Capteur- CMOS, 23,5 x 15,6 mm (format APS-C). 24,3 Mpx effectifs (24,7 Mpx au total)
Monture- Sony E (NEX)
Optique livrée- 18-55 mm f/3,5-5,6 OSS
Stabilisation- dans les optiques
Antipoussière- oui, par vibration du filtre passe-bas
Viseur- oui, électronique (2 360 000 points) avec une définition en 1024x768 pixels. Grossissement 1,09x (soit sur 0,73x en équivalent 24x36)
Écran- 7,5 cm, 921 600 points (307 200 pixels). Inclinable horizontalement.
Mise au point- système par détection de contraste sur capteur principal.
Modes autofocus- AF multi-points (25), centré et flexizone. Autofocus simple ou continu. Assistance AF (lampe).
Mesures d'exposition- Mesure d'évaluation de 1 200 zones sur capteur principal : multizone, pondérée centrale et spot. Compensation de l'exposition sur +/- 5 IL.
Modes d'exposition- P (décalable) S,A et M. Modes scènes, Auto. Bracketing d'exposition sur 3 vues. Mode HDR et Dynamique Range Optimizer.
Vitesse d'obturation- de 30 s au 1/4 000 s. Synchro flash 1/160 s
Motorisation- jusqu'à 10 i/s
Sensibilité ISO- de 100 à 16 000 ISO
Mémoire- Memory Stick PRO Duo™, Memory Stick PRO-HG Duo™, carte mémoire SD, carte mémoire SDHC, carte mémoire SDXC
Alimentation- InfoLithium NP-FW50
Connexion- HDMI, USB et prise micro (alimentation)
Dimensions- 120 x 67 x 43 mm
Poids- 525 g (tout équipé 18-55 mm, batterie et carte)
Logiciels- suite de logiciels Sony
Dans la boîte/

Caractéristiques

Présenté cet été, le Sony NEX-7 devrait être disponible sur le marché français au début du mois de novembre.

Lors de son annonce, le NEX-7 a suscité beaucoup de réactions, car pour de nombreux photographes, ce boîtier représente une synthèse presque idéale du compact à objectifs interchangeables.

En effet, le petit boîtier renferme un véritable concentré des technologies de la marque. Vous trouverez donc un capteur APS-C capable d'enregistrer des images fixes en 6 000 x 4 000 pixels (24 Mpx). Une définition record dans un boîtier de type compact. Une déferlante de pixels qui ne limite pas les possibilités de l'appareil, puisque le NEX-7 est capable de "pilonner" à 10 i/s (sans autofocus ni mesure de lumière). Les autres modes rapides (HDR, 3D et panorama) sont également disponibles.

Côté vidéo, le capteur permet d'enregistrer en HDTV 1080 à la cadence de 50 images pleines par secondes avec son stéréo (et la possibilité de brancher un micro externe).

Parmi les autres atouts, vous trouverez un viseur électronique intégré (en 1024x768 pixels, identique à celui présent dans l'Alpha 77), un flash intégré (NG 6, ISO 100) et une griffe porte accessoires pour brancher un flash par exemple.

Le NEX-7 propose, comme tous les NEX, un écran LCD orientable horizontalement capable d'afficher plus de 307 000 pixels.

Ce qui différencie sans doute le plus le NEX-7 du reste de la gamme est sans doute l'ergonomie. En effet, le compact expert dispose deux deux barillets en plus de la traditionnelle roue codeuse et de plusieurs touches pour des accès directs à certaines fonctions. Ainsi et contrairement aux NEX-C3 ou 5N, vous pouvez régler les options de prise de vue dans entrer dans les menus de l'appareil.

Alors, le NEX-7 marque-t-il une nouvelle étape dans l'histoire des compacts à objectifs interchangeables ? Réponse dans notre test.

Gestion du bruit électronique

Le capteur CMOS APS-C 24 Mpx de Sony, nous le connaissons déjà, puisqu'il oeuvre dans le SLT (miroir semi-transparent) Alpha 77. Nous étions impatients de le retrouver sans le miroir qui détourne une partie de la lumière pour enfin mesure sa capacité à grimper dans les hautes sensibilités. Sony semble d'ailleurs assez confiant puisque le NEX-7 propose une plage très large de sensibilités : 100 - 16 000 ISO.

Le capteur délivre de belles images sur 100-400 ISO avec traitement du bruit électronique impeccable et donc des clichés très propres. Les premiers moutonnements s'aperçoivent sur les aplats colorés à partir de 800 ISO, mais il faut observer les images à 100% sur écran pour cela. A 1600 ISO, le grain devient un peu plus grossier, mais les détails sont bien là et le lissage peu visible. Il faut pousser à 3200 ISO pour voir les premières dégradations importantes au niveau des détails. Le lissage est plus poussé, mais le grain est également plus fin et paradoxalement plus agréable qu'à 1600 ISO. Il est facilement envisageable de grimper à 6400 ISO sans avoir à renier ses images. Classiquement, le lissage vient gommer un peu plus les détails, mais la généreuse définition permet des tirages en grandes tailles avec un grain encore fin.

