression.

Densité élevée

Tout comme pour les autres laboratoires, notre tirage a été livré dans un emballage conséquent fait de papier bulle et de renforcements pour les coins, le tout emballé dans un carton. Les attaches adhésives fixées au papier bulle s’accompagnent d’une notice explicative de leur mise en place. C’est appréciable et démontre un certain professionnalisme de la part du laboratoire. À l’intérieur de l’emballage, notre tirage ne souffre d’aucune marque de coup ou de manipulation. C’est véritablement un tirage prêt à être accroché.

Le tirage est arrivé très bien protégé. Il s'accompagne d'attaches adhésives et d'une notice pour leur mise en place.

La surface d’impression est légèrement granulée, mais fine avec une finition semi-mate. On constate cependant des différences d’état de surface entre les zones faiblement encrées et les zones plus denses qui apparaissent plus brillantes. Le rendu global est satisfaisant et c’est avec plaisir que nous constatons que si le résultat d’impression directe sur Forex réalisé chez PosterXXL manquait de densité dans les noirs, tel n’est pas le cas de ce tirage sur PVC de Picto qui présente de forts contrastes.

Le tirage est un peu trop dense.

Seule déception, une densité globale un peu élevée par rapport à notre image originale. Notons également que la structure du panneau et la trame d’impression nuisent légèrement au rendu des détails. C’est visible quand on observe le tirage au plus près, mais totalement imperceptible une fois accroché au mur.

La trame d'impression est visible.

L’Alu Dibond chez Whitewall

Nous avons testé deux types d'impression sur Dibond.

Support léger, mais extrêmement rigide, le Dibond correspond à un sandwich composé d’une plaque de polyéthylène entourée de deux plaques d’aluminium. C’est un support plus noble que le Forex qui résiste bien dans le temps et dont la finesse assure une plus grande discrétion. Nous avons réalisé nos essais avec le laboratoire allemand Whitewall qui propose 4 déclinaisons de tirage sur Alu Dibond : l’impression directe UV, le tirage photo contrecollé, l’impression par sublimation HD Metal Print et l’impression directe sur aluminium brossé. Nous avons opté pour les 2 premières solutions, facturées 73,95 € (64,90 € en ce moment avec la promotion) et 90,95 € pour un 40 x 60 cm équipé de systèmes de fixation. Le laboratoire étant l'une des rares enseignes à proposer un format libre de tirage, nous en avons profité pour tirer une image panoramique réalisée par assemblage. Nous avons choisi le format 39,8 x 90,3 cm qui a parfaitement été respecté par le laboratoire. Si vous êtes adepte du recadrage, vous apprécierez sans doute ce détail qui permet de s’affranchir des classiques rapports carré, 4/3, 3/2 ou 16/9. Après tout, votre mur ne respecte aucune dimension standard, alors pourquoi votre tirage le devrait-il ! Notez que Whitewall propose même un format rond.

À gauche, l'impression directe tandis que l'on voit à droite le tirage collé sur Dibond.

Qualité irréprochable

Livrés dans un emballage pratiquement 2 fois supérieur au format de nos images, nos tirages sont arrivés très rapidement après notre commande. Parfaitement protégés, ils étaient déjà équipés de rails de suspension et méritent bien leur appellation de tirages prêt-à-accrocher. Les plaques de Dibond mesurent 3 mm, elles sont denses et rigides, ce qui leur confère une image de qualité.

Les tirages sont équipés de rails de suspension.

L’impression directe a été réalisée à partir d’une imprimante UV 7 couleurs. Sans spécifier le modèle, Whitewall indique qu’il s’agit d’une machine de dernière génération assurant une haute définition d’impression et un vaste espace colorimétrique. Pour anticiper sur ces résultats, le laboratoire met à disposition des utilisateurs les profils ICC de tous ses systèmes d’impression.

Les détails sont bien retranscrits sur l'impression directe Dibond.

