CapteurCMOS APS-C 23,5 x 15,7 mm de 20,3 Mpx (21,6 Mpx au total)
MontureSamsung NX
Optique livréeSelon kit. Pour notre test : 18-55 mm f/3,5-5,6 OIS
StabilisationSelon optique
AntipoussièreOui
ViseurXGA (1024 x 768 pixels), 2 359 000 points. Inclinable. Champ couvert : 100 %. Dégagement oculaire : 18,5 mm. Grossissement 0,96x soit 0,64x en équivalent 24x36.
ÉcranSuper AMOLED tactile 720 x 480 pixels (1 037 000 points). Monté sur rotule.
FlashPop-up. NG 11 en m à 100 ISO. Correction sur +/-2 IL. Smart Flash, Auto, Auto + réduction des yeux rouges, Fill-in, Fill-in + réduction des yeux rouge, 1er rideau, 2e rideau, Off.
Mise au pointAutomatique hybride (Phase et Contraste)
Modes autofocusPoints de mise au point automatique : 105 points (détection de phase), 247 points (détection de contraste) ; Sélective : 1 point (sélection libre) ; Multi : Normal 21 (3 x :7) points ; Gros plan : 35 points ; Détection des visages : jusqu'à 10 visages.
Mesures d'expositionTTL 221 (17 x 13) Block segment. Système métrique : Multi, Centré, Spot. Correction d'exposition +/- 3 IL.
Modes d'expositionMode Intelligent, Programme, Priorité à l'ouverture, Priorité à la vitesse, Manuel, Personnalisé 1, Personnalisé 2, Priorité à l'objectif, Intelligent, Wi-Fi.
Vitesse d'obturationAuto : 1/8000 s ~ 1/4 s (compatible EFS) Manuel : 1/8000 s ~ 30 s par pas de 1/3 EV (compatible EFS), Bulb (limite : 4 min).
MotorisationJPEG : Haute (9 ips), Normale (4 ips) au choix. Rafale : 10, 15, 30 ips au choix. RAW : Haute (9 ips), Normale (4 ips) au choix.
Sensibilité ISOAuto, 100, 200, 400, 800, 1 600, 3 200, 6 400, 12 800, 25 600 (par pas de 1 ou 1/3 EV) ISO automatique au-delà du niveau maximal sélectionnable (jusqu'à 3 200 ISO)
MémoireSD, SDHC, SDXC, UHS-1 Support
AlimentationBatterie rechargeable : BP1410 (1 410 mAh, 7,6 V)
ConnexionWi-Fi, USB 2.0, sortie vidéo, HDMI 1.4, NFC
Dimensions127 x 95,5 x 41,7 mm
Poids375 g
LogicielsAdobe Photoshop Lightroom 5
Dans la boîte-

Caractéristiques

Samsung NX30

Il y a quelques années, en 2010, Samsung dévoilait le NX10, un compact à objectif interchangeable (COI) au look de petit reflex. C'était un modèle précurseur par bien des aspects, notamment le viseur intégré de 921 000 points, le grand capteur APS-C, le flash escamotable, l'écran Oled...

Quatre ans plus tard, le NX30 (qui succède au NX20) conserve ses lignes de petits reflex avec une bonne poignée pour faciliter la préhension, un viseur électronique proéminent et inclinable, affichant 2,3 millions de points. Le NX30 est également équipé d'un écran Amoled monté sur rotule et donc totalement orientable.

À l'intérieur, vous trouverez un capteur APS-C de 20 Mpx doté d'un autofocus par corrélation de phase pour plus de réactivité sur les sujets en déplacement. Le processeur de traitement des images DRIME IV permet de grimper jusqu'à 25 600 ISO et assure une cadence en rafale de 9 ips. En vidéo, le NX30 est bien armé. Il dispose d'un mode d'enregistrement en 1920 x 1080 60p et d'une sortie non compressée en 30p via le HDMI.

Bien entendu, le NX30 est équipé d'une connectivité Wi-Fi et du NFC. Une application de contrôle à distance, Remote Viewfinder Pro, permettra de piloter et régler entièrement l'appareil depuis un smartphone ou une tablette. Samsung a également opté pour un partenariat avec le service DropBox : dans certains pays, l'appareil pourra donc automatiquement sauvegarder les photos et vidéos sur un compte DropBox ou Flickr.

Caractéristiques

Exemples de photos

Tant que l'on ne pousse pas le NX30 dans les hautes sensibilités, le boîtier révèle des capacités photographiques intéressantes et ludiques. Sa prise en main, son interface, son design lui confèrent une ergonomie agréable avec laquelle il est aisé de prendre plaisir à déclencher. Nous avons pris l'esplanade de la Défense comme terrain de jeu, voici quelques images...

Samsung NX30 exemple 1

Le couple capteur CMOS APS-C de 20 Mpx et pancake 30 mm f/2,8 assure un piqué élevé sur l'ensemble du champ, ce qui ravira les amateurs de photos de paysage. En revanche, on note que la dynamique dans les hautes lumières est assez faible, ces dernières étant rapidement brûlées.

Samsung NX30 exemple 2

Le NX30 permet de travailler en format carré dès la prise de vue, précieux allié pour la composition à la volée.

Samsung NX30 exemple 3

Sur cette scène en contrejour, les informations dans les ombres restent bien visibles et, surtout, le ciel conserve une belle profondeur de bleu.

Samsung NX30 exemple 4

Là aussi on conserve un piqué bien suffisant et une bonne homogénéité globale. Le 30 mm et l'écran orientable tactile permettent de rester discret et de réaliser des photos de rue assez facilement.

Samsung NX30 exemple 5

Le capteur APS-C offre la possibilité d'étager les plans aisément avec des jeux de profondeur de champ. L'écran monté sur rotule m'a évité quelques contorsions.

Samsung NX30 exemple 6

Depuis le premier NX10, Samsung a plutôt bien pensé son appareil pour la photographie de rue. L'ensemble, discret, permet de ne pas s'imposer face au sujet.

Samsung NX30 exemple 7

La fonction "Smart Range +" permet de rehausser automatiquement le détail dans les ombres... et elle est en effet plutôt efficace. Malheureusement, la dynamique dans les hautes lumières est trop courte.

Samsung NX30 exemple 8

Le capteur APS-C de 20 Mpx permet d'enregistrer une multitude de détails. Le micro-contraste est satisfaisant, la colorimétrie, plutôt aguicheuse mais sans excès. Le NX30 est vraiment à même de satisfaire un large public.

Samsung NX30 exemple 9

En jouant avec les styles d'images, notamment "rétro" et le format carré, il est facile de se prendre au jeu de la photo vintage.

Samsung NX30 exemple 10

Là aussi, la combinaison "optique pancake / écran tactile et orientable" fait merveille pour réaliser des prises de vues sur le vif. En plein jour, l'autofocus du NX30 n'a montré aucun signe de faiblesse.

Samsung NX30 exemple 11

Non seulement le mode noir et blanc permet de se concentrer sur la composition de son image, mais celui délivré par ce Samsung est de surcroît plutôt agréable : les nuances de gris sont douces et sans contraste à l'excès — une bonne base pour une retouche plus poussée a posteriori.

Samsung NX30 exemple 12

J'ai été finalement étonné de la facilité avec laquelle le NX30 s'est révélé un compagnon agréable pour ce genre de photos. Là aussi, son ergonomie générale participe grandement à la facilité de l'exercice.

Samsung NX30 exemple 13

Outre un piqué vraiment bon, la colorimétrie est particulièrement agréable, les teintes bleues et vertes sont bien nuancées et, surtout, la saturation ne sombre pas dans la vulgarité. Le seul défaut que l'on notera est un léger crénelage sur les rebords de fenêtres sur les côtés du bâtiment à 100 %.

Samsung NX30 exemple 14

La mesure spot et le lock d'exposition AEL m'ont permis de bien exposer le visage de ce sujet, mais... je trouve que l'arrière-plan est brûlé trop rapidement.

Samsung NX30 exemple 15

En mode S avec l'autofocus continu activé, il m'a été aisé de réaliser ce filé sur l'un des employés de l'esplanade. En revanche, je n'ai pas noté de réelle amélioration entre cette troisième itération de la série NX et la première mouture...

Samsung NX30 exemple 16

Même remarque que précédemment : le NX30 se prête bien au jeu de la photo de rue. Son ergonomie, sa réactivité et son très bon pancake 30 mm f/2,8 participe au plaisir de l'exercice, mais encore une fois, on notera des blancs manquant d'information (chemise, front du sujet).

Samsung NX30 exemple 17

Bien que banale, cette image marque l'un des reproches les plus sensibles que je ferais au NX30 : sa gestion des hautes sensibilités. Pour une image vraiment propre, les 800 ISO sont à mon sens la sensibilité maxi à ne pas dépasser. On peut aller à la rigueur jusqu'à 1 600 ISO, mais déjà, sur ce premier palier, on note une gestion du bruit assez déplaisante : les fins détails sont trop lissés et la texture du grain manque de caractère. Évidemment, on tirera de cette image encore un bon A3, mais globalement, le bruit reste le point faible des Samsung.

Si le grand public se contente de ce genre de traitement, les amateurs avertis, eux, risquent de bouder le boîtier pour cette seule et unique raison. En effet, vendu entre 800 € et 1 000 € en kit selon les revendeurs, le NX30 s'adresse d'abord aux experts. Et en embuscade, pour 800 €, se tient le Sony Alpha 6000 bien plus performant sur ce plan...

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW.

Les prix
Samsung NX30
NX30
Il n'y a actuellement aucune offre.