À 12 800 et 16 000 ISO, le grain envahit les clichés par zones et l'effet est plutôt disgracieux à l'écran. Sur des tirages de petite taille, les conséquences seront moins dramatiques. Nous n'avons pu traiter les fichiers bruts avec des logiciels spécialisés (DxO Optics Pro, Adobe Lightroom...), mais sera intéressant de voir le travail des algorithmes sur le traitement du bruit numériques.

Dans tous les cas, le capteur du NEX-7 fait des merveilles jusqu'à 6400 ISO, une sensibilité record pour un compact à objectifs interchangeable.

Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des imagesPour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons un tirage chez notre partenaire Pixum. Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 3200 ISO.

Vous pouvez comparer les images du Sony NEX-7 avec celles du petit frère (Sony NEX-5N), le Panasonic G3et l'Olympus E-Pen E-P3.

Vous pouvez également le comparer aux images réalisées avec le boîtier Sony Alpha 77 qui dispose du même capteur.

Exemples de photos

Pour nos tests, nous avons pu utiliser le zoom transstandard 18-55 mm f/3,5-5,6 OSS livré en kit, mais également le Carl Zeiss 24 mm f/1,8.

Sony NEX-7 exemple 10
Sony NEX-7 exemple 11
Sony NEX-7 exemple 16

Le flash intégré au NEX-7 permet de déboucher correctement un contrejour. En studio, la synchro flash est limitée au 1/160 s, mais le capteur 24 Mpx est parfaitement à l'aise dans ces conditions. Il faut juste trouver des optiques de haute volée qui accepteront les exigences de l'imageur. À 1600 ISO dans des conditions lumineuses favorables, les images conservent beaucoup de détails. Impressionnant.

Sony NEX-7 exemple 1
Sony NEX-7 exemple 3
Sony NEX-7 exemple 4
Sony NEX-7 exemple 5
Sony NEX-7 exemple 6
Sony NEX-7 exemple 7
Sony NEX-7 exemple 2
Sony NEX-7 exemple 8
Sony NEX-7 exemple 9
Sony NEX-7 exemple 13
Sony NEX-7 exemple 14
Sony NEX-7 exemple 15
Sony NEX-7 exemple 17
Sony NEX-7 exemple 18

Petit test des différents modes d'exposition du NEX-7 sur les 3 derniers clichés. Le premier est réalisé en mode classique et sert de repère. La seconde image est réalisée en HDT +4 IL. Le ciel recouvre une tonalité plus naturel, mais l'intérieur reste encore très dense. La troisième photo utilise le mode DRO (Dynamique Range Optimizer) avec une correction d'exposition +1 IL.

Sony NEX-7 exemple 12
Sony NEX-7 exemple 19
Sony NEX-7 exemple 20
Sony NEX-7 exemple 21

Une série de clichés réalisés avec le NEX-7 au coucher du soleil pour évaluer les performances de l'appareil dans des conditions lumineuses délicates (noirs denses, lumières ponctuelles très intenses, température des couleurs basse avec un rendu des couleurs très chaud...). Dans ces conditions, le système autofocus n'est pas franchement à l'aise, mais s'il réussit à faire le point. Malgré des lumières difficiles, le NEX-7 propose des images utilisables jusqu'à 6400 ISO. Les sensibilités supérieures sont plus délicates, mais encore exploitables en petits formats.

Sony NEX-7 exemple 22
Sony NEX-7 exemple 23
Sony NEX-7 exemple 24
Sony NEX-7 exemple 25
Sony NEX-7 exemple 26
Sony NEX-7 exemple 27
Sony NEX-7 exemple 28
Sony NEX-7 exemple 29

Licence Creative Commons
Test sony NEX-7 de Renaud Labracherie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transcrit.

Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à www.focus-numerique.com.

+
  • Viseur électronique intégrée et de bonne qualité
  • Ecran LCD inclinable et précis
  • Capteur 24 Mpx idéal pour ceux qui souhaitent recadrer leurs images
  • Flash pop-up intégré pour le fill-in et compatible avec le pilotage de flash distant sans fil
  • Présence d'une griffe porte accessoires
  • Ergonomie complexe, mais complète
  • Autonomie de la batterie un peu juste (230 vues seulementà
  • Pas de stabilisation mécanique intégrée au boîtier
  • Déclenchement toujours bruyant malgré le premier rideau électronique
  • Pas de prise synchro flash
  • Pas de connexion pour une télécommande filaire ou non
  • Synchro X au 1/160 s seulement
  • Dégagement oculaire trop petit pour les porteurs de lunettes
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Sony NEX-7
Il n'y a actuellement aucune offre.