Les fortes saturations de couleurs sont effectivement bien retranscrites et le tirage présente de fins détails sans qu’une trame d’impression apparaisse. La finition mate évite les reflets et nous n’avons pas constaté de différences de surface liées à l’impression. Néanmoins, nous avons réalisé en parallèle un tirage argentique sur papier Fujifilm Crystal Archive mat contre-collé sur Dibond qui surpasse encore ce résultat. Les noirs y sont plus profonds et les nuances retranscrites avec plus de finesse.

dibond_colle_whitewall-1-2dibond_direct_whitewall-1-3

Si l’impression directe montre d’excellents résultats, le tirage argentique nous apparaît meilleur encore. Le collage est totalement invisible, l’épaisseur de la feuille négligeable et la découpe impeccable. Les tarifs du laboratoire ne sont pas les plus bas du marché, mais la qualité est vraiment au rendez-vous.

Le tableau photo Plexi de Pixum

Tirage collé sous plaque Plexi.

Pour des images d’un brillant éclatant, nous avons souhaité réaliser des tirages sur Plexiglas, matière plastique transparente solide, plus légère et moins coûteuse que le verre. Pour cela, nous nous sommes tournés vers le laboratoire Pixum qui, à l’instar de ses concurrents, propose 2 types de prestations : l’impression directe UV et l’impression FineArt collé. À noter que contrairement aux autres tirages que nous avons réalisés, l’image est cette fois-ci placée derrière le Plexiglas pour que nous puissions l’observer à travers. Un tirage de 40 x 60 cm est facturé par ce laboratoire 58 € en impression directe et 114 € pour une impression collée. À cela, il faut ajouter le prix des fixations, de 10 € pour des pinces et 6 € pour des éclisses métalliques.

plexi_colle_pixum-1
plexi_direct_pixum-1

Deux produits bien distincts

Il faut ôter la pellicule de protection du tirage en impression directe pour que la plaque dévoile sa brillance.

Pour nos autres tirages, nous avons systématiquement reçu des produits à la fabrication similaire, c’est donc avec étonnement que nous avons sorti du carton envoyé par Pixum 2 produits bien différents. Comme indiqué sur le site du laboratoire, le tirage par impression directe est réalisé sur une plaque de 4 mm d’épaisseur et ses bords sont légèrement arrondis. Une fine pellicule est présente à la surface du Plexi et doit être ôtée pour que le tirage dévoile toute sa brillance. En revanche, le tirage collé est plus surprenant. Sa plaque de Plexi atteint 1 cm d’épaisseur et ses finitions sont beaucoup moins soignées. Impossible de trouver sur le site du laboratoire d’informations précises à ce sujet et l’on se contentera de lire que la photo est tirée sur du papier “premium” et montée sur une “feuille adhésive” avant d’être collée sur une plaque de Plexi. Le résultat n’est cependant pas mauvais… Le collage est précis, sans aucune trace, et les attaches au dos sont parfaitement positionnées. Nous remarquons toutefois que les deux surfaces sont très sensibles aux marques de doigts et que la poussière s’y fixe joyeusement.

plexi_colle_pixum-1-3
plexi_colle_pixum-1-6

Au moment d’observer les images, nous faisons le même constat quant à l’écart qui existe entre nos deux tirages. L’impression directe est moins opaque, mais présente des contrastes bien plus importants avec des noirs profonds et une densité plus importante dans le ciel. Cette dynamique globale nuit cependant au rendu des valeurs sombres qui manquent de nuances : certaines zones de notre image sont même complètement bouchées. Les saturations sont plus fortes que sur l’impression collée, mais une importante dominante chaude est présente.

À gauche, l'impression directe, et à droite le tirage collé.

Au contraire, l’impression collée manque cruellement de croustillant en raison de couleurs désaturées. C’est dommage, car l’équilibre entre les hautes et les basses densités est mieux retranscrit. Comme pour les autres procédés, il semble que l’impression photo collée sur le support apporte de meilleurs résultats que l’impression directe. Nonobstant, les 2 résultats sont ici décevants et l’écart de prix important. L’expérience ne nous a pas déçus au point d’éviter tout tirage sur Plexi. Mais si c’était à refaire, nous passerions certainement par un autre laboratoire.

