Capteur- CMOS Exmor APS-C 16,1 Mpx (23,4x15,6 mm)
Monture- E (NEX)
Optique livrée- selon kit : 18-55 mm f/3,5-5,6 ou 16 mm f/2,8
Stabilisation- selon optique
Antipoussière- oui, par vibration du capteur
Viseur- non (en option)
Écran- 7,5 cm, 921 600 pixels (VGA) inclinable
Mise au point- TTL par détection de contraste sur 25 points. Sensibilité de 0 à 20 IL.
Modes autofocus- Suivi de sujet, sélection manuelle, collimateur central. (AF ponctuel, AF continu)
Mesures d'exposition- sur 1200 segments. Multi-zones, pondérée centrale, spot. Correction d'exposition +/- 3 IL. Bracketing sur 3 vues. D-Range Optimizer sur 5 niveaux et auto HDR.
Modes d'exposition- iAuto, Panorama par balayage (2D/3D), Mode Program, Priorité Ouverture, Priorité Vitesse, Manuel, Mode Scènes (8 possibilités),Mode anti flou de mouvement
Vitesse d'obturation- de 1/4000 à 30 sec. – Pose Bulb- Synchro flash 1/160 sec.
Motorisation- 10 i/s
Sensibilité ISO- 100 - 25600 ISO
Mémoire- Memory Stick PRO Duo / PRO-HG Duo / SD / SDHC / SDXC
Alimentation- batterie Li-Ion NP-FW50
Connexion- USB 32, HDMI (type C mini), griffe flash
Dimensions- 111 x 59 x 38 mm
Poids-
Logiciels- suite de logiciels Sony
Dans la boîte- Batterie NP-FW50 / Chargeur de batterie BC-VW1/ Flash / Boitier Flash/ Courroie de cou /Bouchon de boitier / Câble USB / CD-Rom/ logiciels

Caractéristiques

Sony NEX-5N test review

Le Sony NEX-5N succède au plébiscité NEX-5 et apporte son lot de nouveautés et notamment un nouvel écran LCD tactile. Tout comme le NEX-C3 (testé), le nouveau compact à objectifs interchangeables de Sony intègre le capteur CMOS APS-C de 16,1 Mpx.

Ce capteur, épaulé par une nouvelle électronique, permet désormais au NEX-5N d'accéder à la vidéo HDTV 1080 50p.

En outre, Sony a également revu les algorithmes pour la mise au point. Des progrès devraient être visibles au niveau de la qualité des images, le boîtier assurant désormais des corrections à la volée sur les défauts optiques (aberrations chromatiques, distorsion, vignetage).

Prise en main

Dans sa forme générale, le NEX-5N de Sony n'évolue pas franchement et le boîtier conserve une forme allongée assez étroite avec une bonne poignée. La taille réduite du compact met en exergue l'impressionnante baïonnette E (NEX) qui dépasse allégrement du corps du boîtier. Même plus d'un an après le lancement des premiers NEX, nous restons impressionnés par la petitesse du boîtier et la disproportion entre le boîtier et l'optique, le 18-55 mm f/3,5-5,6 paraissant démesuré.

Sony NEX-5N test review objectifMonté sur le NEX-5N de Sony, l'optique 18-55 mm f/3,5-5,6 livrée en kit paraît...énorme.

Ce déséquilibre est paradoxalement un bon point de départ pour maintenir fermement l'appareil. En effet, le NEX-5N peut se tenir comme un reflex grâce à une courte poignée bien creusée et un objectif proéminent qui permet à la main gauche de bien se caler sous l'appareil. Au final et même à bout de bras, l'appareil est bien logé dans les mains. Sur ce point, le NEX-5N est mieux "bâti" que le C3, qui dispose d'une poignée à peine assez marquée.

Sony NEX-5N test review poignéeLe Sony NEX-5N dispose d'une courte, mais agréable poignée pour une prise en mains facilitée.

La finition est d'un excellent niveau avec un grip un peu trop lisse, mais agréable. Les trappes semblent solides et les commandes ne souffrent d'aucun jeu.

Interface

Le dessus de l'appareil est assez dépouillé. Vous remarquerez les deux micros pour l'enregistrement audio stéréo, le cache qui masque la griffe porte accessoire (le flash dispose d'un système de fixation à vis toujours aussi peu pratique...), le déclencheur, le commutateur de mise sous tension et deux touches rondes pour lancer la lecture des images et l'enregistrement vidéo.

Sony NEX-5N test review vue de dessusLe compact NEX-5N dispose d'une trappe pour fixer un flash optionnel.

Le dos est également assez sobre avec une roue codeuse (avec commande centrale) et deux petites touches sur le côté de l'écran.

L'interface du NEX-5N est un autre paradoxe. En effet, sous une apparente simplicité (il n'y a que 5 commandes sur le boîtier), le compact à objectif interchangeable saura satisfaire à la fois le béotien et le photographe un peu plus chevronné. Pour le débutant, le mode iAuto sera sans doute suffisant, l'appareil s'occupant de tout sauf du déclenchement. Pour une utilisation "plus avancée" du boîtier, le NEX-5N est, par défaut, peu pratique. La plupart des réglages s'effectuent via un menu à l'agencement original et finalement peu commode. Pour exploiter le compact, il faudra donc passer impérativement par une phase de personnalisation.

Sony NEX-5N test review écranInterface dépouillée sur le Sony NEX-5N.

Dans ce domaine, le NEX-5N est d'ailleurs assez intéressant puisqu'il propose un large choix de réglages avec pas moins de 3 commandes paramétrables. Si la touche ronde du haut permet d'accéder aux menus, vous pouvez attribuer une fonction particulière à celle du bas (ISO, AEL, modes créatifs, mesure de la lumière, balance des blancs...). La commande centrale est soit liée à aux modes d'exposition (P,S,A,M...) ou également personnalisable avec 5 sous niveaux. En outre, la flèche droite de la roue codeuse est également personnalisable. De quoi se concocter un boîtier à son envie.

Écran

L'écran LCD du NEX-5N est également une belle pièce. D'une diagonale de 7,5 cm, il affiche 921 600 points (640x480 pixels) et s'incline vers le haut ou vers le bas à l'aide d'un système à double charnière. Une véritable prouesse compte tenu de la faible épaisseur du boîtier. Toutefois, nous regrettons que les ingénieurs n'aient pas opté pour une rotule qui aurait permis à la fois de protéger l'écran (sur les précédents NEX-3,5 et C3, les afficheurs s'abimaient très rapidement) en le retournant complètement. En outre, elle aurait facilité les autoportraits.

Sony NEX-5N test review écran inclinableLa double charnière permet à l'écran de s'incliner vers le haut ou vers le bas.

Bien sûr, l'une des principales nouveautés du NEX-5N reste l'adoption d'une interface tactile. L'intégration de cette fonctionnalité est partiellement réussie. S'il est possible d'accéder directement à certains réglages directement sur l'écran et de fixer la zone de mise au point, il n'est pas possible de déclencher. En outre, en mode lecture, la réactivité n'est pas toujours satisfaisante et il n'est pas rare de zoomer dans une image alors que l'on souhaite se déplacer dans l'album. Toutefois, la possibilité de naviguer directement dans les menus apporte un vrai confort d'utilisation.

Mise au point manuelle

Avec un faible tirage optique et une visée directe, le Sony NEX-5N se prête facilement au jeu du recyclage de vieilles optiques (tout comme les compacts Micro 4/3) à l'aide de bague d'adaptation. Bien sûr, l'autofocus disparait corps et âme, mais le compact propose deux solutions pour faciliter la mise au point.

Sony NEX-5N test review bague adaptationIl existe pléthore de bagues d'adaptation pour fixer des optiques anciennes ou non (ici un Pentacon 50 mm f/1,8 en monture M42).

Sony NEX-5N exemple 21

Vous pouvez naturellement activer un zoom pour vérifier la netteté de l'image, mais également activer une fonction qui surligne les contours nets, appelée Peaking Mode. La vidéo ci-dessous, réalisée avec un NEX-C3 qui dispose de la même fonctionnalité, illustre en image cette détection de netteté.

Notez qu'une bague d'adaptation Sony permet d'utiliser le parc d'optiques Alpha (monture Minolta) tout en conservant certains automatismes et notamment la mise au point.

Sachez qu'une nouvelle bague d'adaptation Sony Alpha est également disponible pour 350 euros et permet d'adapter les optiques de la marque avec tous les automatismes et notamment la mise au point automatique. En effet, cette bague intègre la technologie avec le miroir translucide et le capteur AF. Vous pouvez donc transformer votre NEX en Alpha pour 350 euros. La bague intégrant une motorisation AF, l'autonomie devrait logiquement être revue à la baisse.

Sony NEX-5N test review bague adaptation alpha

Discrétion

Depuis le lancement de la gamme NEX, les boîtiers sont équipés d'un obturateur mécanique pour le moins bruyant. Le NEX-5N innove dans ce domaine avec un nouvel obturateur qui permet d'activer un premier "rideau électronique", par définition muet, avant d'engager un second rideau mécanique et, pour le coup, bruyant. Toutefois, et par rapport au NEX-C3 par exemple, globalement moins sonore (1 seul rideau, contre 2 sur les précédents modèles). Toutefois, le NEX-5N n'est pas discret pour autant, comme vous pouvez le constater sur l'enregistrement sonore ci-dessous.

Sony NEX-5N test review enregistrement audio déclenchement

Vous pouvez également visionner la vidéo du déclenchement du NEX-C3 qui ne dispose pas de l'obturateur électronique. Les rideaux effectuent bien deux aller-retour.

Logiciels

Le NEX-5B est livré avec la classique suite de logiciels Sony. Vous trouverez donc :

PMB (Picture Motion Browser, Windows uniquement), qui permet d'importer, trier, classer ses images par dates. Le logiciel offre en outre quelques options pour retoucher les clichés, envoyer des emails, créer des CD/DVD ou déverser du contenu vers les principaux sites (YouTube, DailyMotion, Facebook...).

Sony NEX-5 test review logiciels

Pour aller un peu plus loin dans la sélection des images, vous pouvez utiliser Sony Image Data Lightbox SR. Cette application permet de comparer facilement jusqu'à 4 images différentes.

Sony NEX-C3 test review logicielSony Image Data Lightbox SR permet facilement de comparer plusieurs images pour faciliter l'editing.

Enfin, pour le développement des fichiers raw, Sony propose Image Data Converter SR. Ce logiciel renferme la plupart des options nécessaires à l'édition des fichiers bruts : gestion de la balance des blancs, correction de la luminosité, réduction du bruit électronique, courbes de tonalité ou correction du vignettage. Vous pouvez également jouer sur différents paramètres propres à Sony comme le système d'exposition Dynamic Range Optimizer.

Sony NEX-C3 test review logicielÀ défaut d'être élégant, Sony Data Converter SR donne accès à de nombreux réglages pour peaufiner les images.

Le NEX-5N enregistrant les fichiers bruts dans un format propriétaire (ARW), il faudra patienter quelques semaines avant de pouvoir utiliser les raw avec un logiciel tiers comme Adobe Lightroom, Capture One Pro, Aperture ou Bibble.

Alimentation, stockage

La connectique du NEX-5N est réduite à deux sorties : USB 2 de type standard et HDMI de type C. Sony offre donc le strict minimum, mais l'essentiel est là. Toutefois, nous aurions aimé que le NEX-5N se démarque du son petit frère le NEX-C3, avec par exemple une entrée micro stéréo et pourquoi pas une sortie casque.

Sony NEX-5N test review batterie

Pas d'évolution du côté de la batterie et le NEX-5N embarque le même modèle que les précédents NEX (NP-FW50) qui procure au boîtier une autonomie d'environ 300 déclenchements (Raw + JPeg et aucune réalisé au flash) et moins de 10 minutes de vidéo 50p. C'est correct (un peu mieux que sur le précédent modèle), mais insuffisant pour s'aventurer plus d'une journée sans son chargeur ou une seconde batterie.

Le logement pour les cartes est situé juste à côté de la batterie et dans le semelle du boîtier ce qui ne facilite pas l'utilisation sur un trépied. Le compact accepte aussi bien les cartes SD ou MemoryStick.

Antipoussière, stabilisation

Le Sony NEX-5N dispose d'un système antipoussière par vibration du filtre passe-bas. La séquence de nettoyage est automatique à l'extinction du boîtier.

Pendant nos tests, nous avons changé régulièrement l'optique en extérieur (notamment pour utiliser des objectifs M42 à vis à l'aide d'adaptateurs). Au bout de quelques jours, les premières poussières font leurs apparitions et les nettoyages successifs n'en viennent pas à bout. Vous pouvez télécharger l'image en pleine définition (f/29) en cliquant sur la vignette ci-dessous.

Sony NEX-5N test review antipoussière

Visée, autofocus

Sur le NEX-5N vendu en kit avec le 18-55 mm, l'écran LCD tactile est le seul moyen de visée. Nous l'avons vu lors de la prise en mains, l'écran est monté sur une double charnière qui permet d'incliner l'écran vers le haut ou vers le bas. Les angles de visions sont larges et l'écran est consultable, même si l'on tient l'appareil sur le côté.

Globalement, l'affichage est fluide en pleine lumière, vous noterez toutefois une légère saccade en intérieur ou lorsque la lumière diminue fortement en soirée par exemple. En plein soleil, l'écran est difficile à lire et le traitement antireflet peu efficace. La fonctionnalité tactile n'arrange rien et les traces de doigts viennent rapidement perturber la lecture. Il existe bien un mode "soleil" qui augmente fortement la luminosité, mais qui rend les couleurs folle et draine rapidement toute la batterie.

Sous le spectrophotomètre

Nous avons passé l'écran du NEX-5N sous notre sonde i1 Pro de X-Rite et nous obtenons les résultats suivants :

  • Gamma moyen à 2,1. Bon point. L'écran restitue correctement les valeurs à la fois dans les hautes et les basses lumières.

  • DeltaE 94 moyen : 5,5. Le rendu des couleurs n'est pas très fidèle, mais pas complètement fou (en dessous de 6 cela reste juste correct). Il sera difficile de se fier à l'écran.

  • Temperature des couleurs : 10580 K !!. Le rendu est semble-t-il très froid. Effectivement, les images sont clinquantes, mais la valeur semble très élevée et difficile à confirmer sur l'écran.

Sony NEX-5N test review mesure écran
De gauche à droite : gamme, température de couleur et DeltaE94.

De manière assez logique, les résultats sont assez proches de ceux obtenus avec le NEX-C3.

Bien sûr, nous regrettons l'absence d'un viseur électronique sur le NEX-5N. Il faut se tourner avec le luxueux NEX-7 présenté ce matin pour trouver un viseur intégré. Toutefois, il est possible de fixer un viseur optionnel identique sur la nouvelle griffe flash du NEX-5N (les autres modèles ne sont pas compatibles) pour bénéficier d'une excellente visée électronique. En effet, le viseur est identique à ceux que l'on trouver sur l'Alpha 77 ou le Sony NEX-7 et donc capable d'afficher 1024x768 pixels sur une dalle Oled. Nous avons pu déjà admirer la fluidité et la précision de l'écran sur un Alpha 77. Certes, la dynamique est réduite par rapport à un viseur optique, mais la visée 100% et la lisibilité dans la pénombre sont d'excellents atouts. Reste le prix. À 350 euros, le viseur est un bel investissement.

Sony NEX-5N test review viseur électroniqie optionnel Le viseur électronique optionnel est onéreux, mais permettra de viser dans n'importe quelles conditions lumineuses.

Autofocus

Sony annonce avoir amélioré les algorithmes pour la mise au point automatique. Nous étions donc curieux de vérifier les éventuels changements.

Après le passage en studio, nous obtenons les résultats suivants :

thead thead thead thead
action temps cadence commentaires
Mise sous tension (temps nécessaire pour obtenir la première image sans mise au point) 0,8 s / correct
Latence au déclenchement 0,03 s / bon
Autofocus lumière 0,3 s s bien
Autofocus pénombre (3 lux)avec lampe d'assistance 0,7 s s correct

Globalement, les performances sont assez proches de celles obtenues avec le NEX-C. L'autofocus est un peu plus réactif en pleine lumière, mais plus lent en basse lumière. Sur le terrain, la différence est peu sensible et le NEX-5N reste très agréable à utiliser, mais les modèles Micro 4/3 les plus récents sont un peu plus réactifs.

Rafale

Le NEX-5N atteint bien 10 i/s en mode JPeg (autofocus et mesure bloqués sur la première image). Le compact tient la cadence sur 10 vues en monde JPeg Fine (carte SDHC USH-I Panasonic) et sur 5 clichés en mode Raw + JPeg.

En mode classique, la rafale "tombe" à 3 i/s sur un nombre illimité de vue.

Précision, colorimétrie

Le Sony NEX-5N que nous avons eu en test était livré avec l'optique classique de kit, le 18-55 mm f/3,5-5,6. Parmi les évolutions importantes du NEX-5N, nous retiendrons les corrections des défauts optiques à la volée (JPef). Pour toute la gamme des optiques NEX. Ainsi, le vignetage, les aberrations chromatiques et la distorsion devraient être grandement diminués.

Résolution optique

Pas de surprise concernant l'optique 18-55 mm f/3,5-5,6 que nous connaissons désormais assez bien. Le zoom ne permet pas d'exploiter correctement tout le potentiel du capteur. À 18 mm et à pleine ouverture, le centre est correct, mais la périphérie en net retrait. Il faut fermer à f/5,6 pour gagner en homogénéité et dès f/11, la diffraction fait perdre en précision.

Sony NEX-5N test review résolution optique 18-55 mm à 18 mm

Au télé (55 mm), l'optique est un peu plus homogène, mais manque globalement de piqué.

Sony NEX-5N test review résolution optique 18-55 mm à 55 mm

Distorsion

Le micrologiciel du Sony NEX-5N dispose d'une correction automatique des défauts optiques. Le 18-55 mm est affublé d'une distorsion très importante au grand-angle. Celle-ci est nettement visible à la visée sur écran. La correction automatique des défauts est d'ailleurs facilement visible lorsque vous passez du mode prise de vue à la lecture des images.

De manière assez étonnante, la distorsion n'est pas entièrement corrigée au grand-angle et on note encore une déformation en tonneau de l'ordre de 1,2% ce qui reste assez facilement visible. Au télé, la correction permet d'obtenir des images beaucoup plus naturelles avec une distorsion en coussinet imperceptible (0,04%).

Sony NEX-5N test review distorsion avec 18--55 mm à 18 mmSony NEX-5N test review distorsion 18-55 mm à 55 mm

Accentuation

Le Sony NEX-5N délivre des images assez douces. La courbe MTF montre une très légère accentuation (courbe au dessus de 100), mais vous pourrez améliorer l'impression de netteté en appliquant une accentuation logicielle à vos images.

Sony NEX-5N test review courbe MTFCoubre MTF Sony NEX-5N + 18-55 mm f/3,5-5,6 à 18 mm et ouverture f/3,5 au centre de l'image.

Gestion du bruit électronique

Le nouveau Sony NEX-5N est équipé d'un capteur APS-C de 16 Mpx délivrant des images en 4912x3264 pixels). Pour nos tests de sensibilité ISO, nous avons utilisé l'optique 18-55 mm f/3,5-5,6 positionné à 35 mm et ouvert à f/5,6. Le compact à objectifs interchangeables propose une impressionnante plage de sensibilité qui s'étend de 100 à 25600 ISO.

JPeg

Les images délivrées par le NEX-5N sont particulièrement belles de 100 à 800 ISO. Même sur écran avec un affichage 100%, le grain est invisible à 100, 200 et 400 ISO et il faut vraiment s'y reprendre à plusieurs fois pour voir un léger moutonnement à 800 ISO. À 1600 et 3200 ISO, les images sont encore remarquables avec un grain fin et peu coloré. Les détails sont bien préservés avec lissage certes visible, mais très modéré. Du beau travail.

Un premier palier est franchi à 6400 ISO avec un lissage plus prononcé et un grain un peu plus grossier, mais les images sont encore impressionnantes et même dans les zones denses, le moutonnement reste encore très léger. Au-delà, les sensibilités sont plus problématiques, mais encore acceptables. Les images perdent en dynamique et le lissage devient franchement visible, mais à 128000 ISO, le résultat est encore intéressant et certaines images exploitables avec un peu de retouche sur de petits tirages. À 256000 (une sensibilité encore inimaginable il y a peu...), le NEX-5N est loin d'être ridicule. Le moutonnement envahit les images (il forme des sortes de nuages) et le lissage très important, mais la définition de 16 Mpx permet de visualiser les images sur un écran HDTV 1080 sans prendre peur. À 100%, le constat est différent et les images sont fortement dégradées.

Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des imagesPour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons un tirage chez notre partenaire Pixum. Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 3200 ISO.

Vous pouvez également comparer les images du Sony NEX-5N avec l'Olympus Pen E-P3, le Panasonic G3 ou le reflex Nikon D7000, une référence dans le domaine du traitement du bruit électronique.

Le Sony NEX-5N surclasse tous ses concurrents et se permet même de devancer d'une courte tête le Nikon D7000. La qualité d'un reflex dans un boîtier compact ? Pari réussi pour le NEX-5N.

Mode vidéo

Avec l'arrivé du capteur 16 Mpx et d'une nouvelle électronique, le NEX-5N accède à un nouveau mode vidéo HDTV 1080 à 50 images par seconde à la fois en entrelacé ou en image pleine. De manière assez étonnante, le mode 25 i/s entrelacé du NEX-5 disparait au profit d'un mode 25p plus proche du format cinéma (24p).

Pour les différents formats, le NEX-5N propose plusieurs débits :

  • 1080 50i, 17 ou 24 Mbps

  • 1080 50p, 28 Mbps

  • 1080 25p, 17 ou 24 Mbps

Le NEX-5N délivre des fichiers .MTS (AVCHD,, 2 images de référence, avec un son stéréo AC-3, 256 kbps) dans une structure Blu-ray.

Vous pouvez également enregistrer des fichiers .MP4 (AVC Main Profil 4.0, 12 Mpbs) en 1440x1080 pixels à 30 i/s en mode progressif.

Comme sur le précédent NEX-5, il n'est pas possible d'enregistrer des vidéos en 720p (contrairement au NEX-C3). Cela permet de stocker des fichiers vidéo moins volumineux et plus facile à travailler sur ordinateur.

Point intéressant, le mode vidéo est débrayable et vous pouvez donc, comme en photo, jouer sur l'ouverture (iris), la vitesse (obturation) et la sensibilité ISO pour exposer correctement ou pas les clips. Tous ces réglages sont accessibles pendant l'enregistrement.

De même, certains filtres créatifs (postérisation, boir et blanc, jouet...) sont également disponibles pendant l'enregistrement sans modifier la cadence des images. Malheureusement, les filtres les plus gourmands en calcul ne peuvent être utilisés, comme le mode miniature.

Il est malheureusement impossible de prendre des photographies, fussent-elle en 1920x1080 pixels) pendant le filmage. Il n'est toujours pas possible de brancher un micro externe et encore moins un casque pour vérifier le niveau d'enregistrement.

Qualité des images

Sur notre mire de précision, le NEX-5N délivre des images honnêtes. La précision est suffisante, mais certains concurrents font mieux (Pen E-P3 par exemple). Vous noterez un aliasing important ainsi que du moiré dans les plus fins détails. Le Sony NEX-5N utilise la totalité de la surface du capteur pour enregistrer la vidéo, il n'y a donc pas de changement de focale entre le mode photo et le mode vidéo.

Sony NEX-5N test review détail du mode vidéo 1920x1080 50pVous pouvez comparer l'extrait avec des images provenant de l'Olympus Pen E-P3 ou le caméscope Panasonic TM700, qui reste une référence en terme de piqué et d'accentuation.

Panasonic TM700 1920x1080 détail

Sur le terrain, le mode 50p délivre une belle qualité d'image avec une excellente fluidité. Sur un écran d'ordinateur, des effets de peigne sont facilement visibles avec le mode 50i. Sur un téléviseur, qui s'occupe de l'entrelacement vidéo, la différence entre les deux formats est peu visible avec en outre une différence de taille de fichier au final peu importante. Le mode 25p est logiquement beaucoup moins fluide sur les mouvements de caméra, mais rappelle le rendu cinéma (qui diffuse en 24p).

Autofocus et rolling shutter

Le Sony NEX-5N dispose d'un autofocus continu qui à défaut d'être très rapide, s'avère très fluide et totalement silencieux. Il est parfois difficile de suivre un sujet en mouvement sans perdre la mise au point, mais grâce à la reconnaissance des visages, le suivi d'un personnage est largement facilité et efficace.

Le NEX-5N n'est pas trop affecté par les effets de rolling shutter (déformation des images lors des mouvements de caméra).

Exemples de photos

Sony NEX-5N exemple 1

À gauche un JPeg "classique" et à droite l'équivalent avec le mode créatif noir et blanc contrasté.

Sony NEX-5N exemple 2
Sony NEX-5N exemple 3
Sony NEX-5N exemple 4

Les 16 Mpx du capteur permettent de recadrer "sévèrement" dans les images. Le 18-55 mm n'est pas particulièrement bon en photographie rapprochée, mais la définition permet facilement de se focaliser sur le sujet. Le rendu des couleurs est également assez vif et les images très agréables sans véritable dominante colorée.

Sony NEX-5N exemple 5
Sony NEX-5N exemple 6
Sony NEX-5N exemple 7

On se surprend à utiliser souvent les modes créatifs du Sony NEX-5N. Comme sur les Olympus Pen, les effets sont plutôt réussi et permettent de créer des images plus marquantes rapidement et sans passer par la case logiciel de retouche.

Sony NEX-5N exemple 8
Sony NEX-5N exemple 9

Le mode panoramique par balayage est toujours aussi efficace et ludique. Toutefois, ce mode consomme beaucoup d'énergie (mode rafale) et épuise rapidement la batterie.

Sony NEX-5N exemple 10

Encore un filtre créatif : ici le mode toy qui crée un vignetage important et donne une teinte particulière aux couleurs.

Sony NEX-5N exemple 11

Deux autres exemples des modes créatifs. À gauche le mode noir & blanc contrasté qui donne un relief particulier aux images graphiques. Le mode miniature sur l'image de droite permet de créer artificiellement des zones de flou pour simuler une faible profondeur de champ.

Sony NEX-5N exemple 12
Sony NEX-5N exemple 14

Toujours dans les filtres créatif : le mode postérisation pour le moins singulier.

Sony NEX-5N exemple 13
Sony NEX-5N exemple 15

Dans des ambiances lumineuses particulières (nuit avec un éclairage urbain très chaud), le rendu des images est parfois particulier en haute sensibilité. À 6400 ISO, les pierres prennent ici un aspect particulier et peu naturel sous l'effet du lissage des défauts. Le bruit reste toutefois assez bien maîtrisé.

Sony NEX-5N exemple 16

Une série d'images de nuit réalisée avec les plus hautes sensibilités. Les conditions lumineuses sont extrêmes et le rendu des images particuliers. Selon la scène et les éclairages, les images sont plus ou moins exploitables à 6400 et 12800 ISO. La valeur 25600 ISO reste toutefois de l'ordre du sauvetage.

Sony NEX-5N exemple 17
Sony NEX-5N exemple 18
Sony NEX-5N exemple 19

Toujours dans la même série, cette vitrine mieux éclairée s'en sort mieux à 6400 ISO. Les plus fins détails sont dilués, mais globalement l'image conserve une bonne tenue.

Sony NEX-5N exemple 20

Verdict

Sony NEX-5N test review recommandé

Le Sony NEX-5N est certes une petite évolution, mais les changements apportés sont appréciables. La première est l'intégration d'un nouveau capteur CMOS Exmor APS-C à 16 Mpx : une définition importante qui permet d'importants recadrages tout en conservant une bonne qualité d'image. La gestion du bruit électronique est en progrès avec une plage de 100 à 3200 ISO exploitable les yeux fermés. Vous pouvez vous aventurer à 6400 voire 12800 ISO selon les scènes (les photos en pleine nuit sont encore compliquées...). La dernière valeur, 25600 ISO, semble magique, mais reste assez marketing. Toutefois, sur un écran HDTV 1080, les photos se laissent regarder...

Sony avait promis une amélioration au niveau de l'autofocus, nous n'avons pas noté de nette amélioration sur ce point et le compact se situe en très léger retrait face aux plus rapides des Micro 4/3. Un écran tactile fait également son apparition, mais son usage est plutôt limité : s'il est possible de naviguer dans les menus ou déterminer au doigt la zone de mise au point, il n'est pas possible de déclencher par un simple tapotement.

Le mode vidéo du NEX-5N est complet avec un mode HDTV 1080 en 50p (avec mode P,S,A et M). Nous regrettons l'absence d'un mode 720 parfois plus pratique au montage.

Nous apprécions toujours la possibilité de paramétrer le fonctionnement de l'appareil selon ses goûts. Un possibilité indispensable, le NEX-5N étant par défaut peu pratique hormis en mode tout automatique. L'écran LCD monté sur charnières est toujours précis, mais reste un talon d'Achille au système NEX : en plein soleil, celui-ci est difficile à lire et met en exergue l'absence d'un viseur électronique. Heureusement, un modèle optionnel est disponible...à 350 euros. Nous aurions également aimé un obturateur mécanique plus silencieux, même si dans le domaine des progrès ont été faits avec le retrait d'un mouvement de rideau mécanique.

Le CMOS Exmor est rapide et autorise une rafale à 10 i/s (mise au point sur la première image), un mode panorama par balayage ou de manière plus anecdotique, des prises de vue en 3D.

Au final, le NEX-5N s'avère confortable, compact et polyvalent (photo et vidéo), malheureusement desservi par un zoom de kit (18-55 mm f/3,5-5,6 OSS) peu en accord avec le capteur 16 Mpx. Le compact à objectifs interchangeables de Sony reçoit un recommandé.

Face à la concurrence

| |
|
| Panasonic G3 | [tab_prix2(,,,349,id_ln,,,)] |

Panasonic G3. Le format Micro 4/3 est naturellement le concurrent n°1 des NEX. Chez Panasonic, c'est le G3 qui viendra affronter le NEX-5N. Ce dernier dispose d'un parc d'optiques beaucoup plus intéressant et plus complet. Le G3 est beaucoup plus imposant que le NEX-5N, mais le Lumix dispose de deux arguments de poids : un écran monté sur une véritable rotule qui offre plus de latitude d'orientation et un véritable viseur électronique intégré ainsi qu'un flash. Le Sony NEX-5 propose un capteur plus grand et un soupçon mieux défini (16 contre 15 Mpx). Mais le capteur du NEX-5N s'avère plus convaincant dans les hautes sensibilités avec des images étonnantes à 6400 ISO. En outre, le compact Sony offre quelques modes de prise de vue sympathiques comme les images panoramiques par balayage, la fonction 3D ou la rafale à 10 i/s (sans AF) en cas de besoin.
Olympus Pen E-P3.
| |
|
| Olympus Pen E-P3 test review avis | [tab_prix2(,,,194,id_ln,,,)] |

Partageant le même parc d'optiques que le Panasonic G3, le Pen E-P3 également mieux loti que son concurrent chez Sony. Plus massif, le E-P3 arbore un look rétro très séduisant. Avec son nouveau système autofocus "FAST", l'Olympus est le compact à objectifs interchangeables le plus réactif du moment (en pleine lumière) et son écran Oled, malheureusement fixe, propose un contraste plus convaincant que la concurrence. Il offre une meilleure lisibilité au soleil tout en restant imparfait. Le Pen E-P3 dispose en outre d'un système de stabilisation mécanique intégré qui fonctionne avec toutes les optiques. Malgré les nets progrès réalisés par Olympus sur la gestion du bruit électronique, le Pen E-P3 reste en retrait par rapport au Sony tout en offrant une définition moindre (12 contre 16 Mpx). Le mode vidéo du NEX-5 est également plus complet avec la possibilité d'utiliser les modes P,S,A et M. Enfin, le compact de Sony offre un excellent mode panoramique par balayage qui n'a pas d'équivalent chez Olympus.

+
  • Excellente gestion du bruit électronique de 100 à 3200 ISO ! 6400 ISO exploitable.
  • Déclenchement un peu moins bruyant que la concurrence (un seul rideau mécanique)
  • Mode vidéo 50p, 25p avec les réglages d'ouverture, vitesse et sensibilité
  • Mode panorama à main levée et 3D
  • Rafale à 10 i/s (mise au point sur la première image uniquement)
  • Compacité et bonne finition du boîtier
  • Correction automatique des défauts optiques (distorsion, vignetage, aberrations)
  • Capteur 16 Mpx qui permet une bonne latitude de recadrage
  • Mise au point manuelle avec loupe et détection de contours nets
  • Autonomie à la hausse avec plus de 300 vues
  • Possibilité de brancher un viseur électronique sur le griffe porte accessoires
  • Divers filtres créatifs (certains disponibles en vidéo) comme noir & blanc, rétro ou miniature
  • Mode Dynamique Range Optimizer et HDR efficaces
  • Plusieurs commandes configurables pour personnaliser le fonctionnement du boîtier
  • Possibilités tactile peu exploités (pas de déclenchement)
  • Obturateur mécanique encore trop bruyant
  • Zoom de kit 18-55 mm f/3,5-5,6 peu convaincant
  • Pas de stabilisation intégrée (selon les optiques)
  • Pas de flash intégré (il est livré dans la boîte)
  • Ecran LCD difficile à lire en plein soleil et revêtement assez fragile (un système de protection est vendu en option)
  • Rendu des couleurs de l'écran peu fidèle
  • Pas de viseur électronique intégré et modèle optionnel onéreux (350 euros)
  • Rafale avec autofocus à 3 i/s seulement
  • Système antipoussière peu efficace
  • Pas de mode HDTV 720p en vidéo, pas de photo pendant l'enregistrement
  • Format Raw (ARW) propriétaire
  • Pas de prise micro pour vérifier le niveau sonore pendant l'enregistrement des vidéos
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW.

Les prix
Sony NEX-5N
NEX-5N
Il n'y a actuellement aucune offre.