plexi_colle_pixum-1-4plexi_direct_pixum-1-5

La caisse américaine de Négatif+

Si nous ne raffolons pas des cadres et de leur surface vitrée, avouons que nous avons toujours eu un petit faible pour les encadrements en caisse américaine dans lesquels l’image semble flotter au centre du cadre. Pour clore cet article sur les impressions en décoration, nous nous sommes adressés au laboratoire Négatif+ chez qui nous avons trouvé des tarifs tout à fait compétitifs. Le laboratoire en propose de 2 types : la caisse classique dans laquelle le tirage se trouve 6 mm à l’intérieur du cadre et le modèle escalier où il est affleurant. C’est cette seconde option que nous avons choisie pour un prix de 135,30 € au format 40 x 60 cm. À cela s’ajoute le prix du tirage que l’on peut décider de faire en jet d’encre sur 1 des 9 papiers proposés par le laboratoire ou en argentique. Sachant que le laboratoire propose 5 papiers argentiques, dont le Fine Art mat Velvet de Fujifilm que nous avons récemment eu l’occasion de vous présenter, nous avons choisi de faire d’une pierre 2 coups en testant à la fois le tirage Velvet et le montage en caisse américaine. Le tirage 40 x 60 cm sur papier Velvet est vendu 18 €.

Tirage Fujifilm Velvet monté en caisse américaine escalier noire.

Patience récompensée

L'encadrement est arrivé très bien protégé.

De toutes les commandes que nous avons réalisées pour cet article, c’est ce produit qu’il nous a fallu attendre le plus longtemps (pratiquement 3 semaines). Mais la découverte de notre produit ne nous a vraiment pas déçus. Avant de faire notre commande, nous avions contacté le laboratoire pour obtenir des conseils sur le type d’image adapté au tirage sur papier Velvet. Avec son faible contraste lié à une Dmax peu élevée, mieux vaut en effet privilégier les photos composées de teintes claires avec un contraste important. Plusieurs essais sur des photos différentes ont confirmé les conseils prodigués par le responsable du laboratoire. À condition de choisir une image adaptée, le tirage sur papier Velvet offre un velouté particulièrement agréable et une surface mate qui prend très bien la lumière. Parfaitement protégé par un emballage doublé de compartiments en mousse compensée et d’un épais papier bulle, notre encadrement a été livré dans un parfait état. Aucune marque de manipulation n’est à déplorer et la fabrication de la caisse américaine ne souffre d’aucune critique. Nous aurions juste apprécié que le système d’accroche soit déjà installé. Placé dans son écrin de bois noir, notre tirage jouit ainsi d’une superbe mise en valeur. Le prix est au-delà des autres produits de cet article, mais il est à nos yeux totalement justifié compte tenu de la qualité et du soin apporté à la fabrication du produit.

Dans la version escalier, le tirage est à la même hauteur que le cadre, 12 mm à l'intérieur.

Pour quels usages ?

Toutes les images ne seront pas forcément sublimées par les mêmes procédés de fabrication. Mais après ce tour d’horizon des offres d’impression sur supports rigides des laboratoires, avouons tout de même que certains produits nous ont davantage séduits. La caisse américaine est un produit noble qui mettra particulièrement en valeur vos tirages. Le tirage étant directement accessible, nous vous conseillons d’éviter les surfaces trop sujettes à la poussière. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles nous avions choisi une impression argentique peu fragile. Le second produit qui remporte notre préférence est l’impression photo collée sur Dibond. Les résultats du laboratoire Whitewall sont excellents selon les 2 méthodes, et bien qu’également un peu plus cher que d’autres enseignes, nous n’hésiterions pas à le conseiller. Le laboratoire propose d’ailleurs un très grand nombre de produits qui méritent votre intérêt. Lors d’un autre test, nous avons testé l’impression sous résine spéciale dont les résultats sont excellents.

Résine spéciale Whitewall.

Selon une technique propre au laboratoire, ce procédé consiste à couler une résine composite ultra brillante directement sur le tirage. Il crée des bords arrondis sur les arêtes du tirage et confère une grande profondeur aux images. Il s'agit cependant d'un produit au tarif très élevé de 208,95 € pour un 40 x 60 cm. Pour les bourses plus modestes, notons les résultats tout à fait satisfaisants obtenus avec des tirages photo collés sur Forex. C’est une solution économique et légère qui trouvera sa place sur n’importe quel mur. Enfin, notons que généralement, et bien que la qualité des imprimantes UV ait beaucoup progressé et que les résultats soient aujourd’hui à la hauteur d’une appellation photo, c’est presque systématiquement avec les versions imprimées et contre-collées que nous avons obtenu les plus beaux résultats.

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés